Zotero 5 : le nouveau support est en ligne !

Catherine, duchesse de Cambridge / cc Ricky Wilson

Avec la nouvelle grossesse de la duchesse de Cambridge, c’est LA nouvelle qui n’a pas pu vous échapper cet été : Zotero 5, la nouvelle version de Zotero est sortie !

Zotero, logiciel de gestion de références bibliographiques

Rappelons à ceux qui ne le connaissent pas encore que Zotero est un logiciel libre et gratuit qui vous permet de collecter des références depuis des catalogues et des bases de données et de créer en quelques clics des bibliographies formatées dans les règles de l’art. Zotero est ainsi l’outil indispensable à toute personne s’engageant dans la rédaction d’un mémoire, d’une thèse ou d’un article. Il se murmure même que certains le détournent de son utilisation académique pour gérer leurs recettes de cuisine ou leur dévédéthèque (mais chut ! nous tairons les noms).

Zotero 5 : les principales nouveautés

La principale nouveauté de la version 5 est l’abandon de la version « Zotero for Firefox », qui intégrait le logiciel dans le navigateur lui-même. Ainsi, tous les utilisateurs de Zotero, qu’ils travaillent avec Firefox, Chrome, Safari ou Opera, utilisent désormais Zotero dans une fenêtre distincte de celle du navigateur (« Zotero standalone » dans les précédentes versions).

Conseil : afin de naviguer aisément entre les deux fenêtres, celle du navigateur et celle de Zotero, pensez à épingler ce dernier dans la barre des tâches. Vous verrez que votre travail en sera grandement facilité !

Deux autres nouveautés de Zotero 5 méritent d’être signalées :

  • L’intégration dans Zotero d’un gestionnaire de flux RSS, qui ajoute au logiciel une précieuse fonction de veille à celles de collecte des références et de création de bibliographie.
  • L’apparition d’un dossier « Mes publications », qui permet de valoriser vos travaux sur votre profil zotero.org.

Zotero 5 à la BIU Santé

À la BIU Santé, l’ensemble des postes publics des salles de lecture, au pôle Médecine comme au pôle Pharmacie, sont désormais équipés de la version 5 de Zotero.

Il en est de même pour les postes des deux salles de formation. Dès les prochaines formations, prévues le 19 septembre, les bibliothécaires initieront les usagers à la nouvelle version de Zotero.

Nouvelle version, nouveau support

Les bibliothécaires de la BIU Santé ont travaillé d’arrache-pied tout l’été pour que le support de formation prenne en compte les nouvelles fonctionnalités de la version 5 de Zotero. Le fruit de leurs efforts est d’ores et déjà disponible sur le site de la BIU Santé.

Le support à jour intègre la nouvelle façon d’installer Zotero, ainsi que deux nouveaux chapitres dédiés à la gestion des flux RSS et au dossier « Mes publications« . Dans la mesure où le changement de version a suscité des modifications importantes, n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques pour aider à l’améliorer en nous écrivant à formation@biusante.parisdescartes.fr.

Vous voulez en savoir plus ? Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à une de nos formations gratuites. Des dates sont disponibles jusqu’à la fin de l’année 2017. Quant aux vidéos de la chaîne DocToBib, elles seront progressivement mises à jour.

Zoteroesquement vôtre,

Le service formation de la BIU Santé

 

 

 

« La vie avec la sclérose en plaques », bibliographie (31/5)

Journée mondiale 2017

Depuis 2009, la Fédération internationale de la Sclérose en plaques (MSIF) a lancé une journée mondiale qui réunit la communauté internationale de la SEP afin de partager des expériences, sensibiliser le public et mener une campagne pour et aux côtés des personnes atteintes de la sclérose en plaque.

Elle a lieu le dernier mercredi du mois de mai, et aura donc lieu cette année mercredi 31 mai 2017.

Les associations se mobilisent et appellent à la participation. À Paris, le programme est proposé par la Maison de la SEP.

«Vivre avec la SEP», le thème retenu pour cette journée mondiale, peut être illustré par un défi : huit personnes atteintes par la maladie  organisent un parcours de spéléologie avec nuit en bivouac, du 23 au 24 mai dans la grotte de Pierre-La-Treiche (Meurthe-et-Moselle), avec un slogan : «Vivre heureux avec la SEP !»

À cette occasion, nous vous proposons en bas de ce billet une bibliographie de documents récents, disponibles en ligne en accès libre, ou à la BIU Santé, pôles Médecine ou Pharmacie. Retrouvez également cette sélection de documents devant le bureau central, dans la salle de lecture du pôle Médecine.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune, qui affecte le système nerveux central. Le système de défense ne joue plus son rôle de protection, se retourne contre ses propres cellules et les attaque pour des raisons encore mal connues.
Ainsi, la myéline, membrane biologique qui gaine et protège les fibres nerveuses, est attaquée par les lymphocites T et se trouve donc altérée. Elle ne remplit plus sa fonction de protection de l’axone,  prolongement du neurone chargé de transporter l’information, et ne permet plus d’accélérer la transmission de l’influx nerveux.
Alors, des lésions – des plaques, apparaissent  dans le système nerveux central, traduisant une démyélinisation et souvent le début d’une dégénérescence axonale.

Épistémologie, étiologie, symptomatologie clinique

C’est une maladie du jeune adulte, qui représente la première cause de handicap sévère non traumatique chez les trentenaires.
La maladie touche davantage de femmes (1 homme pour 3 femmes environ). 80 000 à 100 000 personnes sont touchées en France (environ 1 sur 1.000), 400 000 en Europe et 2,3 millions dans le monde.

Il n’existe pas de test diagnostic spécifique. L’IRM détecte les lésions.

Continuer la lecture de « « La vie avec la sclérose en plaques », bibliographie (31/5) »

Actualité de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme (1), maladie émergente notamment en Europe et dans l’est et l’ouest des États-Unis, a atteint, selon le réseau Sentinelles, 33 000 personnes en France en 2015.
Transmise à l’occasion d’une piqûre de tique infectée par une bactérie de la famille des spirochètes, multi-viscérale et multi-systémique, la maladie de Lyme pourrait bien être reconnue comme une maladie chronique : elle peut évoluer sur plusieurs années ou décennies, tout en étant parfois asymptomatique dans ses débuts, et conduire à de graves handicaps physiques ou mentaux.
Le centre de la France et l’Alsace, régions forestières et de randonnées, sont particulièrement touchées. Aussi, l’université de Strasbourg est-elle en pointe quant à la recherche au plan national. C’est là que se trouve le Centre National de Référence (CNR) de la borréliose, sur laquelle travaillent plusieurs équipes de chercheurs.

Annoncé fin septembre 2016, le ministère de la Santé a lancé un plan de lutte par étapes, face à la médiatisation de la maladie, qui traduit le besoin croissant de reconnaissance et de prise en charge des malades, relayé par le combat des associations.
Le 19 janvier 2017, le gouvernement organisait le premier «comité de pilotage du plan de lutte contre la maladie de Lyme», qui établit le bilan des travaux engagés depuis septembre 2016.

CNR

Les quinze mesures annoncées pour mieux prendre en charge la maladie, aboutiront, en juillet 2017, à une révision du protocole officiel de diagnostic et de soin sous l’égide de la Haute Autorité de Santé.

Préalablement, un groupe de travail se réunira en mars 2017 autour de la Direction Générale de la Santé, avec des spécialistes de toutes les disciplines concernées par la maladie (neurologie, dermatologie, rhumatologie, cardiologie, microbiologie, immunologie…) et des représentants des associations.
Les points à débattre : le test de diagnostic, reconnu comme peu fiable, la durée de la cure d’antibiotiques, jusqu’à présent systématiquement limitée à trois semaines, une reconnaissance de la maladie sous sa forme chronique.
Le public sera alors informé, par la diffusion d’un dépliant, sur les risques encourus, l’un des pics de contamination se situant au printemps.

Depuis le 31 janvier 2017, des consultations pluridisciplinaires sont proposées, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé, par le service des maladies infectieuses du CHRU de Nancy.

Dépliant 2016 – Ministère des Affaires sociales et de la santé

Ces consultations offrent aux patients un diagnostic établi par différents spécialistes, coordonnés par un médecin traitant, afin d’éviter l’errance des malades, de systématiser le diagnostic et d’assurer une prise en charge dans la bonne filière de soins.

(1) Christmann D. Borréliose de Lyme : traité de médecine. Maladies infectieuses [Internet]. 18 déc 2015 [cité 18 janv 2017];(8-037-NaN-10). Disponible sur EM Premium (l’encyclopédie médico chirurgicale en ligne) à la BIU Santé.

Pour aller plus loin, nous vous proposons, ordonnée de façon thématique, une sélection de documents, disponibles à la BIU Santé, pôles Médecine ou Pharmacie ou directement accessible gratuitement en ligne.

Emmanuelle Prévost & Catherine Tellaa

Actualités

Figaro Santé. Maladie de Lyme [Internet]. Figaro Santé. 2017 [cité 18 janv 2017]. Disponible sur: http://sante.lefigaro.fr/maladie/maladie-lyme

Hansmann Y, Chirouze C, Tattevin P, Alfandari S, Caumes E, Christmann D, et al. Position à propos de la maladie de Lyme. 2016 [cité 3 févr 2017]; Disponible sur: http://www.edimark.fr/Front/frontpost/getfiles/24590.pdf

Jeanblanc A. Maladie de Lyme : première plainte pénale d’une victime des tiques [Internet]. Le Point. 2017 [cité 6 févr 2017]. Disponible sur: http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/maladie-de-lyme-premiere-plainte-penale-d-une-victime-des-tiques-04-02-2017-2102456_57.php

Université de Strasbourg -. Recherche: Maladie de Lyme : une expertise de l’Unistra [Internet]. [cité 6 févr 2017]. Disponible sur: http://www.recherche.unistra.fr/index.php?id=25634

Vayssier-Taussat M. Lyme : le grand bazar des tests de dépistage [Internet]. The Conversation. 2016 [cité 3 févr 2017]. Disponible sur: http://theconversation.com/lyme-le-grand-bazar-des-tests-de-depistage-69910

Vidard M. La maladie de Lyme [Internet]. La Tête au carré. France Inter; 2017 [cité 18 janv 2017]. Disponible sur: https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-05-janvier-2017

Épidémiologie et étiologie

Un peu d’histoire

Aly R, Maibach HI. Atlas of infections of the skin [Internet]. New York: Churchill Livingstone; 1999. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote 265278

Wormser GP, Wormser V. Did Garin and Bujadoux Actually Report a Case of Lyme Radiculoneuritis? Open Forum Infect Dis. avr 2016;3(2):ofw085. Disponible sur: https://academic.oup.com/ofid/article-lookup/doi/10.1093/ofid/ofw085

Actualité

Arvikar SL, Steere AC. Diagnosis and treatment of Lyme arthritis. Infect Dis Clin North Am. juin 2015;29(2):269‑80. Disponible sur: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0891552015000185

Girardin-Andréani C. Le syndrome de Lyme : le comprendre pour le vaincre une approche et des réponses nouvelles à cette maladie émergente et pandémique [Internet]. Paris: Dauphin; 2015. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote WC 406 GIR

Klopfenstein T. Suspicion de maladie de Lyme : parcours de soins et rôle de l’infectiologie. Besançon; 2016. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote de Thèse : 2016 • BESANCON •  73

Lelong F, Behra-Miellet J. Le point sur la maladie de Lyme en 2014-2015 [Internet] [Pharmacie]. [Lille, France]: Lille 2; 2015. Disponible sur: http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/af06e5ad-b15c-4c41-ba36-d37dd7632991

McCoy KD, Boulanger N. Tiques et maladies à tiques : biologie, écologie évolutive, épidémiologie [Internet]. Marseille: IRD Éditions; 2015. (Collection Didactiques). Disponible à la BIU Santé (Médecine) WC 600 TIQ et (Pharmacie) 595.429 MCC

Mead PS. Epidemiology of Lyme Disease. Infectious Disease Clinics of North America. juin 2015;29(2):187‑210. Disponible sur: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0891552015000240

Meha C. Forêt et risque de santé publique: le cas de la borréliose de Lyme. Application à la forêt périurbaine de Sénart (Île-de-France) [Internet] [Thèse de doctorat]. [Paris]: Université Paris-Sorbonne; 2013. Disponible sur: http://www.theses.fr/2013PA040125/document

Perret V. La maladie de Lyme en médecine générale : revue narrative de la littérature. Saint-Etienne; 2016. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote de Thèse : 2016 STET 6208

Peyratout C, Pinel C. Le point sur une zoonose émergente: la maladie de Lyme et implication du pharmacien d’officine dans la stratégie de communication préventive [Internet] [Pharmacie]. [Grenoble, France]: Université Joseph Fourier; 2015. Disponible sur: http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01170928

Pryen A. La maladie de Lyme et sa prévention en France [Internet] [Pharmacie]. [Lille, France]: Université du droit et de la santé; 2014. Disponible sur: http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/68260fda-50a9-4038-9626-73cbaa82f67d

Aller encore plus loin

Bernard Q. Analyse cellulaire et moléculaire de la transmission précoce de la borréliose de Lyme: rôle de l’interface cutanée [Internet] [Thèse de doctorat]. [Strasbourg]: Université de Strasbourg; 2016. Disponible sur: http://www.theses.fr/2015STRAJ038/document

Boeuf A. Développement d’approches protéomiques pour l’étude des interactions tique-Borrelia-peau [Internet] [Thèse de doctorat]. [Strasbourg]: Université de Strasbourg; 2014. Disponible sur: http://www.theses.fr/2013STRAF019/document

Diuk-Wasser MA, Vannier E, Krause PJ. Coinfection by Ixodes Tick-Borne Pathogens: Ecological, Epidemiological, and Clinical Consequences. Trends Parasitol. janv 2016;32(1):30‑42. Disponible sur: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S147149221500210X

Godard A, Alvarez Rueda NF. Intégration de la Micro-Immunothérapie dans la stratégie thérapeutique de la maladie de Lyme [Internet] [Pharmacie]. [France]: Université de Nantes; 2014. Disponible sur: http://archive.bu.univ-nantes.fr/pollux/show.action?id=b2eadcb2-0d06-4fea-b0eb-af81367bf463

Lantos PM. Chronic Lyme disease. Infect Dis Clin North Am. juin 2015;29(2):325‑40. Disponible sur: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0891552015000203

Massart C. Les processus d’écologisation entre santé et environnement: le cas de la maladie de Lyme [Internet] [Thèse de doctorat]. Université de Grenoble; 2013. Disponible sur: http://www.theses.fr/2013GRENH012/document

Témoignages et associations

Témoignages

Albertat J. Lyme, les solutions naturelles [Internet]. Vergèze: Thierry Souccar éditions; 2016. (Nature et vitamines). Disponible à la BIU Santé (Pharmacie) sous la cote 216942

Albertat J, Horowitz RI. Maladie de Lyme : mon parcours pour retrouver la santé [Internet]. Vergèze: T. Souccar; 2012. Disponible à la BIU Santé (Pharmacie) sous la cote 216941

Foucaut M. Maladie de Lyme : l’épidémie silencieuse un combat pour nos vies [Internet]. Paris: Josette Lyon; 2015. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote 274532

Revil Signorat A, Gonnet F. Vécu et représentations de la maladie des patients pensant être atteints de la maladie de Lyme [Internet]. Université Grenoble I; 2014 [cité 20 janv 2017]. Disponible sur: https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01024761

Schaller V, Horowitz RI. Maladie de Lyme : l’épidémie qu’on vous cache [Internet]. Vergèze: Thierry Souccar; 2015. Disponible à la BIU Santé (Médecine) sous la cote 199511 (Pharmacie) sous la cote 216402

Associations

FFMVT – Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques | FFMVT site public | ACCUEIL | [Internet]. [cité 3 févr 2017]. Disponible sur: http://ffmvt.org/

France Lyme : Association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques [Internet]. France Lyme : Association France Lyme. [cité 3 févr 2017]. Disponible sur: http://francelyme.fr

LYM’P.A.C.T. | Association de Prévention et d’Action Contre les Tiques et la maladie de Lyme [Internet]. [cité 3 févr 2017]. Disponible sur: https://www.lympact.fr/

ILADS – End Lyme disease epidemic through education, awareness & physican training. [Internet]. [cité 3 févr 2017]. Disponible sur: http://www.ilads.org/

 

 

Bibliographie sur le Care

«Soin et Compassion – Le Care comme concept transformateur de l’éthique»

careAu carrefour de la philosophie morale et politique, de la théorie du genre et de la relation soignant-soigné, le concept de Care sera au centre de la conférence donnée par la philosophe et professeure de philosophie, Sandra Laugier, à l’Hôtel-Dieu, jeudi 19 janvier 2017, dans le cadre du séminaire :

«Soin et Compassion : Le sujet, l’institution hospitalière et la Cité».

L’éthique du care, ou éthique de la sollicitude, a été théorisée récemment en France, à partir d’une réflexion  marquée, dans les pays anglo-saxons, par les recherches féministes.
Traditionnellement, ce sont les femmes, dans la société, qui incarnent les valeurs de soin, de prévenance, d’attention éducative, de compassion.

La psychologue Carol Gilligan en analysant les discours moraux féminins, à partir de l’échelle de développement moral conçue par Lawrence Kohlberg en 1982, où les femmes se situaient dans les stades inférieurs,  conçut la notion de sollicitude, souci éthique, enraciné dans la complexité du réel et fondé sur la délibération, le soin et la conservation de la relation avec autrui.
En contestant le bien-fondé d’une identité morale dévalorisée, parce que rattachée à un seul genre, l’éthique du care ou éthique de la sollicitude s’efforce de remettre en cause le discours dominant des pouvoirs publics, longtemps apanage des hommes, et d’introduire de nouveaux enjeux éthiques dans le politique.

Dépendance et vulnérabilité peuvent être considérées comme la condition de tout individu, mais affectent en particulier certaines catégories : malades, personnes âgées, dépendantes, migrants, victimes de catastrophes…

Les éthiques pratiques du Care partent de problèmes moraux concrets, du sujet sensible, des valeurs du particulier et demandent aux politiques une attention plus forte aux professions de soins en général, mais aussi aux aidants qui portent une attention spécifique à leurs proches, y compris au travers de professions invisibles.

En cela, et dans la priorité qu’elles accordent à la vulnérabilité, elles s’opposent aux valeurs du libéralisme, qui privilégient la liberté, l’action, l’autonomie du sujet.

Dans  Le souci des autres. Éthique et politique du care, de Patricia Paperman et Sandra Laugier (2006), un article s’intitule «Les gens vulnérables n’ont rien d’exceptionnel».

Cette éthique s’est étendue à des préoccupations plus globales : les négligences envers les humains et leur environnement, les grands désastres collectifs, la gestion des déchets, le travail de maintien et de réparation de la vie tel que le définit Joan Tronto, proposant le Care   comme alternative, recentrée sur la notion de vulnérabilité, aux concepts de risque ou de catastrophe, prétendument inéluctables…

Pour accompagner cette conférence, nous vous proposons une bibliographie sur le thème du Care, établie avec l’aide de Sandra Laugier (présentation chronologique d’ouvrages pour la plupart consultables à la BIU Santé ou gratuitement en ligne).

Emmanuelle Prevost

Bibliographie

  • Lovell AM, Pandolfo S, Das V, Laugier S. Face aux désastres : une conversation à quatre voix sur le «care», la folie et les grandes détresses collectives. Montreuil-sous-Bois: Ithaque; 2013. (Philosophie, anthropologie, psychologie). À consulter sur place au pôle Médecine, cote 234264-4
  • Paperman P, Molinier P. L’éthique du care comme pensée de l’égalité. Travail, genre et sociétés. 4 nov 2011;(26):189‑93. Accessible en ligne sur Cairn.
Debut: 01/19/2017 06:30 pm
Duree: 1 heures: and 30 minutes
Hôtel-Dieu, 1, place du Parvis-de-Notre-Dame, salle Marie-Curie, au troisième étage, escalier B1
Paris, Île-de-France
75004
FR

Calendrier des formations du 1er semestre 2017

Il est déjà temps de s’inscrire aux formations du premier semestre 2017 ! Le calendrier est en ligne sur le site de la BIU Santé.

Vous pouvez le consulter et vous inscrire en cliquant ici.

03012
Savoir chercher un médicament dans PubMed, ça s’apprend !

Au programme au pôle Médecine, de janvier à juillet :

  • Des séances PubMed 1, pour tout savoir sur le MeSH, et PubMed 2, pour aller plus loin et maîtriser la recherche en langage libre.
  • Une session consacrée à Embase, une base de données de référence, complémentaire de PubMed, rarement proposée par les bibliothèques, que vous pouvez interroger à la BIU Santé.
  • Une séance pour se familiariser avec le concept d’Evidence-based Medicine (EBM) et maîtriser la Cochrane Library, la plus populaire des bases EBM.
  • Et toujours des formations à Zotero, le logiciel libre et gratuit qui permet de gérer ses références bibliographiques efficacement et qui deviendra vite indispensable pour la rédaction de vos thèses, mémoires et articles.

Au programme au pôle Pharmacie :

  • Des séances compactes mais complètes dédiées à PubMed pour vous aider à trouver les références dont vous avez besoin pour vos travaux universitaires.
  • Des sessions consacrées à Embase, base de référence spécialisée en pharmacologie et en toxicologie, complémentaire de la base de données PuBMed (3000 revues indexées supplémentaires).
  • Des formations à Zotero pour gérer efficacement vos références bibliographiques : savoir les collecter à partir de différentes sources d’information, créer votre bibliographie, pour votre thèse, un mémoire, un article…

Les formations sont gratuites. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit à la bibliothèque pour y participer.

Au pôle Médecine, elles s’adressent à tous les professionnels de santé et étudiants en médecine, odontologie et sciences paramédicales, à partir de la troisième année d’étude.

Au pôle Pharmacie, elles s’adressent aux étudiants et aux enseignants en pharmacie.

L’inscription aux séances se fait directement en ligne pour les lecteurs déjà inscrits à la bibliothèque, et par courriel à l’adresse suivante pour ceux qui ne le sont pas encore.

De nouvelles formations seront annoncées au cours de l’année sur ce blog : restez connectés et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être tenus au courant.

Nous espérons vous retrouver nombreux dans nos formations !

Le service formation de la BIU Santé

En savoir plus sur l’autophagie (bibliographie)

Le thème de l’autophagie a été récemment placé sous le feu des projecteurs par l’attribution du prix Nobel de médecine au biochimiste japonais Yoshinori Ohsumi, spécialisé dans la biologie cellulaire.

yoshinori_osumi_201511
Photo 大臣官房人事課 — 平成27年度 文化功労者:文部科学省

L’autophagie (du grec auto-phagie, se manger soi-même) constitue un processus fondamental, mais équivoque, pour la vie des cellules : mécanisme de résistance et d’autodéfense, qui permet la survie de la cellule, mais aussi d’autodestruction, qui peut entraîner sa mort. Ainsi, l’autophagie peut empêcher qu’une cellule devienne cancéreuse, mais ce mécanisme peut aussi bien en renforcer la pathologie.

Le Professeur Yoshinori Ohsumi et son équipe ont identifié la majeure partie de la quarantaine de gènes (ATG, Autophagy Related Genes) indispensables au fonctionnement de l’autophagie, qui fait l’objet actuellement d’une recherche très active (stimuler ou réduire l’autophagie en fonction de ses effets secondaires), tant pour les équipes japonaises qu’en France, par exemple, avec le CFATG (Club Francophone de l’AuTophagie).

Nous vous proposons ici une sélection de documents récents sur ce thème : ouvrages consultables à la BIU Santé ou articles de Yoshinori Ohsumi disponibles gratuitement sur internet (classement chronologique) :

  1. Autophagie : autocannibalisme ou autodéfense ? – EM|consulte [Internet]. 2016. Disponible sur: http://www.em-consulte.com/rmr/article/184750
  2. Suzuki SW, Yamamoto H, Oikawa Y, Kondo-Kakuta C, Kimura Y, Hirano H, et al. Atg13 HORMA domain recruits Atg9 vesicles during autophagosome formation. Proceedings of the National Academy of Sciences [Internet]. 17 mars 2015;112(11):3350‑5. Disponible sur: http://www.pnas.org/lookup/doi/10.1073/pnas.1421092112
  3. Sakoh-Nakatogawa M, Kirisako H, Nakatogawa H, Ohsumi Y. Localization of Atg3 to autophagy-related membranes and its enhancement by the Atg8-family interacting motif to promote expansion of the membranes. FEBS Letters [Internet]. 12 mars 2015;589(6):744‑9. Disponible sur: http://doi.wiley.com/10.1016/j.febslet.2015.02.003
  4. Morgan AH, Hammond VJ, Sakoh-Nakatogawa M, Ohsumi Y, Thomas CP, Blanchet F, et al. A novel role for 12/15-lipoxygenase in regulating autophagy. Redox Biology [Internet]. avr 2015;4:40‑7. Disponible sur: http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S2213231714001177
  5. Huang H, Kawamata T, Horie T, Tsugawa H, Nakayama Y, Ohsumi Y, et al. Bulk RNA degradation by nitrogen starvation-induced autophagy in yeast. The EMBO Journal [Internet]. 13 janv 2015;34(2):154‑68. Disponible sur: http://emboj.embopress.org/cgi/doi/10.15252/embj.201489083
  6. Atzmon G. Longevity genes : a blueprint for aging. New York Heidelberg Dordrecht [etc.]: Springer; 2015. (Advances in experimental medicine and biology). Consultable au pôle Médecine (cote 210602-847).
  7. Yoshimoto K, Shibata M, Kondo M, Oikawa K, Sato M, Toyooka K, et al. Organ-specific quality control of plant peroxisomes is mediated by autophagy. Journal of Cell Science [Internet]. 15 mars 2014;127(6):1161‑8. Disponible sur: http://jcs.biologists.org/cgi/doi/10.1242/jcs.139709
  8. Tanaka C, Tan L-J, Mochida K, Kirisako H, Koizumi M, Asai E, et al. Hrr25 triggers selective autophagy–related pathways by phosphorylating receptor proteins. The Journal of Cell Biology [Internet]. 13 oct 2014;207(1):91‑105. Disponible sur: http://www.jcb.org/lookup/doi/10.1083/jcb.201402128
  9. Suzuki K, Nakamura S, Morimoto M, Fujii K, Noda NN, Inagaki F, et al. Proteomic Profiling of Autophagosome Cargo in Saccharomyces cerevisiae. Seaman M, éditeur. PLoS ONE [Internet]. 13 mars 2014;9(3):e91651. Disponible sur: http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0091651
  10. Ohsumi Y. Historical landmarks of autophagy research. Cell Research [Internet]. janv 2014;24(1):9‑23. Disponible sur: http://www.nature.com/doifinder/10.1038/cr.2013.169
  11. Nakatogawa H, Ohsumi Y. Autophagy: Close Contact Keeps Out the Uninvited. Current Biology [Internet]. juin 2014;24(12):R560‑2. Disponible sur: http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0960982214005387
  12. Mochida K, Ohsumi Y, Nakatogawa H. Hrr25 phosphorylates the autophagic receptor Atg34 to promote vacuolar transport of α-mannosidase under nitrogen starvation conditions. FEBS Letters [Internet]. 3 nov 2014;588(21):3862‑9. Disponible sur: http://doi.wiley.com/10.1016/j.febslet.2014.09.032
  13. Suzuki K, Akioka M, Kondo-Kakuta C, Yamamoto H, Ohsumi Y. Fine mapping of autophagy-related proteins during autophagosome formation in Saccharomyces cerevisiae. Journal of Cell Science [Internet]. 1 juin 2013;126(11):2534‑44. Disponible sur: http://jcs.biologists.org/cgi/doi/10.1242/jcs.122960
  14. Shibata M, Oikawa K, Yoshimoto K, Kondo M, Mano S, Yamada K, et al. Highly Oxidized Peroxisomes Are Selectively Degraded via Autophagy in Arabidopsis. The Plant Cell [Internet]. 1 déc 2013;25(12):4967‑83. Disponible sur: http://www.plantcell.org/cgi/doi/10.1105/tpc.113.116947
  15. Araki Y, Ku W-C, Akioka M, May AI, Hayashi Y, Arisaka F, et al. Atg38 is required for autophagy-specific phosphatidylinositol 3-kinase complex integrity. The Journal of Cell Biology [Internet]. 28 oct 2013;203(2):299‑313. Disponible sur: http://www.jcb.org/lookup/doi/10.1083/jcb.201304123
  16. Yamaguchi M, Noda NN, Yamamoto H, Shima T, Kumeta H, Kobashigawa Y, et al. Structural Insights into Atg10-Mediated Formation of the Autophagy-Essential Atg12-Atg5 Conjugate. Structure [Internet]. juill 2012;20(7):1244‑54. Disponible sur: http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0969212612001773
  17. Yamaguchi M, Noda NN, Yamamoto H, Shima T, Kumeta H, Kobashigawa Y, et al. Structural Insights into Atg10-Mediated Formation of the Autophagy-Essential Atg12-Atg5 Conjugate. Structure [Internet]. juill 2012;20(7):1244‑54. Disponible sur: http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0969212612001773
  18. Noda NN, Fujioka Y, Hanada T, Ohsumi Y, Inagaki F. Structure of the Atg12–Atg5 conjugate reveals a platform for stimulating Atg8–PE conjugation. EMBO reports [Internet]. 14 déc 2012;14(2):206‑11. Disponible sur: http://embor.embopress.org/cgi/doi/10.1038/embor.2012.208
  19. Noda NN, Kobayashi T, Adachi W, Fujioka Y, Ohsumi Y, Inagaki F. Structure of the Novel C-terminal Domain of Vacuolar Protein Sorting 30/Autophagy-related Protein 6 and Its Specific Role in Autophagy. Journal of Biological Chemistry [Internet]. 11 mai 2012;287(20):16256‑66. Disponible sur: http://www.jbc.org/cgi/doi/10.1074/jbc.M112.348250
  20. Nakatogawa H, Ohbayashi S, Sakoh-Nakatogawa M, Kakuta S, Suzuki SW, Kirisako H, et al. The Autophagy-related Protein Kinase Atg1 Interacts with the Ubiquitin-like Protein Atg8 via the Atg8 Family Interacting Motif to Facilitate Autophagosome Formation. Journal of Biological Chemistry [Internet]. 17 août 2012;287(34):28503‑7. Disponible sur: http://www.jbc.org/cgi/doi/10.1074/jbc.C112.387514
  21. Kondo-Okamoto N, Noda NN, Suzuki SW, Nakatogawa H, Takahashi I, Matsunami M, et al. Autophagy-related Protein 32 Acts as Autophagic Degron and Directly Initiates Mitophagy. Journal of Biological Chemistry [Internet]. 23 mars 2012;287(13):10631‑8. Disponible sur: http://www.jbc.org/cgi/doi/10.1074/jbc.M111.299917
  22. Kobayashi T, Suzuki K, Ohsumi Y. Autophagosome formation can be achieved in the absence of Atg18 by expressing engineered PAS-targeted Atg2. FEBS Letters [Internet]. 30 juill 2012;586(16):2473‑8. Disponible sur: http://doi.wiley.com/10.1016/j.febslet.2012.06.008
  23. Klionsky DJ. Autophagy in disease and clinical applications : in vitro systems. Amsterdam: Elsevier; 2012. (Methods in enzymology). Ebook disponible en local sur les postes de la BIU Santé (et à distance avec des codes ENT Paris Descartes).
  24. Kakuta S, Yamamoto H, Negishi L, Kondo-Kakuta C, Hayashi N, Ohsumi Y. Atg9 Vesicles Recruit Vesicle-tethering Proteins Trs85 and Ypt1 to the Autophagosome Formation Site. Journal of Biological Chemistry [Internet]. 28 déc 2012;287(53):44261‑9. Disponible sur: http://www.jbc.org/lookup/doi/10.1074/jbc.M112.411454
  25. Fougeray S, Thervet É, Pallet N, Tharaux P-L, Brouard S, Faure M, et al. Rôle du stress du réticulum endoplasmique et de l’autophagie dans la régulation des réponses immune et angiogénique activées par des stress ischémiques et inflammatoires dans l’épithélium rénal humain. [S.l.]: s.n.; 2012. Texte partiel de la thèse consultable gratuitement en ligne, texte intégral disponible sur les postes de la BIU Santé.
  26. Bouvier N, Thervet É, Pallet N, Hurault de Ligny B, Hauet T, Chevet E, et al. Conséquences rénales de l’activation de la réponse UPR (Unfolded protein response) par des stress toxique et ischémique. [S.l.]: s.n.; 2012. Thèse consultable gratuitement en ligne.
  27. Tuloup-Minguez V, Codogno P. Autophagie et adhérence cellulaire : régulation par la matrice extracellulaire et rôle au cours de la migration. [S.l.]: s.n.; 2011. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8383.
  28. Magnaudeix A, Yardin C, Terro F. Autophagie dans le système nerveux central et neuroprotections. [S.l.]: s.n.; 2011. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8183.
  29. Dortet L, Cossart P. Recrutement de la Major Vault Protein par InlK : une nouvelle stratégie élaborée par Listeria monocytogenes pour échapper à l’autophagie. [S.l.]: s.n.; 2011. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8943.
  30. Coux O, Baldin V, Bossis G, Tempé D, Lalmanach G. Protéasome, ubiquitine et protéines apparentées à l’ubiquitine. Paris: Éd. Tec & Doc; 2011. Consultable au pôle Médecine (cote QU 55 PRO) et au pôle Pharmacie (cote 572.64 COU).
  31. Puissant A, Auberger P. Exploration des mécanismes de résistance aux inhibiteurs de BCR-ABL dans la leucémie myéloïde chronique : cibler l’autophagie pour ouvrir la voie à de nouvelles stratégies anti-leucémiques. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 7880.
  32. Geeraert C, Poüs C. Rôle des microtubules et de la kinésine-1 dans l’autophagie de survie. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 9202.
  33. Chotechuang N, Tomé D. The role of amino acids in liver protein metabolism under a high protein diet : identification of amino acids signal and associated transduction pathways. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8007.
  34. Chaumorcel M, Servin A. Régulation des mécanismes d’autophagie par les herpesviridae : l’exemple du cytomégalovirus humain. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 9190.
  35. Ben-Sahra I, Bost F. Métabolisme et cancer : cibler le métabolisme des cellules cancéreuses par des agents inducteurs du stress métabolique. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 7738.
  36. Altmeyer A, Bischoff P. Mort cellulaire induite par des radiations ionisantes dans des tumeurs humaines radiorésistantes : Etude, in vitro et in vivo, des mécanismes impliqués dans son induction par différents types de rayonnements et modulation pharmacologique. [S.l.]: s.n.; 2010. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 9052.
  37. Piron B, Pouget J-P. Etude in vitro des mécanismes d’action impliqués dans la réponse cellulaire à une radioimmunothérapie à l’iode 125. [S.l.]: s.n.; 2009. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8446.
  38. Pallet N, Thervet É. Rôle du stress du reticulum endoplasmique dans la néphrotoxicité de la ciclosporine. [S.l.]: s.n.; 2009. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote TPHA 11510.
  39. Levine B, Yoshimori T, Deretic V. Autophagy in infection and immunity. Berlin London: Springer; 2009. (Current topics in microbiology and immunology). Consultable au pôle Médecine (cote 111357-335).
  40. Hatchi E, Sardet C, Le Cam L. Détermination des fonctions in vivo d’E4F1 au cours de la tumorigenèse : E4F1 un facteur essentiel à la survie des cellules transformées. [Montpellier]: Université de Montpellier 2 Sciences et Techniques du Languedoc; 2009. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 7966.
  41. Dupont N, Lafont F. Voies de signalisation cellulaire impliquées dans les étapes précoces de l’infection par Shigella flexneri dans les cellules épithéliales : rôle des débris membranaires de la vacuole de Shigella flexneri dans la signalisation de la cellule eucaryote. [S.l.]: s.n.; 2009. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8151.
  42. Chargui A, Poujeol P, El May MV. Adaptations de la cellule rénale en réponse au Cadmium : rôles du CFTR, de la polyubiquitination sur la Lysine 63 et de l’autophagie études in vivo et in vitro applications en santé publique. [S.l.]: s.n.; 2009. Thèse consultable au pôle Pharmacie, cote MFTH 8305.

Emmanuelle Prévost

Outils de communication scientifique : les résultats pour la France

InnoScholComm logo 550x550En 2015, nous avions relayé l’enquête menée par l’université d’Utrecht concernant les outils pour la communication scientifique utilisés par les chercheurs.

Tous les résultats (anonymisés) sont librement consultables et téléchargeables sur le site de l’étude (vive l’Open Data!). Une interface intuitive permet de manipuler aisément ces données pour des comparaisons immédiates.

Au niveau mondial, cette enquête a rencontré un vif engouement, avec plus de 20.000 participants.

La France est le 5e pays en nombre de réponses (1150 chercheurs).

survey_questions

Une exploitation intéressante de ces chiffres a été mise en avant par l’European Association for Health Information and Libraries : il s’agit d’une extraction des 2.200 réponses émanant de l’Europe pour la discipline Médecine. Les résultats de cette vue particulière sont consultables via cette interface.

Malheureusement, dans cette discipline, la France n’est représentée que par 139 chercheurs (si l’on exclut les bibliothécaires et documentalistes qui pouvaient également répondre à l’enquête).

Ce faible nombre ne permet pas d’extrapoler des statistiques, d’autant que l’échantillon n’est en rien représentatif. Quelques chiffres notables néanmoins, sur ce panel restreint de 139 chercheurs français du secteur médical :

pubmed-4-300Sans surprise PubMed est plébiscité pour la recherche de littérature : 126 personnes déclarent l’utiliser. Viennent ensuite Google Scholar (104), Web of Science (36), Scopus (17), Mendeley (9) et Paperity (8), entre autres. Le même classement se retrouve à peu près au niveau européen.

Une fois les références trouvées, les chercheurs y accèdent majoritairement par leur institution / leur bibliothèque (118), mais aussi via ResearchGate (45), des courriels envoyés aux auteurs (35), la consultation d’articles en Open Access (33), et l’achat direct sur les sites des éditeurs (13). L’Open Access Button, dont nous avons déjà parlé ici, est beaucoup plus utilisé dans les autres pays (3e position).

Les systèmes d’alerte et de recommandations sont relativement peu utilisés : Google Scholar (39), ResearchGate (28), PubMed (21), JournalTOCs (22), Mendeley (6), et les sites des revues elles-mêmes (4).

Pour analyser des données, le bon vieil Excel prévaut (97 répondants), suivi par R (33), SPSS (16), GraphPad ou StatView (14), MATLAB (9). Pas de surprise non plus pour l’écriture, avec Microsoft Word (132) puis notamment Google Drive (39) et LateX (14).

zoteroDu côté des logiciels de bibliographie, Zotero est en tête (63 utilisateurs), talonné par EndNote (53), puis Mendeley (10), Papers (6), ReadCube (3), JabRef (3). La situation est bien différente au niveau européen pour les chercheurs en médecine : Zotero est au 4e rang, derrière EndNote (largement en tête), Mendeley puis RefWorks.

Plusieurs outils sont cités pour l’archivage et le partage de publications : ReserchGate (39), PubMed Central (36), les répertoires institutionnels (25), le partage des notes de travail (22), arXiv (4). Le partage de données est encore balbutiant (8 répondants citent GitHub), idem pour les posters et les présentations (7 utilisateurs de Slideshare).

Le choix de la revue où publier repose encore grandement sur le facteur d’impact du JCR (en tête avec 39 répondants). Idem pour mesurer l’impact après publication : JCR/Facteur d’impact (43), Web of Science (30), Scopus (18), Altmetric (14), PLoS (10).

Pour communiquer en dehors du milieu académique, 25 répondants utilisent Twitter, 23 Wikipédia, 11 WordPress, 8 Facebook, LinkedIn ou bien Google+. Pour les profils de chercheurs, on retrouve la prépondérance de ResearchGate (55), Google Scholar (40), Orcid (23), les pages institutionnelles (20), et Academia (10). Même classement au niveau européen.

BAQuant au développement le plus important dans la communication scientifique au cours des années à venir, de nombreux répondants citent l’Open Access – soutenu par 110 d’entre eux (16 ne savent pas, 5 sont contre).

Tous ces chiffres, à manipuler avec précaution, donnent quand même des pistes sur les outils connus et utilisés, à défaut de pouvoir en tirer des généralités.

Une enquête nationale ciblant ces publics serait sans doute utile, pour mieux cerner les pratiques et les besoins, et y répondre au mieux en bibliothèque.

David Benoist

Calendrier des formations fin 2016

Il est déjà temps de s’inscrire aux formations du second semestre 2016. Le calendrier est en ligne sur le site de la BIU Santé.

Vous pouvez le consulter et vous inscrire en cliquant ici.

La foule en liesse pour s’inscrire aux formations de la BIU santé

Au programme, de septembre à décembre :

  • Des séances PubMed 1, pour tout savoir sur le MeSH, et PubMed 2, pour aller plus loin et maîtriser la recherche en langage libre.
  • Une séance consacrée à Embase, de l’éditeur Elsevier, complémentaire de PubMed, pour laquelle la BIU Santé est l’une des rares bibliothèques à proposer l’accès.
  • Une séance pour se familiariser avec le concept d’Evidence-based Medicine (EBM) et la Cochrane Library, la plus populaire des bases EBM.

Et toujours des formations à Zotero, le logiciel libre et gratuit qui permet de gérer ses références bibliographiques efficacement et qui deviendra vite indispensable pour la rédaction de vos thèses, mémoires et articles.

Les formations sont gratuites et s’adressent aux lecteurs inscrits à la bibliothèque, ainsi qu’à tous les professionnels de santé et étudiants en médecine, odontologie et sciences paramédicales, à partir de la troisième année d’étude.

L’inscription aux séances se fait directement en ligne pour les lecteurs déjà inscrits à la bibliothèque, et par courriel à l’adresse suivante pour ceux qui ne le sont pas encore.

De nouvelles formations seront annoncées au cours de l’année sur ce blog : restez connectés et suivez-nous sur les réseaux sociaux pour être tenus au courant.

Nous espérons vous retrouver nombreux dans nos formations !

L’équipe formation de la BIU Santé

Vendredi, c’est champis !

Boletus satanas (face)Le service de Pharmacognosie et Biologie végétale organise une exposition de champignons vendredi 6 novembre de 12 h à 17 h dans le hall d’honneur de la faculté de Pharmacie de Paris. Venez tester vos connaissances !

À cette occasion, le pôle Pharmacie de la BIU Santé mettra en valeur des ouvrages sur le sujet (voir la bibliographie à la fin de ce billet), ainsi que des moulages (de champignons) prêtés par le laboratoire de pharmacognosie qui seront présentés à l’entrée de la salle de lecture.

Merci à François-Hugues Porée pour son aide.

Si les champignons ont une place de choix dans le cursus des étudiants de pharmacie (cours de mycologie des 3e année, des 5e et 6e année de la filière Officine, sorties pédagogiques en forêts avec les enseignants) et dans les collections de la bibliothèque, c’est non seulement en raison de leur intérêt pour la recherche et la pharmacognosie, mais aussi pour les propriétés toxiques de nombre d’entre eux. On consultera toujours avec intérêt la rubrique Alertes sanitaires du site Internet du Ministère de la santé : voir par exemple ce rappel statistique du 29/08/2014 : Ne consommez jamais un champignon dont l’identification n’est pas certaine !

Mais rien n’oblige à les consommer. Ils sont aussi un grand charme des forêts et des promenades d’automne. Les éditeurs sont chaque année fidèles à ce rendez-vous, avec des nouveautés et des rééditions aux couvertures chatoyantes…

Alain Delaforge, Jeremy Schreiber, Marjorie Simon, Françoise Zentz

[print_gllr id=9271]

Bibliographie d’ouvrages récents sur les champignons

Manuels et guides de terrain

  • Balzeau, Karine, Joly, Philippe. A la recherche des champignons. 2e édition. Paris : Dunod, 2014, 200 p. (L’amateur de nature). Cote : 579.6 BAL ; inv. 216442 (nouvelle acquisition).
  • Borgarino, Didier. Hurtado, Christian. Le guide des champignons : en 900 photos et fiches. 2e édition. Aix-en-Provence : Édisud, 2005, 449 p. Cote : 579.6 BOR ; inv. 211666.
  • Buyck, Bart. Polèse, Jean-marie. Le petit traité rustica des champignons. Paris : Rustica, 2013, 223 p. Cote : 579.6 BUY ; inv. 501849.

Bart Buyck est maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, conservateur de l’herbier de champignons du Muséum, et vice-président de la Société mycologique de France.

  • Knudsen , Henning. Petersen , Jens H. Tattevin , Marie-Anne. Les champignons dans la nature : 230 espèces et plus de 300 photographies couleurs in-situ. Paris : Delachaux et Niestlé, 2005, 312 p. (Les Guides du naturaliste). Cote : 579.6 KNU ; inv. 212234.
  • Laessoe, Thomas. Le grand guide Larousse des champignons. Paris : Larousse, 2014, 360 p. Cote : 579.6 LAE ; inv. 120565.
  • Laurent, Patrick. Les champignons de France : 300 espèces. Bordeaux : éditions Sud-Ouest, 2015, 189 p. Cote : 579.6 LAE ; inv. 501850.
  • Polèse, Jean-Marie. Champignons de nos régions. Riom : De Borée, 320 p. (Nature). Cote : 579.6 POL ; inv. 216441 (nouvelle acquisition).
  • Secondé, Jean-Claude. Mandorla, Jacques. Les champignons de santé et de longévité : guide pratique de mycothérapie. Paris : Gancher, 2014, 303 p. Cote : inv. 216071 (magasins).
  • Bien identifier les champignons. Paris : Atlas, 2014, 237 p. (Le guide). Cote : 579.6 CHA ; inv. 501851.
  • Guide encyclopédique des champignons. Chamalières : Artémis éditions, 2015, 320 p. Cote : 579.6 GUI ; inv. 216443 (nouvelle acquisition).
  • Carteret, Xavier. Les champignons mortels d’Europe : édition ornée de quarante aquarelles de l’auteur. Paris : Klincksieck, 2015, 189 p. (De natura rerum ; volume 6). Cote : 579.6 CAR ; inv. 216429.
  • Eyssartier, Guillaume. Roux, Pierre. L’indispensable guide du cueilleur de champignons. Paris : belin, 2014, 351 p. Cote : 579.6 EYR ; inv. 216432 (don de l’Association AMIFAC, 2015).
  • Polese, Jean-Marie. Le guide des champignons. Paris , Éd. Rustica, 2015, 79 p. Cote : Inv. 216431 (don de l’Association AMIFAC, 2015).

Quelques classiques plus anciens

… Dus à des maîtres dont le souvenir reste vivace

Roger Heim (1900-1979), pionnier de la recherche sur les champignons hallucinogènes et l’ethnomycologie, ingénieur chimiste de formation, résistant et déporté, fut directeur du Muséum national d’histoire naturelle de 1951 à 1965.

André Maublanc (1880-1958), ingénieur agronome, spécialiste des champignons microscopiques, fut pendant plus de 40 ans le Secrétaire général de la Société mycologique de France et le rédacteur de son Bulletin trimestriel.

  • Romagnesi, Henri. Petit atlas des champignons ; publié sous le patronage de la Société mycologique de France. Paris : Bordas, 1978-1983. Nouvelle édition en 3 volumes. Cote : 579.5 ROM ; inv. 208133-1 à 3.

Henri Romagnesi (1912-1999), agrégé de l’université, attaché au Muséum national d’histoire naturelle de Paris fut lui aussi secrétaire général puis président de la Société mycologique de France.

Ou plus récent :

  • Bouchet P. (Université de Reims), Guignard, J.-L. (Université de Paris Sud), Pouchus, Y.-F. (Université de Nantes), Villard, J. (Université Paris Descartes). Les champignons : mycologie fondamentale et appliquée. Paris : Masson, 2005. 2e édition. Cote : 579.5 CHA ; inv. 211667.

Pour finir en image, un clin d’œil aux lecteurs de Jules Verne et du Voyage au centre de la Terre (illustration de Edouard Riou pour l’édition de 1864) :

verne

Et un article passionnant d’Elaine Després sur les champignons dans la littérature.

À bientôt pour partager de nouvelles découvertes à la bibliothèque.

Exposition champignons
Debut: 11/06/2015 12:00 pm
Duree: 5 heures:
4, avenue de l'Observatoire
Paris, Île-de-France
75006
FR

Zotero 4 : nouvelles fonctionnalités

Avis aux utilisateurs du logiciel libre et gratuit de gestion de références bibliographiques Zotero, la version 4.0 est arrivée !

Zotero 4.0 offre de nouvelles fonctionnalités, dont le détail est disponible ici en français (http://www.boiteaoutils.info/2013/04/ce-qui-est-nouveau-dans-zotero-40.html) ou en anglais (http://www.zotero.org/blog/zotero-4-0-launches/).

L’une d’entre elles nous a paru très utile aux étudiants et chercheurs en sciences biomédicales : la possibilité d’établir une bibliographie en choisissant d’abréger ou non les titres de revues. Pour ce faire, il vous suffit, au moment d’utiliser votre traitement de texte, de cocher la case « Abréger automatiquement les titres de revues » avant d’insérer votre première citation. Les abréviations sont issues de la base MEDLINE (plus d’infos en cliquant ici)

Afin de bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité, pensez bien à mettre à jour Zotero. Si pour les utilisateurs de Firefox la mise à jour ne s’est pas faite automatiquement, vous pouvez l’activer en passant par le menu Outils > Modules complémentaires > Extensions du navigateur. Il est également nécessaire d’utiliser la version 20.0 du navigateur Mozilla Firefox.

Depuis le rachat de Mendeley par l’éditeur Elsevier, Zotero est l’un des rares logiciels de gestion de références bibliographiques à être à la fois gratuit et non lié à un grand éditeur. Soucieuse de promouvoir les logiciels libres, la BIU Santé organise très régulièrement des formations à Zotero. Vous pouvez consulter le calendrier des formations et les modalités d’inscription sur cette page, télécharger notre tutoriel en ligne et pour toute question nous contacter à l’adresse formation@biusante.parisdescartes.fr