Police scientifique : place aux experts !

La BIU Santé a le plaisir de diffuser l’ouvrage collectif L’expertise en police scientifique rédigé sous la direction du professeur Ivan Ricordel, directeur honoraire du laboratoire de toxicologie de la Préfecture de Police de Paris (Institut national de Police scientifique).
Accès au livre
Accès à la notice bibliographique

 

Dix-huit chapitres composent cet ouvrage destiné à faire le point sur les principales disciplines des sciences forensiques. Ces  chapitres, rédigés par des spécialistes (voir la liste ci-dessous), doivent permettre à tous les lecteurs concernés par les multiples aspects de ces sciences de trouver l’information complémentaire à leur domaine précis d’activité. L’ouvrage s’adresse en priorité aux techniciens de scène de crime, médecins légistes, techniciens et ingénieurs analystes physico-chimistes, toxicologues, biologistes, etc., mais aussi aux officiers de police judiciaire, magistrats, avocats, industriels, personnels administratifs de police scientifique, élèves des écoles de police et de gendarmerie, étudiants en criminalistique…

Les auteurs se sont également efforcés de réaliser un document accessible aux non spécialistes tout en restant dans la vérité scientifique. Ainsi des exemples concrets, tirés d’affaires dont la presse a souvent fait état, sont donnés page après page et éclairés par l’expérience propre des auteurs. Le lecteur pourra donc se faire une idée précise des moyens réellement disponibles, de leurs mode et contexte d’utilisation, ainsi que de leurs limites. Que recherche-t-on ? Que trouve-t-on ? Le périmètre est tracé pour chaque discipline, depuis celles qui sont au cœur de l’actualité (comme les empreintes génétiques, les infractions à la législation sur les stupéfiants, etc.) jusqu’à celles, moins en lumière, comme la toxicologie médico-légale, la balistique, ou encore la preuve numérique.

L’ensemble des disciplines techniques est encadré par deux chapitres rédigés par des magistrats. Cette place intentionnelle dans l’ouvrage positionne l’immense progrès technologique dont a bénéficié l’expertise en police scientifique depuis 20 ans, au sein de la réalité judiciaire, sur le plan législatif autant que réglementaire. Suivant ce mouvement, la place et le rôle de l’expert ont été progressivement circonscrits, puis strictement délimités. Aujourd’hui, le produit de l’expertise alimente les arguments qui consolident la conviction ou la preuve que recherche la justice. Dans ce domaine, la robustesse et la fragilité coexistent, imposant une interaction et une séparation nécessaire des rôles. Autrement dit : l’expert est une force de proposition ; le magistrat une force de décision.

Pr. Ivan Ricordel

L’Expertise en police scientifique

Table des matières : Chapitre 1. Législation et réglementation de l’expertise de police scientifique / Chapitre 2. Gestion de scène de crime /  Chapitre 3. Rôle et limites de la trace en police scientifique / Chapitre 4. Autopsie et identification des squelettes / Chapitre 4. Autopsie et identification des squelettes / Chapitre 5. Expertise toxicologique médicolégale / Chapitre 6. Expertise toxicologique médico-légale, domaines d’application / Chapitre 7. L’Expertise de police scientifique en matière de stupéfiants / Chapitre 8. Les empreintes digitales / Chapitre 9. Les microsatellites au service de la justice / Chapitre 10. Expertise en matière d’Incendies / Chapitre 11. Expertise en matière d’explosions / Chapitre 12. Expertise en balistique / Chapitre 13. L’expertise en documents / Chapitre 14. L’expertise en matière d’attentat NRBC / Chapitre 15. Police technique et scientifique et preuve numérique / Chapitre 16. Le traitement du signal en criminalistique /Chapitre 17. Les services de police scientifique en Europe / Chapitre 18. La preuve scientifique et l’intime conviction

Contributeurs : Martine ANZANI. Conseiller honoraire à la Cour de cassation. Présidente honoraire de la Commission de révision des condamnations pénales / Fabrice BESACIER. Ingénieur en Chef. Chef de Division Chimie – Laboratoire de police scientifique de Lyon (INPS) / Jean-Pierre CAMPANA. Médecin légiste. Ancien directeur d’enseignement, UER de Médecine légale de l’Université Paris V. Expert honoraire près la Cour d’appel de Paris, expert honoraire agréé par la Cour de Cassation / Christophe CHAMPOD. Université de Lausanne, Faculté de droit et des sciences criminelles. École des sciences criminelles. Institut de police scientifique. Batochime. Lausanne / Philippe CHOPIN. Ingénieur. Laboratoire de police scientifique de Paris (INPS)  / Fabrice DELBANO. Premier vice-président adjoint : Conseiller référendaire à la Cour de Cassation. Chambre commerciale, financière et économique / Bernadette DEVOS. Ingénieur Principal de Police Scientifique. Laboratoire de toxicologie de la préfecture de police de Paris (INPS) / Frédéric DORENDEU. Pharmacien en chef. Professeur agrégé du service de Santé des Armées. Département de Toxicologie et risques chimiques. Institut de recherche biomédicale. Centre de recherche du service de Santé des Armées. Avec la collaboration de Séverine BÉRARD, Ingénieur (IEF) IRBA, Lieutenant Charlotte DEBOUIT, Centre d’expertise de sûreté nucléaire / NRBC BA120 Cazeaux, Denis DAVELOOSE (DCD) Ingénieur, chef de service biospectrométrie CRSSA, Nicolas TAUDON, pharmacien principal, chef de l’unité toxicologie analytique (IRBA) / Lieutenant-Colonel Nicolas DUVINAGE. Adjoint au chef de l’OCLAESP. Ministère de l’Intérieur DGGN / Nicole EGLI. Université de Lausanne, Faculté de droit et des sciences criminelles. École des sciences criminelles. Institut de police scientifique. Batochime. Lausanne / Samuel FORCET. Institut de recherche biomédicale. Centre de recherche du service de Santé des Armées / Général Jacques HEBRARD. Expert près la Cour d’Appel de Paris. Diplômé en Criminalistique (École des sciences criminelles de Lausanne). Directeur de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale / Guillaume LEMAGNEN. DGPN-DCPJ-PTS. Commissaire divisionnaire, chef du service identité judiciaire et spécialiste NRBC (INPS) / Magali LEY. Ingénieur. Laboratoire de police scientifique de Paris (INPS) / Pierre MARGOT. Directeur de l’Institut de police scientifique et de criminologie (IPSC). Vice-Doyen de la Faculté de droit et des sciences criminelles. Université de Lausanne / Nathalie MILAN. Ingénieur Principal de Police Scientifique. Laboratoire de toxicologie de la préfecture de police de Paris (INPS) / Patrick PERROT. Chef du département signal – image- parole. Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale. En 2013, Chef de Division Analyse et Investigation Criminelle. Ministère de l’Intérieur / Ivan RICORDEL. Professeur agrégé du Val-de-Grâce. Membre de l’Académie nationale de Pharmacie. Expert honoraire près la Cour d’Appel de Paris. Directeur honoraire du laboratoire de toxicologie de la préfecture de police (INPS Paris) / Yves SCHULIAR. Sous-directeur Enseignement et Recherche. Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale. Médecin légiste, Docteur en sciences forensiques. Expert près la Cour d’Appel de Paris et agréé par la Cour de Cassation / Pauline SIBILLE. Ingénieur principal de Police Scientifique. Laboratoire de toxicologie de la préfecture de police de Paris (INPS) / François THIBAULT. Pharmacien en chef. Institut de recherche biomédicale. Centre de recherche du service de Santé des Armées / Sandrine VALADE. Sous-Directrice. Laboratoire de police scientifique de Paris (INPS) / Dominique VIDAL. Pharmacien chef des services hors classe, praticien certifié du Service de Santé des Armées. Docteur es-sciences. Pôle de biologie des agents infectieux. Institut de recherche biomédicale. Centre de recherche du service de Santé des Armées / Henri VIELLARD. Directeur honoraire du laboratoire Central de la préfecture de police de Paris. Expert près la Cour de Cassation / Claude WACHTEL. Expert NRBC. Secrétariat général de la défense nationale.

Table des matières : Chapitre 1. Législation et réglementation de l’expertise de police scientifique / Chapitre 2. Gestion de scène de crime / Chapitre 3. Rôle et limites de la trace en police scientifique / Chapitre 4. Autopsie et identification des squelettes / Chapitre 4. Autopsie et identification des squelettes / Chapitre 5. Expertise toxicologique médicolégale / Chapitre 6. Expertise toxicologique médico-légale, domaines d’application / Chapitre 7. L’Expertise de police scientifique en matière de stupéfiants / Chapitre 8. Les empreintes digitales / Chapitre 9. Les microsatellites au service de la justice / Chapitre 10. Expertise en matière d’Incendies / Chapitre 11. Expertise en matière d’explosions / Chapitre 12. Expertise en balistique / Chapitre 13. L’expertise en documents / Chapitre 14. L’expertise en matière d’attentat NRBC / Chapitre 15. Police technique et scientifique et preuve numérique / Chapitre 16. Le traitement du signal en criminalistique /Chapitre 17. Les services de police scientifique en Europe / Chapitre 18. La preuve scientifique et l’intime conviction
Editeur: Ivan Ricordel
Date de publication: 03/25/2015
Disponible en: Ebook
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.