Conférence sur les pots de pharmacie – le 18/03

« De la poterie vernissée à la porcelaine, les pots de pharmacie du Moyen Âge au début du XXe siècle »

Collection H. Fialon
Pots de la collection Henri Fialon. Source : Banque d’images et de portraits, Medic@

Le samedi 18 mars 2017, à 14h30, au Musée Flaubert et d’histoire de la médecine CHU-Hôpitaux de Rouen, venez assister à la conférence donnée par le professeur Olivier Lafont, professeur honoraire à la faculté de médecine et de pharmacie de Rouen et président de la Société d’histoire de la pharmacie.

De natura et viribus plantarum
Gravure sur bois. De natura et viribus plantarum. Source : Banque d’images et de portraits, Medic@

« Conserver les drogues et les médicaments fut un souci constant des apothicaires.

À l’époque médiévale, ils firent surtout appel aux poteries vernissées au plomb. L’arrivée des faïences recouvertes d’un émail stannifère, en provenance du Moyen-Orient, permit d’améliorer l’imperméabilité de ces récipients.

Pot de pharmacie
Pot de pharmacie

Les faïenciers d’Espagne produisirent, à partir du XVe siècle des chevrettes et albarelles dont l’usage se répandit à travers l’Europe.

Catalogue pharmaceutique
Catalogue pharmaceutique ou prix courant général… Source : Banque d’images et de portraits, Medic@

L’Italie ne tarda pas à se mettre de la partie. Les premières faïences n’étaient encore que colorées en vert et brun, mais à Florence, Faenza, ou Naples, une production de qualité vit le jour, avec des décors de plus en plus somptueux, inspirés des motifs de la Renaissance. Du XVIe au XVIIe siècle, les centres faïenciers italiens se multiplient : Sienne, Pesaro, Deruta, Urbino, Castel Durante, Venise et en Sicile.

Henri Fialon et sa collection
Photographie d’Henri Fialon et de sa collection de pots. Source : Banque d’images et de portraits, Medic@

A la même époque, des fabriques françaises apparurent à Lyon,
Rouen, Nevers, Nîmes et Montpellier.

Aux siècles suivants, le décor se simplifia. La concurrence de la porcelaine, originaire de Chine, à base de kaolin, plus dure, translucide et moins fragile, se manifesta surtout au cours du XIXe siècle. En dépit de la mise au point de la technique du petit feu et de la conception de la faïence fine, la porcelaine finit par devenir le
matériau principal des pots de pharmacie. »

En savoir plus

Télécharger le texte de présentation de la conférence : en cliquant ici.

Téléchargez le programme culturel 2016/2017 du Musée Flaubert et d’histoire de la médecine : en cliquant ici.

Céramique - Musée Flaubert
Céramique. Source : Musée Flaubert

Date : Samedi 18 mars 2017, à 14h30.

Lieu : Musée Flaubert et d’histoire de la médecine CHU-Hôpitaux (51, rue de Lecat, 76000 Rouen).

Tarifs : 5 € ou 2,50 € (pour les Amis du musée, le personnel du CHU de Rouen, les 18-25 ans). Le billet d’entrée permet d’accéder aux collections permanentes et à l’exposition.

Attention, le nombre de places est limité. Si vous souhaitez assister à cette conférence, vous pouvez contacter le Musée Flaubert (tél. 02.35.15.59.95).

 

Conférence
De la poterie vernissée à la porcelaine, les pots de pharmacie du Moyen Âge au début du XXe siècle
Debut: 03/18/2017 02:30 pm
51, rue de Lecat
Rouen
76000
FR

Sidonie Vicet

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.