RHippocrate le 12/1 : Les politiques de Santé publique à l’ARS en IDF en 2017

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 12 janvier 2017,

sur le thème «Les politiques de Santé publique à l’ARS en IDF en 2017».

Conférence prononcée par Christophe DEVYS, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2016-2017 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

Continuer la lecture de « RHippocrate le 12/1 : Les politiques de Santé publique à l’ARS en IDF en 2017 »

RHippocrate le 17/11 : Les politiques de santé publique à l’ARS en IDF en 2017

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 17 novembre 2016,

sur le thème «Les politiques de santé publique à l’ARS en IDF en 2017».

Conférence prononcée par Christophe DEVYS, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2016-2017 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

Continuer la lecture de « RHippocrate le 17/11 : Les politiques de santé publique à l’ARS en IDF en 2017 »

Colloque sur la maltraitance (7/7)

Un colloque sur le thème «Quelle place pour les maltraitances faites aux enfants dans la stratégie nationale de santé ?» est organisé le 7 juillet 2016 au centre universitaire des Saints-Pères à Paris.

Visuel-colloque-7-juillet«À la suite du colloque des 30 septembre et 1e décembre 2014 qui associait université et associations pour des propositions effectives contre la maltraitance à enfant, les partenaires se retrouvent pour promouvoir la mise en place d’un plan de prévention de la maltraitance.

Le Professeur Vincent Felitti fondateur de l’ACE-Study (sous réserve) préside ce colloque. L’ACE permet une prise de conscience de l’importance des conséquences médicales à long terme des violences subies dans l’enfance pour mettre en place des stratégies de prévention. Ces stratégies nécessitent la mobilisation de tous les acteurs de la société dans tous les domaines : santé, police, éducation, social…
L’OMS propose son soutien pour la mise en place de l’ACE dans un État. Le ministère de la Santé s’associe à cette initiative qui débouchera sur une ACE-Study en France.»

Inscriptions / Renseignements scientifiques :
Laboratoire d’Éthique Médicale et de Médecine Légale
Tél. : +331 42 86 41 32 ou 33 35
Email : christian.herve@parisdescartes.fr

Entrée libre avec carte d’invitation obligatoire

b

Quelle place pour les maltraitances faites aux enfants dans la stratégie nationale ?
Debut: 07/07/2016 08:30 am
Amphithéâtre Binet, 45, rue des Saints-Pères
Paris, Île-de-France
75006
FR

RHippocrate : Quelle politique de santé publique pour les addictions ?

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 21 janvier 2016,

sur le thème « Quelle politique de santé publique pour les addictions ? »

Conférence prononcée par William LOWENSTEIN, interniste et addictologue, président de SOS Addictions, avec la participation de Jean-Pierre COUTERON, fédération Addictions.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2015-2016 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

Continuer la lecture de « RHippocrate : Quelle politique de santé publique pour les addictions ? »

Enquête de la Société française de santé publique

La Société française de santé publique mène une enquête sur le partage des connaissances auprès des acteurs de terrain en promotion de la santé et prévention.

« Améliorer la visibilité des actions, être en capacité de les analyser, s’appuyer sur d’autres expériences ainsi que sur les résultats de recherches pour agir, autant d’enjeux très importants pour ces acteurs ! Ceci passe par l’utilisation et la production de connaissances issues de la recherche et de l’expérience.

Pour favoriser ce partage, un consortium coordonné par l’École des hautes études en santé publique (EHESP), composé de partenaires associatifs et institutionnels engagés dans le champ de la promotion de la santé, élabore actuellement une plateforme de partage de connaissances scientifiques et pratiques.

Pour répondre au mieux aux besoins des acteurs, le groupe lance une enquête par questionnaire auprès des professionnels de terrain.

La Société française de santé publique est chargée de cette enquête.

Participez à l’enquête ! »

En savoir plus

Présentation sur le site de la SFSP

Le lien vers l’enquête

La maltraitance, un des grands fléaux de santé publique ?

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 16 octobre 2014,

sur le thème « La maltraitance, un des grands fléaux de santé publique ? »

Conférence prononcée par Caroline Rey, docteur du Service des urgences médico-judiciaires de l’Hôtel-Dieu de Paris.

Avec la participation de Gérard LOPEZ, psychiatre, président fondateur de l’Institut de Victimologie, professeur à l’université Paris Descartes.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2014-2015 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

Continuer la lecture de « La maltraitance, un des grands fléaux de santé publique ? »

Retour sur les 20 ans de la BDSP

La Banque de données en santé publique est un réseau de coopération pour la mise en ligne de ressources en santé publique. Créé à l’initiative de la Direction générale de la santé, il développe depuis 1993 des services d’information en ligne destinés aux professionnels des secteurs sanitaire et social.

La BIU Santé contribue à ce réseau en signalant les thèses de médecine et de chirurgie dentaire.

Le 28 novembre dernier, à Rennes, la BDSP a fêté ses 20 ans. Ce fut l’occasion d’un colloque intitulé « Les portails en santé publique : quel avenir ? ».

Les ressources du colloque sont désormais accessibles en ligne – vous y trouverez par exemple des interventions du directeur de la BIU Santé, M. Guy Cobolet, ainsi que :

  • Toutes les vidéos des interventions ;
  • Les séquences audio des interventions ;
  • Les diaporamas présentés ;
  • Le film « les 20 ans de la BDSP » ;
  • Et bien sûr les actes du Colloque.

http://www.bdsp.ehesp.fr/20-ans-bdsp/

Nathalie Pujol

Continuer la lecture de « Retour sur les 20 ans de la BDSP »

Epidémie dans les bibliothèques de médecine

Les bibliothèques canadiennes dans la tourmente

Il n’y a malheureusement pas qu’en France que les bibliothèques scientifiques connaissent des difficultés financières.

Source : Université de Montréal

Au Canada, le début de l’année a été marqué par la fermeture controversée des bibliothèques de l’agence fédérale Pêches et océans. La dispersion de ces collections avait été décidée pour des motifs budgétaires – sur fond de polémique politique.

Les bibliothèques de l’université de Montréal sont elles aussi touchées par la crise : elles viennent d’annoncer leur désabonnement aux trois quarts des revues Wiley Online Library (1142 titres sur 1510). Une même conjonction d’événements est à l’œuvre : baisse des budgets alloués et hausse continue du prix des abonnements.

Leur communiqué revient en détail, chiffres à l’appui, sur les contraintes imposées et les choix effectués. Les bibliothèques ont également mis en ligne toute une série de pages, judicieusement baptisées « Nouvelle ère pour les collections ». Elles donnent une vision d’ensemble du problème : le rôle des grands éditeurs commerciaux, les questions financières, mais aussi la responsabilité des chercheurs, eux-mêmes auteurs et éditeurs scientifiques.

Santé Canada, organisme influent en matière de santé publique, vient quant à lui de fermer sa principale bibliothèque. La réorganisation de ces services, toujours pour des raisons de coût, ne manque pas de compliquer le travail des chercheurs.

Une solution : l’Open Access ?

Une alternative pour sortir de ce cercle vicieux réside dans la diffusion du modèle de l’Open Access (OA ou libre accès), en plein développement. Au lieu de publier leurs articles dans des revues payantes, les scientifiques diffusent leurs travaux dans des périodiques gratuits ou via des archives ouvertes. Toute la communauté bénéficie ainsi des avancées de la recherche. Mais cette diffusion génère paradoxalement de nouveaux coûts : à côté de l’auto-archivage en ligne (voie « verte ») se développe la voie « en or » (gold) ; ce ne sont plus les abonnés aux revues qui payent, mais ceux qui se font publier (chercheurs, institutions, laboratoires).

Les éditeurs commerciaux, qui ont pris le train en marche, privilégient cette approche, qui leur fournit de nouvelles sources de revenus : ce ne sont plus seulement les bibliothèques qui payent, mais aussi les auteurs. Sans parler des nouveaux éditeurs qui se lancent dans l’aventure, d’où une multiplication de titres et des dépenses afférentes.

Mais les déclarations d’intention en faveur de l’OA ne suffisent pas. Des pays, de plus en plus nombreux, incitent à la diffusion en libre accès des résultats des recherches financées sur fonds publics (généralement un an après la première publication). C’est le cas du Royaume-Uni, de l’Irlande, des États-Unis… Ces derniers viennent d’ailleurs de confirmer leur volonté en ce sens, avec un vote du Congrès annoncé le 16 janvier dernier.

La France demeure en retard sur ces questions, comme le soulignait Geneviève Fioraso il y a un an déjà, malgré les initiatives déjà prises en la matière : portails HAL pour les archives ouvertes, licences nationales ISTEX… Le programme européen H2020, lancé en décembre dernier, sera-t-il l’occasion de changer la donne ?

Pour ceux que ces questions intéressent, la 6e conférence sur l’édition savante en accès libre (COASP : Conference on Open Access Scholarly Publishing) se tiendra justement à Paris, au siège de l’UNESCO, du 17 au 19 septembre 2014.

Pour en savoir plus :

Le communiqué de l’université de Montréal ;

Un article de la revue Archimag sur ce même sujet ;

Un article sur les bibliothèques de Health Canada ;

Un billet de nos collègues d’Angers sur l’agenda de l’Open Access en France ;

Le discours de Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, aux 5e journées Open Access (24 janvier 2013).

Colloque pour les 20 ans de la BDSP

Pour fêter dignement ses 20 ans, la Banque de données en santé publique organise un colloque le jeudi 28 novembre 2013.

Il aura lieu à l’école des Hautes études en santé publique (EHESP, Rennes) et aura pour thème Les portails en santé publique : quel avenir ?

« Ce colloque permettra de faire le point sur les défis auxquels sont confrontés les dispositifs de ressources documentaires, par des regards croisés de spécialistes (documentation, internet, pédagogie) et de porteurs de dispositifs dans le champ de la santé publique en France et à l’étranger. »

Plus d’informations en cliquant ici.

Attention, les inscriptions se terminent le 10 novembre prochain.

Continuer la lecture de « Colloque pour les 20 ans de la BDSP »

Une base de données publique des médicaments (BDPM)

Le 1er octobre 2013, ouverture de la première base de données publique des médicaments.

Base de données publique du médicamentCette base de données administratives et scientifiques sur les traitements et le bon usage des produits de santé est mise en œuvre par l’agence nationale de Sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), en liaison avec la haute autorité de Santé (HAS) et l’union nationale des Caisses d’assurance maladie (UNCAM), sous l’égide du ministère des Affaires sociales et de la santé.

Elle est destinée aux professionnels de santé mais aussi au grand public et est accessible librement, à l’adresse suivante :

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/

Un mode d’emploi en vidéo est disponible pour cette nouvelle base en cliquant ici.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article du journal Le Monde (daté du dimanche 29 septembre). Pour mémoire, le quotidien Le Monde est accessible depuis les postes informatiques de la BIU Santé, et en accès distant pour les affiliés Paris Descartes.

Vidéo médicamentEn rapport avec ces questions, retrouvez cette courte vidéo du Monde (3:43), sur le circuit de surveillance des médicaments.

Guillemette Utard