Conférence « Poisons versus remèdes » le 21/09

« Morsure de serpent ou contact cutané avec une plante peuvent nous intoxiquer mais suscitent également l’attention des chercheurs pour toutes sortes d’applications médicales. Qu’en est-il des « poisons » qui guérissent ? »

Source : Inserm

Dans le cadre du cycle de conférences citoyennes « Santé en questions », une présentation autour des applications médicales des substances toxiques produites par les animaux et les plantes est coorganisée le jeudi 21 septembre 2017, de 19h à 20h30, à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris et au Musée des Confluences à Lyon, par l’Inserm et Universcience.

Continuer la lecture de « Conférence « Poisons versus remèdes » le 21/09 »

Journées du patrimoine 2017 : les poisons, arme du crime et remède

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, la Faculté de pharmacie de Paris vous ouvre ses portes le samedi 16 septembre prochain. Au programme et au choix : visite de la salle des Actes et de la Galerie des pots, visite du Jardin botanique et visite du Musée François Tillequin, où sont conservées les collections de matière médicale de la Faculté. Au cours de cette visite vous seront présentées les collections patrimoniales du Musée et de la Bibliothèque du Pôle pharmacie de la BIU Santé consacrées au thème des poisons.

 

Toutes les choses sont poison, et rien n’est sans poison ; seule la dose détermine ce qui n’est pas un poison.

Paracelse (1493-1541), médecin et philosophe suisse. Sieben defensiones. Bâle : Samuel Apiarius, 1574.

Si le Dictionnaire usuel des sciences médicales annonce d’emblée en 1885 qu’« une définition précise de ce mot est impossible », c’est bien que l’étymologie même du mot poison renvoie à des notions apparemment antagonistes. En effet, le terme poison a un sens proche de celui de potion. Ils partagent tous deux la même origine latine, à savoir potio, qui signifie breuvage. À l’origine, sa définition est d’ailleurs similaire à celle du médicament : « elle convient à toutes les substances médicamenteuses ; venenum s’est d’ailleurs entendu, chez les Latins, du simple médicament, et, quand il a pris le nom de poison, il s’est presque toujours appliqué aux drogues dangereuses. » Le terme venenum est lui-même un équivalent latin du mot grec pharmakon, qui peut désigner à la fois le poison, drogue malfaisante, et le médicament, drogue bienfaisante. Progressivement, à partir du XIVe siècle, un glissement sémantique s’opère et c’est la première définition qui s’impose.

Charas, Moyse. Nouvelles experiences sur la vipere. Paris, l’Auteur et Olivier de Varennes, 1669

Alors que dans l’imaginaire collectif, le poison rejoint peu à peu le cabinet de l’empoisonneur, du criminel ou de la sorcière, les textes scientifiques peinent à aborder le sujet frontalement. Mettre par écrit les principes actifs et les effets sur le corps humain des substances toxiques, qu’elles soient d’origine végétale, minérale ou animale, n’est-ce pas se risquer sur le territoire de l’empoisonneur ? N’est-ce pas donner des idées aux êtres mal intentionnés ? Au contraire, selon certains scientifiques, dont le médecin et poète français Jacques Grévin, il convient de connaître les effets de ces substances toxiques pour déceler les remèdes et antidotes qui préserveront la santé du patient, « matières autant nécessaires en ce temps que les malices des hommes sont augmentées » (dédicace à la reine Élizabeth Ire d’Angleterre pour son Livre des venins, 1568). Les traités sur les poisons fleurissent dès le XIIIe siècle, tandis que les tentatives d’encadrer et réglementer la distribution des substances toxiques se succèdent au fil des époques. L’officine de l’apothicaire puis du pharmacien est un lieu sous haute surveillance : la délivrance de drogues sans ordonnance est proscrite, les substances dangereuses doivent être mises sous clef et le nom des personnes autorisées à se procurer ces substances doit être consigné dans un registre.

À travers une sélection de livres et objets datant du XVe au XXe siècle issus des collections du Musée et de la Bibliothèque, la visite vous permettra de mieux comprendre l’évolution du discours scientifique sur le poison, ainsi que sa place dans la société et dans le monde médical. En complément, une présentation d’ouvrages récents, empruntables à la bibliothèque de pharmacie, proposera une approche contemporaine du sujet.

Plus d’infos pratiques ici.

Catherine Blum

Debut: 09/16/2017 10:00 am
Fin: 09/16/2017
4 avenue de l'Observatoire
Paris
75006

Exposition « Venenum » du Musée des Confluences (Lyon)

« Au fil des siècles, le poison a toujours fasciné les hommes. Moyen de défense ou outil de pouvoir ? Arme mortelle ou composant aux vertus médicinales ? L’exposition Venenum revient sur l’incroyable ambiguïté de ces substances et leurs rôles dans l’histoire de la culture, la science et les croyances, la médecine et la criminologie. »

L’exposition Venenum : un monde empoisonné, présentée au Musée des Confluences à Lyon  jusqu’au 13 avril 2018, explore la thématique du poison dans la nature et dans les sociétés humaines, au regard d’une présentation interdisciplinaire.

Elle explore différentes utilisations des poisons, décrivant les affaires des grandes empoisonneuses ainsi que les « poisons d’aujourd’hui » qui peuvent être rencontrés dans la toxicité de certains produits de l’industrie cosmétique, par exemple.

Venenum, un monde empoisonné from Musée des Confluences on Vimeo.

Pour aller plus loin

Venenum, le site de l’exposition.

Le dossier de presse de l’exposition : consultable à la BIU Santé pôle Pharmacie, cote 615.900 9 VEN.

La bande dessinée de l’exposition : consultable à la BIU Santé pôle Pharmacie, cote 502052.

Galerie des poisons

Retrouvez aussi la thématique des poisons dans notre banque d’images et de portraits (plus de 200.000 illustrations libres de droit, téléchargeables gratuitement).

 « Que ce soit un moyen de défense ou de pouvoir, une arme mortelle ciblée ou diffuse, une menace environnementale ou encore un espoir pour la médecine de demain, les poisons ont toujours suscité crainte et fascination. »

Debut: 04/15/2017
Fin: 04/13/2018
Musée des Confluences - 86 quai Perrache
Lyon
69000
FR

La médecine judiciaire d’hier à aujourd’hui : Regards croisés

Un colloque intitulé «La médecine judiciaire d’hier à aujourd’hui : Regards croisés» est organisé à la Cour de cassation, le vendredi 31 mars 2017.

La focale retenue est celle de l’expertise médico-légale et toxicologique (évolution, contours et limites) dans l’exercice de la justice d’hier et d’aujourd’hui.

La matinée sera consacrée à l’histoire de la médecine judiciaire ; l’après-midi est conçu comme un échange entre universitaires, experts, avocats et magistrats sur des problématiques actuelles.

medecinejudiciaireCe colloque aura lieu de de 9h45 à 18h00, en Grand’chambre, 5, quai de l’Horloge – Paris 1er. Entrée sur présentation d’une pièce d’identité
avec inscription préalable obligatoire avant le 27 mars 2017 sur le site Internet www.courdecassation.fr.

Manifestation validée au titre de la formation continue des magistrats et avocats.

Programme

9h15 Accueil des participants

9h45 Propos introductifs
Alexandre Lunel, maître de conférences à l’université de Paris VIII, membre du centre de recherche de droit privé et droit médical (EA 1581)

La médecine judiciaire au regard de l’histoire

sous la présidence de Jean-Pierre ROYER, historien de la justice

10h00 Savoir médical et systèmes judiciaires à la fin du Moyen-Âge
Franck COLLARD, professeur d’histoire du Moyen-Âge à l’université de Paris-Ouest-Nanterre

anmpx37x0167a
Orfila, pionnier de la toxicologie médico-légale

10h30 Justice discrétionnaire ou médecine légale ? Figures de l’avis médical durant l’Ancien Régime
Thibault DESMOULINS, doctorant en droit de l’université Paris II-Panthéon-Assas, Institut d’histoire du droit

11h00 Le medicus jus impune occidendi : fiction littéraire ou réalité juridique ?
Antoine Leca, professeur de droit à l’université d’Aix-Marseille, directeur du centre de droit de la santé

11h30 Discussion

12h00 Déjeuner libre

La médecine judiciaire à l’époque contemporaine

sous la présidence de Christian PERS doyen de la chambre criminelle

14h00 Du colloque singulier à la médecine 2.0 : vers une objectivisation de l’appréciation du magistrat ?
Lina WILLIATTE-PELLITTERI, professeur des universités catholiques, avocat au barreau de Lille, membre du C3RD

14h30 La toxicologie scientifique au service de la justice : évolution et exemples contemporains
Marc DEVAUX, Gilbert PEPIN, experts judiciaires près de la cour d’appel de Paris, experts agréés par la Cour de cassation

15h00 Discussion

15h30 La preuve à l’épreuve et la difficulté du lien causal : l’exemple du vaccin contre l’hépatite B et de la robotique chirurgicale
Claire MICHELET, avocat au barreau de Paris

16h00 Le rapport d’expertise médicale : un simple avis pour le juge ?
Jacques BUISSON, conseiller à la chambre criminelle

16h30 Discussion

17h00 Propos conclusifs
Denis SALAS, magistrat, président de l’AFHJ
Sylvie HUMBERT, professeur des universités catholiques, directrice du C3RD, secrétaire générale de l’AFHJ

17h30 Exposition «médecine et justice»
Philippe GALANOPOULOS, conservateur des bibliothèques, directeur de la bibliothèque de la Cour de cassation

À noter : Philippe Galanopoulos, anciennement responsable des collections patrimoniales de pharmacie à la BIU Santé, a également collaboré à la réalisation de l’ouvrage collectif L’expertise en police scientifique (à télécharger librement) rédigé sous la direction du professeur Ivan Ricordel, directeur honoraire du laboratoire de toxicologie de la Préfecture de Police de Paris. Plus d’information dans notre billet de blog.

En savoir plus

Télécharger le programme au format PDF

Le portrait de Mathieu Orfila est issu de notre banque d’images et de portraits, plus de 200.000 images libres de droits.

Debut: 03/31/2017 09:45 am
Fin: 03/31/2017
Duree: 8 heures:
5, quai de l'Horloge
Paris, Île-de-France
75001
FR

Accès à Medicines Complete

La BIU Santé pôle Pharmacie donne dès à présent accès à quatre ebooks publiés par Pharmaceutical Press, la branche éditoriale de la Royal Pharmaceutical Society de Londres. Indispensables à tous les toxicologues, pharmaciens cliniques et hospitaliers, médecins et biologistes, ils sont accessibles en ligne (sur place et en accès distant).

medicinescompleteVous trouverez donc sur ce site les versions en ligne d’ouvrages déjà disponibles en format papier à la bibliothèque :

martindaleMartindale : The Complete drug reference

Comme son nom l’indique, c’est l’ouvrage de référence sur les médicaments conventionnels et complémentaires, les composés associés, les dénominations internationales et les noms de marques. On y trouve également des listes de fabricants et le traitement de plusieurs centaines de maladies. Mises à jour trimestrielles.

Fichier d’aide (en anglais).

handbookHandbook of pharmaceutical excipients

Ouvrage de référence sur les usages, les propriétés et la sécurité des excipients pharmaceutiques. L’édition actuelle contient plus de 380 monographies d’excipients. Mises à jour semestrielles.

 

stockleyStockley’s Drug interactions

27000 notices et 4500 monographies sur les interactions entre médicaments, ou entre médicaments et aliments, plantes, etc. Mises à jour trimestrielles.

Fichier d’aide (en anglais).

 

clarkeClarke’s analysis of drugs and poisons

2100 monographies analytiques et toxicologiques de tous types de médicaments et substances toxiques (dans les fluides corporels, les échantillons de tissus, les produits pharmaceutiques et industriels, etc). Mises à jour semestrielles.

N’hésitez pas à consulter également les autres livres électroniques et bases de données proposés par la bibliothèque (dont certain(e)s en accès libre et gratuit).

Didier Partouche & Catherine Weill

Test des bases Micromedex jusqu’au 10 juillet

Jusqu’au 10 juillet prochain, la BIU Santé vous propose de tester les bases de données Micromedex 2.0 (un produit Truven Health Analytics).

Accès Micromedex

Elles sont accessibles depuis nos ordinateurs en cliquant sur ce lien : http://www.micromedexsolutions.com. Un identifiant et un mot de passe vous seront remis au bureau d’accueil.

Merci de nous faire part de vos retours sur ce produit, en écrivant à l’adresse suivante : perio-pharma@biusante.parisdescartes.fr OU perio-med@biusante.parisdescartes.fr.

Truven Health Micromedex 2.0 fournit une source unique d’informations sur les médicaments, les maladies, la toxicologie, les laboratoires et la médecine alternative. Il est possible d’afficher des comparaisons entre médicaments, les interactions médicamenteuses, la compatibilité intraveineuse et la toxicologie.

Bon test et faites-nous part de vos retours !

Didier Partouche

Nouvelles formations PubMed 2 + Embase

En réponse à certaines de vos demandes, la BIU Santé a le plaisir de vous annoncer deux nouvelles sessions de formation :

PubMed 2 : le vendredi 31 mai 2013, de 17h à 19h.
Embase : le mercredi 5 juin 2013, de 17h à 19h.

Salle de formation

Elles auront lieu au pôle médecine-odontologie, au 12, rue de l’École-de-Médecine (mais l’entrée se fait actuellement par le 83, boulevard Saint-Germain, entre les caryatides).
Note au sujet d’Embase :  cette ressource constitue un excellent complément à PubMed dans la mesure où elle comprend une large part de la littérature européenne absente dans PubMed, avec en plus deux spécificités : la pharmacologie et la toxicologie. Embase est une ressource payante, à laquelle la bibliothèque est abonnée.

Pour vous inscrire et consulter le calendrier des formations, rendez-vous sur cette page. Vous trouverez aussi nos tutoriels en ligne sur cette même page, téléchargeables librement.

En dehors des formations qu’elle organise régulièrement, la BIU Santé propose deux autres services gratuits d’aide à la recherche documentaire : Poser une question à un(e) bibliothécaire et Prendre rendez-vous avec un(e) bibliothécaire.

Pour toute question relative aux formations, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse formation@biusante.parisdescartes.fr.