Nouvel abonnement à la base UpToDate

[Mise à jour : depuis 2014, cette ressource n’est plus disponible à la BIU Santé.

Si vous êtes intéressés pour un accès à UpToDate via Paris Descartes, contactez-nous à cette adresse]

En 2013 la BIU Santé et les bibliothèques de Paris Descartes sont désormais abonnées UpToDate, de l’éditeur Wolters Kluwer :

UpToDate a pour but d’aider les médecins à prendre les bonnes décisions en fonction du cas de chaque patient, suivant les données à jour de la recherche clinique (principes de l’Evidence-Based Medicine ou médecine factuelle). Rédigée par des cliniciens, elle comprend plus de 9 000 sujets répartis en 19 spécialités, soit 77 000 pages de textes et graphiques, plus de 300 000 références tirées de Medline et une base de données
sur les médicaments.

Fermeture de fin d’année

Image de chaussure de Noël
Illustration tirée de la banque d’image de la BIU Santé

En raison des vacances universitaires de fin d’année, les deux sites de la BIU Santé seront fermés, ainsi que le service de questions-réponses en ligne BIUMInfo :

– à partir du jeudi 20 décembre à 20h pour le pôle médecine-odontologie (12, rue de l’Ecole-de-Médecine) ;
– à partir du vendredi 21 décembre à 20h pour le pôle pharmacie-biologie-cosmétologie (4, avenue de l’Observatoire).

Les deux sites rouvriront le jeudi 3 janvier 2013 à 9h.

L’équipe de la BIU Santé vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

Redécouvrez les dossiers biographiques de Georges Dillemann

Le Pôle Pharmacie conserve depuis 1995 les dossiers biographiques constitués par Georges Dillemann. Ces dossiers, au nombre de 322, sont composés d’articles, de documents iconographiques, de correspondances, de bibliographies, de faire-part de décès, de notes personnelles, etc. Le lecteur pourra les consulter sur place, sur simple demande. Ces dossiers sont dorénavant signalés dans la Base biographique et les documents iconographiques libres de droit ont été numérisés et versés dans la Banque d’images. Enfin, les documents rares, curieux ou importants ont été signalés dans le catalogue de la bibliothèque.

Georges Dillemann

Cet ensemble particulièrement utile pour la recherche a été rassemblé par une grande figure de l’histoire de la pharmacie française : Georges Dillemann (1903-1999). Après des études de chimie (1925), plusieurs certificats d’études supérieures dont celui de botanique à la Faculté des sciences de Paris (1925-1944), et une licence en droit (1936), Georges Dillemann obtient le diplôme de pharmacien en juillet 1938. Il poursuit ses études avec un doctorat en Pharmacie (1946) et un doctorat de Sciences naturelles (1952). Professeur de biologie végétale à Rouen puis à Paris, il occupe ensuite la chaire de Législation, déontologie et histoire de la pharmacie (1959-1973) à la suite du professeur Charles Bedel (1889-1967). Il devient membre (1952), puis Président (1985) de l’Académie nationale de pharmacie. Enfin, il est élu Doyen de la Faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques de Paris (1971-1975). Parmi les autres distinctions, signalons qu’il fut membre du Conseil national de l’ordre des pharmaciens (1972), membre de la Société d’histoire de la pharmacie (1959), dont il devient Président (1982), puis Président d’honneur (1988). Il fut également Président de la Société botanique de France. Georges Dillemann a mené de nombreuses recherches historiques. Les dossiers biographiques qu’il a légués à la bibliothèque sont le reflet d’un travail de documentation fouillé. Ils lui ont notamment servi de base à des articles biographiques publiés dans Problèmes et produits pharmaceutiques (cote BIU Santé Pharmacie : P 10079T ou P 10365), puis dans Le pharmacien-biologiste(cote BIU Santé Pharmacie : P 16014).

Sur Georges Dillemann

Base biographique

Bonnemain Henri, Warolin Christian. Éloge du doyen Georges Dillemann. In: Revue d’histoire de la pharmacie, 87e année, N. 323, 1999. pp. 303-307.

– Ouvrages de Georges Dillemann à la BIU Santé

– Liste des dossiers biographiques

– Revue d’histoire de la pharmacie

Nouvelle interface de recherche pour Medic@

Depuis la création de Medic@ en 2000, les documents numérisés peuvent être feuilletés grâce à des tables des matières, qui permettent de circuler facilement au sein des volumes. Jusqu’à présent cependant, ces tables des matières ne pouvaient être exploitées par mots clés que pour les deux ensembles des dictionnaires et des périodiques.

Depuis la page d’accueil de Medic@, il est désormais possible de lancer une recherche par mots clés non plus seulement sur les notices des documents, mais aussi sur le texte des tables des matières.

Nouvelle interface Medic@

Par exemple, la recherche « sclérose en plaques » renvoyait douze documents contenant le nom de cette maladie dans leur titre. La nouvelle interface renvoie trente-cinq documents, parce qu’elle repère également la présence d’articles de revues, de notices de dictionnaires et de chapitres de livres.

Cette interface améliore donc nettement les possibilités d’exploration des documents dans Medic@.

Elle met également en valeur la présence de 68 000 notices de documents numérisés par d’autres bibliothèques numériques dans le domaine de l’histoire de la santé.

Par défaut, les résultats de recherche sont triés par « pertinence » : un algorithme pondère l’intérêt probable en fonction du nombre d’occurrences des mots clés et de leur place. Les résultats peuvent être retriés par date, par titre ou par auteur.

L’interface de recherche précédente n’a pas été supprimée : il reste possible de chercher seulement sur les notices, ce qui est parfois plus commode, par exemple si on veut un document précis.

Les moteurs de recherche dédiés aux dictionnaires et aux périodiques sont également toujours présents, bien que les données qu’ils interrogent soient prises en compte par la nouvelle interface : en effet, ils permettent d’effectuer des recherches ciblées sur un seul dictionnaire ou un seul périodique, par exemple, et sont donc parfois plus pratiques que le nouvel outil.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions en cliquant ici.

Medic@ : 11 400 documents en histoire de la santé, 3 millions de pages, 68 000 notices provenant d’autres bibliothèques numériques.

Politique documentaire de Medic@

Autres ressources liées à Medic@ :

Banque d’images et de portraits

Base bio-bibliographique

Tricentenaire de l’Abbé de l’Épée (1712-1789)

Le 24 novembre 2012, on fêtera le tricentenaire de la naissance de Charles-Michel de L’Épée, dit l’abbé de L’Épée, qui fut le premier à proposer un enseignement gratuit pour les sourds au moyen d’une méthode s’appuyant sur les signes. Pour commémorer cet événement et rendre hommage à ce personnage fondateur, l’Institut National des Jeunes Sourds de Paris organise notamment une exposition sur la vie de l’Abbé de l’Épée et l’histoire des sourds en France, dans la chapelle, jusqu’au 21 décembre.

L’abbé de l’Epée, fondateur de l’Institution des sourds-muets
© BIU Santé, Paris (extrait de notre banque d’images)

Exposition « Tricentenaire de la naissance de l’Abbé de l’Épée » dans la chapelle de l’INJS de Paris, 254 rue Saint-Jacques 75005 Paris :

« La Vie de l’Abbé de l’Épée » et frise chronologique sur l’histoire des Sourds en France (de la naissance de l’Abbé de l’Épée à nos jours) en parallèle avec l’Histoire de France.

Accueil de groupes scolaires.

Visites sur réservation.

Plus de documents sur notre site :

http://www.biusante.parisdescartes.fr/histmed/medica/orld.htm

Lundi – mardi – jeudi – vendredi : de 10h à 12h et de 14h à 17h.

Réservation auprès de Christiane Guerret : cguerret@injs-paris.fr

Pour les personnes sourdes :

Mardi – mercredi – vendredi : de 10h à 12h et de 14h à 17h

Réservation auprès de Henri Bimont : hbimont@injs-paris.fr

Samedi : de 10h à 18h

Réservation auprès de l’Amicale des Anciens Élèves de St-Jacques : aaestjacques@orange.fr

Plus d’informations sur notre site :

Une présentation sur la pédagogie institutionnelle des sourds-muets jusqu’en 1900 par François Legent ;

Des ouvrages numérisés sur la surdi-mutité.

L’essor des politiques d’hygiène sur Asclépiades

Nouvellement publié sur Asclépiades« La naissance du Paris moderne. L’essor des politiques d’hygiène (1788-1855) » de Fabienne Chevallier.

Ce travail de recherche présente les politiques d’hygiène mises en place à Paris au lendemain de la Révolution. Le renouveau de la pensée scientifique et médicale est alors mis à profit par l’administration pour sa réflexion sur les réseaux urbains, la rue, l’hygiène dans la construction publique (abattoirs, greniers, halles et marchés)…

Les sujets évoqués sont complétés par des notices sur la vie et l’œuvre des grands personnages du domaine.

La période 1855-1898 a quant à elle déjà été traitée dans un ouvrage précédent, publié aux presses universitaires de Rennes en 2010.