Matériaux pour l’histoire de la radiologie

Depuis deux ans, des hasards heureux ont enrichi la BIU Santé de documents pour l’histoire de la radiologie.

Rappelons ce que nous devons à la générosité de Mme Marie-José Pallardy :

Il nous a fallu quelques temps pour faire le travail qui permet, aujourd’hui, la mise en ligne de la collection de cartes postales : elle est aujourd’hui disponible en ligne à cette adresse.

Dans le même temps, et au départ pour d’autres raisons, la BIU Santé s’est rapprochée du Centre Antoine-Béclère, et a conclu avec lui un partenariat pour valoriser le patrimoine du Centre.

Un seul auteur, ingénieur passionné, M. Alfred Gadeceau, nous permet de mettre à la disposition du public deux inventaires qu’il a réalisés, et qui représentent tous les deux un travail considérable :

On voit que la radiologie, décidément, attire la générosité.

Jean-François Vincent

Partenariat avec le Centre Antoine Béclère

La BIU Santé et le Centre Antoine Béclère ont signé le 5 mai 2014 une convention de partenariat dont le but est de mettre en commun des moyens d’action afin de préserver le patrimoine documentaire du Centre et de lui donner une visibilité.

Le Centre Antoine Béclère est une association à but non lucratif (loi 1901), créée en 1950 par le Docteur Claude Béclère et sa sœur mademoiselle Antoinette Béclère en mémoire de leur père Antoine Béclère (1856-1939), pionnier de la radiologie.

Le Centre Antoine Béclère a pour objet de faire le lien entre les différentes disciplines de la radiologie et est un lieu privilégié pour les réunions des différentes sociétés savantes. Il héberge, notamment, les secrétariats de la Société française de médecine nucléaire et imagerie moléculaire (SFMN) et de la Société française de radiothérapie oncologique (SFRO).

Le Centre, c’est aussi :

Continuer la lecture de « Partenariat avec le Centre Antoine Béclère »

Qui démasquera l’abbé X ?!

Nous avons récemment évoqué la générosité de Madame Marie-José Pallardy, qui a permis à la BIU Santé de numériser une collection de cartes postales exceptionnelle – sans oublier le don de la bibliothèque de travail constituée par M. et Mme Pallardy sur l’histoire de la radiologie.

Et comme nous le laissions entendre, les débuts de la radiologie n’ont pas inspiré que les médecins. Des esprits badins ont profité de la popularité de cette technique nouvelle pour laisser libre cours à leur imagination.

Quelques exemples de cette mode viennent égayer le sérieux de la collection de cartes postales. Ainsi trouve-t-on des images « à mystère » qui utilisent la radiologie pour divertir le spectateur.

C’est le cas de l’innocente image que nous reproduisons ci-dessous : derrière une palissade agrémentée d’un buisson, on croit deviner les traits d’une charmante jeune femme.

L’application d’un filtre rouge (opportunément fourni avec la carte) permet de découvrir une vérité beaucoup plus dénudée. Vérité juchée de surcroît sur un homme d’église, dont la présence donne finalement sens à une légende auparavant obscure : « Découverte de l’abbé X… par les rayons X. » En l’occurrence, la radiologie est comme l’abbé : elle a bon dos, et sert de prétexte aux plaisanteries libertines. C’est encore le cas de nos jours, et Internet regorge de sites mettant en valeur les radiographies les plus… amusantes (n’insistez pas, nous ne mettrons aucun lien derrière cette rubrique !).

Mais toute la lumière (rouge !) n’est pas encore faite sur cette affaire : quel est ce mystérieux abbé X ? Et quid de cette mention « De la rue (la barbe) » ? Autant de questions qui piquent la curiosité de nos bibliothécaires historiens.

Confrontée à cette énigme historique de la plus haute importance, la BIU Santé fait appel à votre perspicacité pour nous aider à en apprendre davantage sur cet objet insolite. Nous attendons vos commentaires ci-dessous !

La bibliothèque de travail de Guy et Marie-José Pallardy

Madame Pallardy, à la fin de l’année dernière, nous a permis de numériser l’intégralité de la collection de cartes postales qu’elle-même et son époux ont consacrée à la radiologie en France.

C’est aujourd’hui leur bibliothèque de travail qui intègre la BIU Santé. Elle constitue un apport important, en particulier concernant l’histoire de la radiologie : un domaine dont on sait tout ce qu’il doit au travail des Pallardy.

Que peuvent attendre les chercheurs de cette nouvelle générosité ? Voici un aperçu, pour patienter en attendant que le volume important de ce don soit traité :

  • Environ un millier de volumes imprimés, dont certains ne se trouvent pas encore à la bibliothèque : radiologie, médecine, histoire de la radiologie et de la médecine.

  • Un important ensemble, très probablement unique, de documentations techniques et de catalogues concernant le matériel radiologique ;
Carton Massiot-Phillips
Catalogue Heller & Cie, 1910
Archives de guerre de Georges Haret
Premières notions de radiologie médicale de guerre, cours polycopié ; dédicace d’Antoine Béclère à « Monsieur le médecin major Haret »
  • Deux albums de radiographies de la Première Guerre mondiale. C’est un témoignage, parmi d’autres (voir par exemple la collection sur les Gueules cassées d’Albéric Pont acquise en 2012), de l’effort considérable de documentation qui fut organisé par les autorités sanitaires pendant ce conflit :

  • De nombreux dossiers de travail.

Merci à la donatrice !

Jean-François Vincent

Les cartes postales de radiologie de Guy et Marie-José Pallardy

Les cartes postales de radiologie de Guy et Marie-José Pallardy : une contribution à l’enrichissement des collections numériques

En plusieurs décennies, Madame Marie-José Pallardy a constitué avec son époux, le Professeur Guy Pallardy, une collection tout à fait remarquable de près de 500 cartes postales consacrées à la radiographie en France depuis ses origines, complétée par des chromos sur le même sujet et par des cartes postales portant sur la prévention de la tuberculose.

Au dos, l’expéditeur a écrit : « 31 mars 1915. Ci-contre une scène de radiographie. (C’est truqué naturellement.) »

Cette collection est une source importante et originale d’iconographie pour l’histoire de cette spécialité. Portraits de grands maîtres, installations radiographiques (où, dans les premiers temps, l’usage forain côtoie l’usage médical) ; radiologie des temps héroïques des débuts ; radiologie de guerre ; scènes de soins dans des hôpitaux, des dispensaires, des sanatoriums ; radiologie embarquée dans des véhicules civils ou militaires, ou installée de façon plus ou moins luxueuse… La radiologie a été aussi dès ses débuts une source d’inspiration pour les humoristes, pour le meilleur ou pour le pire !

Madame Pallardy nous a fait confiance en nous prêtant ces albums qui lui sont chers. Ils ont été intégralement numérisés par les soins de la bibliothèque : dans quelques mois (car il nous faut un peu de temps pour réaliser les notices), chacun pourra trouver la partie des images qui sont libres de droits dans la Banque d’images et de portraits.

Les rayons X à la Foire de Paris (circa 1896).

La collectionneuse ne demande qu’une chose en échange des éventuelles réutilisations de ces images : qu’il soit mentionné « Collection Guy et Marie-José Pallardy ». Merci à chacun, par avance, de respecter ce vœu tout naturel.

Bibliographie :
Pallardy, Guy – Pallardy, Marie-José. – Cartophilie et radiations : une contribution appréciable à l’histoire de la radiologie (PDF 6,9 Mo). Paru dans Histoire des sciences médicales, 1999, 33 (3), pp. 231-242.

Pallardy, Guy – Pallardy, Marie-José – Wackenheim, Auguste. – Histoire illustrée de la radiologie. – Paris : R. Dacosta, 1989 (86-Ligugé : Impr. Aubin). – . – 1 vol. (542 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. ; 28 cm. – Bibliogr. p. 537-540. Index.
Cote BIU Santé : HM Mag.SPE Radiol 6.

Hommage au Professeur Guy Pallardy (PDF 70,3 Mo) Paru dans Histoire des sciences médicales, 2007, 41 (1), (p. 25-33).

Jean-François Vincent