Soirée serment d’Hippocrate (18/10/18)

La librairie Guillaume Budé (95, bd Raspail, 75006 Paris) organise une soirée autour du serment d’Hippocrate, le jeudi 18 octobre 2018 à 19h.

«À l’occasion d’une nouvelle édition critique qui prend en compte pour la première fois non seulement la totalité des manuscrits grecs, mais aussi la tradition papyrologique et les traductions arabe et latine.»

En présence de Jacques Jouanna, Alessia Guardasole, Antonio Ricciardetto et Jean Deleuze.

«Le Serment d’Hippocrate est l’œuvre la plus célèbre de la Collection Hippocratique avec les Aphorismes. Depuis la Renaissance, le Serment est publié en tête de l’ensemble de la soixantaine de traités attribués à Hippocrate (né à Cos en 460). C’est le serment juré par le disciple pour garantir le contrat qui le lie à son maître lorsqu’il entre dès l’enfance dans l’école médicale où il aura le privilège de recevoir un enseignement moyennant salaire. Ce serment est né dans un contexte historique précis, celui de la grande famille médicale des Asclépiades qui prétendait descendre d’Asclépios, le dieu de la médecine, à laquelle appartient Hippocrate. La médecine s’y transmettait de père en fils. Mais la famille décida de s’ouvrir à des disciples extérieurs à la famille. Cette ouverture s’est faite à l’époque d’Hippocrate, dont on sait, par le Protagoras de Platon (311 b) qu’il enseignait la médecine moyennant salaire.

Le Serment doit sa célébrité pérenne aux exigences déontologiques et morales auxquelles le futur médecin doit se conformer : veiller à l’utilité du malade, ne donner ni poison ni abortif, conserver une conduite irréprochable lors de la visite des malades et respecter le secret médical. L’actualité du Serment n’est pas à démontrer : le Conseil National de l’Ordre des médecins possède sur son site une version actualisée du Serment d’Hippocrate.
Ce Serment païen a été conservé et aménagé dans le milieu chrétien. On possède un Serment chrétien en prose et un autre en vers.»

Entrée libre, réservation conseillée au 01-44-39-84-21 ou librairie@lesbelleslettres.com

Debut: 10/18/2018 07:00 pm
95, boulevard Raspail
Paris, Île-de-France
75006
FR

 

Visite de la SHP à Baugé-en-Anjou

Plusieurs membres de la Société d’histoire de la pharmacie ont récemment participé à l’inauguration d’une nouvelle salle de l’hôtel-Dieu de Baugé-en-Anjou, à l’invitation de Jacques Gravé, président de l’association Sauvegarde du patrimoine pharmaceutique. Y sont présentées les boiseries d’une ancienne pharmacie familiale du Puy-en-Velay.

Photo Sauvegarde du patrimoine pharmaceutique

Cette officine située rue Pannessac au Puy-au-Velay a été tenue par François Chambonnet jusqu’à sa retraite en 2010. Les boiseries remarquables qu’elle abritait avaient été achetées par son grand-père, Antonin Merle, en 1900. L’association Sauvegarde du patrimoine pharmaceutique s’en est porté acquéreuse en 2011, le nouveau propriétaire des lieux ne souhaitant pas les conserver sur place. Ainsi ont-elles pu être mises en valeur, après restauration, par la mairie de Baugé-en-Anjou dans l’hôtel-Dieu de la ville. Les pots d’origine, dispersés aux enchères, ont été remplacés par des objets provenant de l’association et d’un collectionneur privé.

L’hôtel-Dieu de Baugé-en-Anjou recèle déjà une apothicairerie du XVIIe s. classée monument historique. Comportant plus de 600 objets rares, dont 150 silènes (boîtes d’apothicaire cylindriques ou rectangulaires en bois peint servant à la conservation de drogues), elle a fonctionné jusque dans les années 1960, et est désormais ouverte à la visite.

En savoir plus

Retrouvez les détails de cette inauguration dans le dernier numéro de la Revue d’histoire de la pharmacie (LXVI, n°399, pp. 368-370), consultable au pôle Pharmacie de la BIU Santé.

Baugé-en-Anjou, nouveau foyer pour le patrimoine pharmaceutique par Julie Chaizemartin dans le Quotidien du pharmacien (abonnés, consultable  à la BIU Santé)

Le site de la Société d’histoire de la pharmacie

Le site de l’association Sauvegarde du patrimoine pharmaceutique

Actes du colloque Santé et médecine à la cour de France (2017)

Les actes du colloque international Santé et médecine à la cour de France viennent d’être mis en ligne sur le site de la BIU Santé.

Ces textes, réunis par Stanis Perez et  Jacqueline Vons, sont disponibles gratuitement, sous la forme d’un fichier PDF (184 pages, 5 Mo). Chaque intervention est également téléchargeable de manière indépendante à partir de cette page.

«Issu d’un colloque organisé en 2017, Santé et médecine à la Cour de France rassemble des matériaux et des réflexions utiles à une meilleure compréhension des aspects sanitaires et scientifiques propres à la France moderne. Si la santé des souverains était souvent traitée comme une affaire d’État, celle des grands, des courtisans et des commensaux ne souffrait pas de négligence pour autant. Observatoire des pratiques médicales et d’une profession tantôt jalousée, tantôt décriée, la cour offre effectivement un point de vue privilégié sur les corps souffrants et sur les moyens mis en œuvre pour les protéger, les soulager et les guérir peut-être.
À partir des recherches les plus récentes et d’approches savantes mais résolument plurielles, ce volume entend contribuer à l’historiographie curiale et médicale du XVIe au XVIIIe siècle.»

Ont contribué à ce volume : Évelyne Berriot-Salvadore, Loïc Capron, Isabelle Coquillard, Joël Coste, Magdalena Koźluk, Bénédicte Lecarpentier-Bertrand, Xavier Le Person, Stanis Perez, Jacques Rouëssé, Jacqueline Vons, Geneviève Xhayet.

Editeur: Bibliothèque interuniversitaire de Santé, Paris
Date de publication: 10/04/2018
ISBN: 978-2-915634-21-1
Disponible en: Ebook

Nouvelles publications à la Faculté de Pharmacie de Paris (septembre 2018)

Comme le mois dernier, la BIU Santé vous propose un rapide panorama des dernières publications des chercheurs de la Faculté de pharmacie de Paris.

Vous pouvez accéder à ces articles à distance via la BIU Santé (avec vos codes ENT pour les revues électroniques auxquelles nous sommes abonnés).

Si vous ne trouvez pas un article en ligne, adressez-vous à notre service Recherche. Les bibliothécaires peuvent également vous aider à rendre vos articles accessibles à tous via l’Open Access.

Vous trouverez ci-dessous les dernières publications de la faculté, classées par structure de recherche puis par nom de premier auteur. N’hésitez pas à nous contacter en cas d’erreur ou d’omission.

  • UMR 216 MERIT Mère et enfant face aux infections tropicales
  • UMR-S 1124 Pharmacologie, Toxicologie et Signalisation cellulaire
  • UMR-S 1139 Physiopathologie et pharmacotoxicologie placentaire humaine
  • UMR-S 1140 Innovations thérapeutiques en hémostase
  • UMR-S 1144 Variabilité de réponse aux psychotropes
  • UMR-S 1147 Médecine Personnalisée, Pharmacogénomique, Optimisation Thérapeutique
  • EA 4064 Epidémiologie environnementale : impact sanitaire des pollutions
  • EA 4065 Ecosystème intestinal, probiotiques, antibiotiques
  • EA 4466 Prévention et traitement de la perte protéique musculaire en situation de résistance à l’anabolisme
  • EA 4475 Pharmacologie de la circulation cérébrale
  • UMR 8015 Laboratoire de cristallographie et RMN biologiques
  • UMR 8258 – Inserm U1022 Unité de Technologies Chimiques et Biologiques pour la Santé (UTCBS)
  • UMR 8601 Laboratoire de Chimie et de Biochimie Pharmacologiques et Toxicologiques
  • UMR 8638 Chimie organique médicinale et extractive et toxicologie expérimentale

UMR 216 MERIT Mère et enfant face aux infections tropicales

  • Ahmadi S., Maman S., Zoumenou R., Massougbodji A., Cot M., Glorennec P., Bodeau-Livinec F., 2018. Hunting, sale, and consumption of bushmeat killed by lead-based ammunition in Benin. Int. J. Environ. Res. Public Health 15, 1140. https://doi.org/10.3390/ijerph15061140

Continuer la lecture de « Nouvelles publications à la Faculté de Pharmacie de Paris (septembre 2018) »

Octobre : Les dievx de la BIV se mettent en mouvement

« Je suis fasciné par le mouvement, qui est le signe le plus apparent de la vie. »
(Étienne-Jules Marey)

Télécharger le calendrier d’octobre 2018.

Ce mois-ci, les dievx de la BIV mettent à l’honneur le travail d’Étienne-Jules Marey (1830-1904). Médecin, physiologiste et inventeur français, il a fortement contribué à l’avancée de la physiologie. Partant du principe que nos sens ne sont pas assez affutés pour étudier un mouvement, Marey met à profit son ingéniosité en adaptant des machines utilisées en physique pour enregistrer graphiquement les mouvements du corps ou dans le corps. Ceux-ci peuvent ainsi être mesurés, quantifiés, et analysés : c’est la méthode graphique.

Le mouvement par l’image

On doit à Étienne-Jules Marey l’invention du sphygmographe direct, en 1863, qui retranscrit le tracé du pouls sur une bande de papier. Source : Medic@ – Marey, Etienne-Jules. – La méthode graphique dans les sciences expérimentales et principalement en physiologie et en médecine.

Le cliché qui illustre ce calendrier correspond à une évolution du travail de Marey. Toujours dans le but d’étudier les mouvements des hommes et de certains animaux, notamment les oiseaux, il utilise la photographie pour capter ce que l’œil ne peut voir. C’est ainsi qu’il créé en 1882, la Station physiologique du Parc des Princes à Boulogne-sur-Seine où il expérimente un nouveau procédé : la chronophotographie. Cette technique consiste à prendre en rafale des instantanés sur une plaque de verre photosensible. Celle-ci est exposée brièvement plusieurs fois, grâce à un obturateur rotatif placé derrière l’objectif, qui laisse passer la lumière par intermittence. Il est ainsi possible d’obtenir sur une même photographie les mouvements décomposés d’un homme ou d’un animal.

Pour mener à bien son travail, Étienne-Jules Marey fait aménager dans sa station un hangar peint en noir, de dix mètres sur dix, équipé de panneaux et de rideaux amovibles, afin d’adapter sa surface à l’usage de la chronophotographie.

De la photographie au film

Pour étudier les mouvements avec plus de précision, Marey et son collaborateur Georges Demeny font breveter un modèle de caméra argentique en 1890. La décomposition photographique du mouvement ne figure plus sur une même plaque, mais image après image sur un rouleau non perforé, au rythme de douze clichés par secondes.

Pour en savoir plus

Vous trouverez dans Médic@ de nombreux ouvrages numérisés concernant les travaux de Jules-Étienne Marey.

La BIU Santé y consacre l’exposition virtuelle la science du mouvement et l’image du temps, réalisée sous l’égide de Marta Braun (Ryerson University), à partir des plaques numérisées par le Collège de France. Elle retrace le travail du physiologiste, à travers 473 plaques photographiques.

Fabien LAFAGE

Le fichier Jacques Léonard dans la Base biographique

Des manuscrits dans la base de données

Comme nous l’avons indiqué il y a peu, la Bibliothèque interuniversitaire de Santé a récemment rénové sa Base biographique, qui contient actuellement 51 000 noms de médecins ou de personnes ayant un rapport avec la santé en général.

Nous venons de charger un nouveau lot dans la Base biographique. Il s’agit de 4330 fiches réalisées par Jacques Léonard, historien de la médecine décédé en 1988 (cotes : Ms 5531-1 à -3 et Ms 5531-5 pour le fichier). Ces fiches manuscrites, au format A5, rangées initialement dans des boîtes à chaussures, sont le résultat de l’immense dépouillement d’archives réalisé par Jacques Léonard pour ses thèses (Les médecins de l’ouest au XIXe siècle, thèse d’État, Paris IV, Paris, 1978, et Les Officiers de santé de la Marine française de 1814 à 1835, thèse de doctorat 3ème cycle, Rennes, 1967). Elles donnent des informations brutes sur des médecins pour la plupart peu connus, et dont l’immense majorité n’était pas présents notre Base biographique – en somme, tous les petits bonshommes qui ont mis en œuvre la médecine réelle dans l’Ouest de la France au XIXe siècle, et dans la Marine au début du même siècle.

Ces informations devraient être utiles notamment aux historiens de la médecine, aux historiens locaux, et aux généalogistes.

Le chargement des fiches de Jacques Léonard rend hommage à la générosité de Mme Jacqueline Léonard, donatrice de cet ensemble. Il constitue une valorisation effective des données de la recherche, une notion fort à la mode dans les discussions entre professionnels de la documentation.

Par ailleurs, il va dans le sens de la valorisation de données hétérogènes, qui est une particularité de notre Base biographique : elle contient en effet aussi bien des notices biographiques sous différentes formes, que des références bibliographiques d’articles ou de livres consultables sur place, des liens hypertextes vers des imprimés numérisés à la BIU Santé ou ailleurs, des portrait ou bien, comme dans ce cas, des liens vers des documents manuscrits numérisés.

Les manuscrits sont ainsi rendus directement utilisables alors que d’ordinaire, l’accès à ce type de documents étant un peu difficile (unicité, visibilité généralement plus faible que celle des imprimés, difficultés de lecture, etc.), ils sont sous-exploités.

L’hétérogénéité de notre base n’est bien sûr pas un mérite en soi. Elle prend seulement acte du fait que les données biographiques sont de nature hétérogène. L’usager ne cherche pas un livre, un article numérisé ou un manuscrit : il cherche de l’information biographique, sous quelque forme que ce soit.

La plupart du temps, les fiches de Jacques Léonard sont lisibles et compréhensibles. Elles ont cependant été écrites pour lui-même et non pour la diffusion : certaines indications codées ne nous sont pas intelligibles.

Il n’en reste pas moins que la masse importante de données présentée ici servira aux chercheurs, nous n’en doutons pas.

Jean-François Vincent

Service d’histoire de la santé

Prix 2018 de la SFHM

La Société Française d’Histoire de la Médecine décerne chaque année des prix donnant droit au titre de lauréat de la Société.

Les prix concernent des mémoires de master ou des thèses consacrés à l’histoire de la médecine, publiés ou soutenus, en langue française, durant les 24 derniers mois.

Ces prix sont attribués de la manière suivante :
– l’un au titre d’une thèse de médecine ;
– et l’autre au titre d’une thèse ou d’un mémoire de master émanant d’une faculté ou d’une école « autre que médicale ».

Félix Vicq d’Azyr. Frontispice du Traité d’anatomie et de physiologie (F-A Didot, 1786).

Chaque prix donne droit à une médaille de la Société gravée au nom du lauréat et sera accompagné d’un chèque (d’un montant variable décidé chaque année par le CA), à condition que le candidat assiste à la séance de proclamation et de remise des prix lors de la séance solennelle du mois de mars.

Les candidats doivent envoyer deux exemplaires de leur mémoire ou thèse, accompagnés d’une notice biographique, avant 31 décembre 2018 à l’adresse suivante :

Jean-François Vincent
Bibliothèque Interuniversitaire de Santé
12, rue de l’École-de-Médecine
75270 PARIS Cedex 06

En savoir plus

Pour tout renseignement, contacter Jean-François Vincent, tél : 01 76 53 19 65 ; email : jean-francois.vincent@biusante.parisdescartes.fr

Page de présentation du prix et palmarès des années précédentes

Accès modifiés au pôle Médecine (25/9 au 2/10)

Attention, l’accès au pôle Médecine de la BIU Santé sera modifié du mardi 25 septembre au mardi 2 octobre 2018 inclus.

Laccès à l’université se fera par le 85, boulevard Saint-Germain.

Si la porte est fermée, SONNEZ pour qu’on vous ouvre !

85bsg

Les salles de lecture seront ouvertes comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine. La bibliothèque sera ouverte normalement de 9h à 20h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Nouvelles publications à la Faculté de Pharmacie de Paris (été 2018)

À l’occasion de la rentrée universitaire, la BIU Santé vous propose un rapide panorama des dernières publications des chercheurs de la Faculté de pharmacie de Paris.

Vous pouvez accéder à ces articles à distance via la BIU Santé (avec vos codes ENT pour les revues électroniques auxquelles nous sommes abonnés).

Si vous ne trouvez pas un article en ligne, adressez-vous à notre service Recherche. Les bibliothécaires peuvent également vous aider à rendre vos articles accessibles à tous via l’Open Access.

Vous trouverez ci-dessous les dernières publications de la faculté, classées par structure de recherche puis par nom de premier auteur. N’hésitez pas à nous contacter en cas d’erreur ou d’omission.

  • UMR 216 MERIT Mère et enfant face aux infections tropicales
  • UMR-S 1007 Homéostasie Cellulaire et Cancer
  • UMR-S 1124 Pharmacologie, Toxicologie et Signalisation cellulaire
  • UMR-S 1139 Physiopathologie et pharmacotoxicologie placentaire humaine
  • UMR-S 1140 Innovations thérapeutiques en hémostase
  • UMR-S 1144 Variabilité de réponse aux psychotropes
  • UMR-S 1147 Médecine Personnalisée, Pharmacogénomique, Optimisation Thérapeutique
  • Fédération de Recherche 3567 – Centre Interdisciplinaire Chimie Biologie (CICB – Paris)
  • UMS 3612 CNRS – UMS Inserm – Plates-formes mutualisées du centre de recherche pharmaceutique de Paris (PM-CRP2)
  • EA 4064 Epidémiologie environnementale : impact sanitaire des pollutions
  • EA 4065 Ecosystème intestinal, probiotiques, antibiotiques
  • EA 4466 Prévention et traitement de la perte protéique musculaire en situation de résistance à l’anabolisme
  • EA 4475 Pharmacologie de la circulation cérébrale
  • EA 7324 NF-kappaB, différentiation et cancer
  • EA 7331 Génétique, physiopathologie et approches thérapeutiques des maladies héréditaires du système nerveux
  • UMR 8015 Laboratoire de cristallographie et RMN biologiques
  • UMR 8258 – Inserm U1022 Unité de Technologies Chimiques et Biologiques pour la Santé (UTCBS)
  • UMR 8601 Laboratoire de Chimie et de Biochimie Pharmacologiques et Toxicologiques
  • UMR 8638 Chimie organique médicinale et extractive et toxicologie expérimentale

UMR 216 MERIT Mère et enfant face aux infections tropicales

  • Barbier, M., Camuzat, A., Houot, M., Clot, F., Caroppo, P., Fournier, C., Rinaldi, D., Pasquier, F., Hannequin, D., Pariente, J., Larcher, K., Brice, A., Genin, E., Sabbagh, A., Le Ber, I., 2018. A family-based approach to identify genetic modifiers of the age at onset in Frontotemporal Lobar Dementia. European Journal of Neurology 25, 550. https://onlinelibrary.wiley.com.hellebore.biusante.parisdescartes.fr/toc/14681331/2018/25/S2
  • Brembilla, A., Faucher, J.-F., Garcia, A., Koura, K.G., Deloron, P., Parmentier, A.-L., Pierrat, C., Cottrell, G., Mauny, F., 2018. Determinants of primary healthcare seeking behaviours for children during the first 18 months of life in Benin. Int Health 10, 237–245. https://doi.org/10.1093/inthealth/ihy020
  • Cerqueira, D., Ya-Umphan, P., Parker, D.M., Cottrell, G., Nosten, F., Corbel, V., Fowkes, F.J.I., 2018. Anopheles Salivary Biomarker as a Proxy for Estimating Plasmodium falciparum Malaria Exposure on the Thailand–Myanmar Border. The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene 99, 350–356. https://doi.org/10.4269/ajtmh.18-0081
  • Chippaux, J.-P., Chippaux, A., 2018. Yellow fever in Africa and the Americas: a historical and epidemiological perspective. J. Venom. Anim. Toxins Trop. Dis. 24, 20. https://doi.org/10.1186/s40409-018-0162-y
  • Guy, M., Accrombessi, M., Fievet, N., Yovo, E., Massougbodji, A., Le Bot, B., Glorennec, P., Bodeau-Livinec, F., Briand, V., 2018. Toxics (Pb, Cd) and trace elements (Zn, Cu, Mn) in women during pregnancy and at delivery, South Benin, 2014-2015. Environ. Res. 167, 198–206. https://doi.org/10.1016/j.envres.2018.06.054
  • Lam, A., Cabral, M., Touré, A., Fall, M., Diouf, A., Chippaux, J.P., 2018. Évaluation de la prise en charge des envenimations au Sénégal : étude clinique de l’Inoserp® Panafricain. Toxicologie Analytique et Clinique 30, 165–166. https://doi.org/10.1016/j.toxac.2018.07.095
  • Oliveira, M.L.G. de, Veiga-Castelli, L.C., Marcorin, L., Debortoli, G., Pereira, A.L.E., Fracasso, N.C. de A., Silva, G. do V., Souza, A.S., Massaro, J.D., Simões, A.L., Sabbagh, A., Donadi, E.A., Castelli, E.C., Mendes-Junior, C.T., 2018. Extended HLA-G genetic diversity and ancestry composition in a Brazilian admixed population sample: Implications for HLA-G transcriptional control and for case-control association studies. Hum. Immunol. https://doi.org/10.1016/j.humimm.2018.08.005

Continuer la lecture de « Nouvelles publications à la Faculté de Pharmacie de Paris (été 2018) »

Fermeture du pôle Médecine (1er au 3/11)

En raison d’une intervention électrique, le pôle Médecine de la BIU Santé (12, rue de l’École-de-Médecine) sera exceptionnellement fermé du 1er au 3 novembre 2018 inclus).

Le pôle Pharmacie sera lui ouvert normalement le vendredi 2 novembre (de 9h à 20h) et le samedi 3 novembre (de 9h à 18h30) – mais fermé le jeudi 1er novembre (jour férié).

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.