Prochaine séance de la SHP le 7/6

La prochaine séance de la Société d’histoire de la pharmacie (entrée libre) se tiendra le mercredi 7 juin 2017, à 16h30, sous la présidence du Professeur Olivier Lafont.

Elle aura lieu dans la salle des Actes de la Faculté de Pharmacie de Paris (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris).

Ordre du jour :
1) Accueil par le président.
2) Informations du secrétaire général.
3) Communications :

Source : Medic@, Banque d’images et de portraits
  • Le chocolat Pailhasson et les pastilles Malespine, deux confiseries fabriquées pardes pharmaciens, par Cécile Raynal (20 min.).

 

  • Ali Bouhaged, pharmacien, ministre de la Santé de Tunisie sous le protectorat français, par Rached Besbes (20 min.).

 

  • Charles Tanret, pharmacien d’officine et chercheur scientifique, par Olivier Lafont (20 min.).

  • Information sur le diplôme d’université d’Histoire de  la pharmacie délivré par la faculté de pharmacie de Paris (Université Paris Descartes), par Bruno Bonnemain.

 

Date : Mercredi 7 juin 2017, à 16h30.

Lieu : salle des Actes de la Faculté de Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris).

Entrée libre.

Si vous souhaitez assister à cette séance, vous pouvez contacter la Société d’histoire de la pharmacie.

Séance de la Société d'Histoire de la Pharmacie
Debut: 06/07/2017 04:30 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris
75006
FR

Fermeture du 25/5 au 28/5

Attention, les locaux de l’université Paris Descartes seront fermés du mercredi 24 mai au soir au lundi 29 mai au matin.

En conséquence, la BIU Santé sera également fermée durant cette période.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Les Très Riches Heures du duc de Berry, Folio 184r – L’Ascension – Musée Condé, Chantilly

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues en ligne et les livres électroniques.

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Conférence le 31/5 : Lois cachées de l’évolution

Le mercredi 31 mai 2017, à 14h, l’Académie nationale de Pharmacie accueillera une conférence HYGIA, organisée avec le soutien de LVMH recherche.

 

Virginie COURTIER-ORGOGOZO, chercheur au CNRS (Institut Jacques Monod, Paris) intervient sur le thème : « À la recherche des lois cachées de l’évolution ». Responsable de l’équipe de recherche Évolution des drosophiles ou Drosophila Evolution, elle a reçu le prix Joliot-Curie de la « Jeune Femme scientifique » en 2014.

« Mes recherches visent à comprendre comment les espèces changent au cours du temps, afin de mieux connaître notre passé et de mieux imaginer notre futur. Les résultats de ces dernières années, obtenus par divers laboratoires, suggèrent que les chemins que peut prendre l’évolution ne sont pas aussi nombreux que ce que l’on aurait pu imaginer. Ainsi, l’adaptation à une nourriture riche en amidon s’est faite par modification des mêmes gènes à la fois chez l’homme et chez le chien. Si le processus évolutif était totalement aléatoire et extrêmement sensible aux conditions initiales, on ne devrait pas observer autant de répétitions. Alors comment expliquer que l’évolution se répète ? Avec mon équipe, j’essaie de décrypter les correspondances cachées entre gènes et caractéristiques visibles des êtres vivants. Nos connaissances actuelles sont si poussées que l’on peut souvent savoir quel gène doit être modifié pour obtenir tel ou tel changement visible. »

 

Cette conférence est ouverte au public et elle aura lieu dans la salle des Actes de la Faculté de Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire 75006 Paris).

Pour aller plus loin

Site de l’équipe de recherche Drosophila Evolution du CNRS

Présentation de l’équipe de recherche sur le site de l’Institut Jacques Monod

COURTIER-ORGOGOZO, Virginie. « Biologie cellulaire. Dans la nature, des modes de reproduction bien plus effrayants que ceux d’Alien ». In : Science et Avenir [en ligne], consulté le 17/05/17.

 

Conférence HYGIA
Debut: 05/31/2017 02:00 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris
75006
FR

« Une histoire des parfumeurs » : conférence à l’École nationale des chartes le mardi 16 mai à 17h

Un débat autour du livre de Rosine Lheureux Une histoire des parfumeurs : France, 1850-1910 (Champ Vallon, 2016) est organisé le mardi 16 mai prochain à 17h à l’École nationale des chartes, en présence de l’auteur et de Catherine Lanoë, auteur de La poudre et le fard : une histoire des cosmétiques de la Renaissance aux Lumières (Champ Vallon, 2008). Profitez-en pour vous plonger dans la lecture de ces deux ouvrages disponibles à la BIU Santé et découvrir dans la foulée nos ressources consacrées à l’histoire de la parfumerie.

Le pôle Pharmacie de la BIU Santé (4, avenue de l’Observatoire, Paris 6e) propose de nombreuses ressources documentaires dans le domaine de la cosmétologie et de la parfumerie. Cet ensemble couvre à la fois les aspects historiques et les dernières avancées de la recherche scientifique dans ces disciplines.

Extrait de La Parfumerie moderne, 1922

La BIU Santé vous offre également un ensemble de ressources numériques au sein desquelles vous trouverez des documents relatifs à l’histoire de la parfumerie : la Banque d’images et de portraits, la bibliothèque numérique Medic@ ou encore l’exposition virtuelle Secrets de beauté réalisée avec la participation de LVMH Recherche. Dans Medic@, vous trouverez notamment la collection complète de la revue La Parfumerie moderne : revue scientifique et de défense professionnelle (1908-1956), en accès libre et gratuit, ainsi que de célèbres traités et manuels de parfumerie, via une sélection d’ouvrages consacrés à la cosmétologie.

Signalons notamment les ouvrages suivants, présentés dans la salle de lecture du pôle Pharmacie :

Extrait de La Parfumerie moderne, 1919

Sur ce blog, nous avons déjà eu l’occasion d’aborder l’histoire de la parfumerie, notamment à travers une série de billets consacrés aux huiles essentielles.

Enfin, d’autres institutions à Paris et en Île-de-France s’intéressent à l’histoire des parfums : le musée du Parfum Fragonard à Paris, ou encore l’Osmothèque, Conservatoire international des parfums, situé à Versailles, qui propose au public des conférences thématiques et des conférences olfactives à l’occasion desquelles vous pourrez découvrir une collection d’échantillons de parfums anciens unique au monde.

Catherine Blum

65, rue de Richelieu (salle Léopold-Delisle)
Paris, Île-de-France
75002
FR

Unpaywall et le libre accès à la BIU Santé

Avez-vous déjà entendu parler d’Unpaywall ? Cette extension pour navigateurs fait le buzz depuis début avril, date de son lancement officiel. Les revues scientifiques prestigieuses en parlent également, comme Nature, dans la rubrique Toolbox de son site.

Cette extension gratuite est à installer dans votre navigateur Chrome ou Firefox. Elle a d’ailleurs été téléchargée sur tous les postes publics de la BIU Santé, où vous pourrez bénéficier de ses services.

Comment ça marche ?

Unpaywall se révèle utile quand on se heurte à un… Paywall (d’où son nom). C’est-à-dire quand un éditeur vous demande de payer pour accéder à un article scientifique. Ce qui arrive aussi parfois à la BIU Santé malgré les milliers d’abonnements achetés à grands frais chaque année.

Sur la page d’un article payant, Unpaywall cherchera automatiquement une version gratuite du document. Si une telle version existe, un bouton vert apparaîtra à droite. Il suffira alors de cliquer dessus pour accéder à l’article gratuit – comme dans l’exemple ci-dessous :

Pour parvenir à cet exploit, Unpaywall se base sur le DOI des articles. Cet identifiant est alors cherché dans toute une liste de réservoirs légaux du type PubMed Central, DOAJ, Crossref 90 millions de documents seraient actuellement référencés par ce système. Rien à voir avec le piratage (et Sci-Hub, pour ne pas le nommer), il s’agit de versions libres d’articles parfois payants. Et aucune information personnelle ne vous sera demandée en échange.

Il est possible de personnaliser quelque peu l’extension : par exemple en lui demandant de distinguer les articles en Green Open Access (qu’elle affichera avec une icône… verte !) et les articles en Gold Open Access (icône jaune).

Unpaywall est développé par Impactstory. Un site Web financé par la National Science Foundation et la Alfred P. Sloan Foundation.

Il n’y a pas qu’Unpaywall dans la vie…

Cette extension rejoint d’autres projets du même type, dont la BIU Santé vous avait déjà parlé :

N’oubliez pas que la BIU Santé vous propose aussi une page spécifique sur la recherche d’articles en libre accès, ainsi que des informations sur l’Open Access.

Google Scholar propose également sa propre extension pour chercher des contenus académiques. Mais les résultats trouvés ne seront pas forcément légaux, puisque GS donne également des liens sur ResearchGate ou Academia. En effet certains chercheurs y téléchargent parfois des articles qu’ils n’ont pas encore le droit de déposer. Une option à cocher dans les préférences d’Unpaywall permet de désactiver la recherche sur ces sites. Les résultats sont alors moins nombreux, mais légaux, à vous de voir !

Open Access, réseaux sociaux et éditeurs

À noter que la plateforme Academia fait en ce moment l’objet d’une bien mauvaise presse. Elle commence en effet à faire payer ses utilisateurs pour accéder aux fonctions de recherche avancée – dans le texte intégral des articles. Articles qui ont été déposés gratuitement par leurs auteurs. Pas vraiment une surprise, mais qui confirme le regard critique à garder sur les réseaux sociaux académiques – outils commerciaux, qui peinent à trouver un modèle économique viable. Autant de soucis que vous n’aurez pas avec une archive ouverte institutionnelle du type HAL. Pour mémoire, revoir cet excellent comparatif entre les deux systèmes.

De leur côté, les éditeurs tentent de reprendre la main en contrôlant comme ils le peuvent le partage des articles publiés dans leurs revues (sujet également abordé sur le site Nature).

En savoir plus

Le site de l’extension Unpaywall et sa Foire Aux Questions (en anglais)

La page du site BIU Santé pour trouver des articles en libre accès

La page BIU Santé sur l’Open Access

How a Browser Extension Could Shake Up Academic Publishing (en anglais)

Chocolat et santé : résultats du jeu concours de Pâques

Vous avez été nombreux à tenter votre chance pour le jeu concours organisé dans le cadre de l’exposition « Chocolat et santé » du pôle Pharmacie de la BIU Santé et nous vous remercions de votre participation ! Le jeu concours étant clos, nous publions la grille de mots-croisés complétée, la réponse à la question subsidiaire ainsi que le nom des heureux gagnants.

Résultats des mots-croisés

HORIZONTALEMENT

1.       Dramaturge italien, lauréat du Prix Nobel de littérature. Célèbre marque allemande de « chocolat au lait du pays alpin » créée en 1901. Sa fève fermentée et torréfiée permet de produire le chocolat.
2.       Aperçu. Recouvrit d’une mince couche d’or. Le grain de cette plante peut-être associé au chocolat.
3.       Conifère de la famille des Taxaceae. Célèbre chocolatier suisse dont l’entreprise fut fondée à Neuchâtel en 1826. Cité de la Mésopotamie.
4.       Elle peut être vestimentaire ou alimentaire. Celle du dieu égyptien Anubis était celle d’un canidé.
5.       Marque française de biscuits créée à Nantes en 1846. Peintre allemand de la 1ère moitié du XXème siècle. Bonne action.
6.       Célèbre entreprise chocolatière française fondée en 1816. Truffer.
7.       English, Welsh and Scottish Railway (racheté en 2007 par Deutsche Bahn). Célèbre entreprise chocolatière belge fondée en 1857, elle vendait à l’origine des confiseries pharmaceutiques (bonbons contre la toux, réglisse contre les maux d’estomac, morceaux de chocolat, etc.).
8.       Commune de Seine-et-Marne où une dynastie d’industriels décida de déplacer son usine de produits pharmaceutiques en 1825 puis de la consacrer à la fabrication du chocolat (usine représentée sur une illustration dans une des vitrines de l’exposition à l’entrée de la salle Dorveaux). Télévision. Impôt sur les sociétés.
9.       Symbole de l’argon. Institute of Electrical and Electronics Engineers.
10.   Célèbre entreprise chocolatière française fondée à Blois en 1847. Code international de plaque minéralogique des Pays-Bas.
11.   Port d’Athènes. À Pâques il est souvent en chocolat.
12.   Symbole de l’einsteinium (élément chimique de numéro atomique 99). Célèbre chocolatier suisse, il ouvre sa première confiserie à Berne en 1867.

VERTICALEMENT

A.      Quelques carrés de chocolat peuvent aider à la couper. Elle peut être phréatique ou chocolatée.
B.      Charlie et la Chocolaterie (2005) de Tim Burton (avec Johnny Depp dans le rôle du magicien expert en chocolat) en est un. Habitants de la commune d’Ore (Haute-Garonne).
C.      Passée sous silence. Cité de la Mésopotamie.
D.      Uranie était celle de l’astronomie. Multinationale suisse du secteur agroalimentaire fondée en 1875, dont le chocolat est un des fleurons.
E.       Fruit de lianes de la famille des Actinidiaceae dont la pulpe et les graines sont riches en vitamines (C, E, B1, B2, B3, B5, B6), en potassium et en magnésium. Afrique Équatoriale Française.
F.       Lysine décarboxylase. Blessé ou atteint dans ses intérêts.
G.     Célèbre chocolatier suisse de Lausanne, inventeur du chocolat aux noisettes. Plante herbacée cultivée dont les graines sont riches en acide alpha-linolénique (ALA).
H.      Perroquet d’Amérique tropicale. Fleuve d’Italie
I.        Le cinéma est le septième. Célébrée.
J.        Ancien pharmacien du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, il ouvre sa première chocolaterie à Paris en 1800.
K.      Ressources humaines. Capitaine d’arche.
L.       Celle du Nil apportait chaque été un limon noir. Célèbre chocolatier suisse, il crée des machines pour ce qui devient en 1819 la première fabrique moderne de chocolat du pays.
M.    Il peut être comprimé, comme un médicament, ou musical. Bibliothèque interuniversitaire de santé.
N.     Pays merveilleux où résidait un magicien. Célèbre groupe chocolatier américain, dont la création remonte à 1920. Marque de chocolats franco-belge, dont la première chocolaterie fut établie à Bruges.

Réponse à la question subsidiaire

En quelle matière sont les moules utilisés pour fabriquer les œufs en chocolat, selon un Manuel pratique du pâtissier-confiseur-décorateur publié en 1894, présenté dans l’une des vitrines ?

Le manuel dont il est question est le Manuel pratique du pâtissier-confiseur décorateur à l’usage des chocolatiers, confiseurs, cuisiniers, glaciers, pâtissiers, fabricants de biscuits, maîtres-d’hôtels, etc., publié par Emile Hérisse, confiseur-pâtissier-décorateur de son état (Paris, chez MM. Letang fils, 1894, cote 30787). Ouvert à la page 406 dans l’une des vitrines, on peut y lire que l’« on se sert, pour mouler [les œufs en chocolat], de coquilles en fer blanc… ». Si vous n’aviez pas l’occasion de venir voir notre exposition, l’ouvrage était cité dans la bibliographie du billet de blog annonçant l’exposition.  Une version numérisée était également accessible gratuitement dans la bibliothèque numérique Gallica.

Enfin, félicitations aux gagnants, classés ici par ordre d’arrivée :

  1. Karin Lebascle
  2. Antoine Lambert
  3. Saadia Batiga
  4. Badrata Anli, Nour Ben Salem et Gabrielle Leblanc
  5. Véronique Quellec
  6. Lenny Dahan
  7. Fabien Benthami et Marie Bruneel

Ils se verront remettre une récompense (comestible ou non !), et sont invités à participer à une visite privée de la bibliothèque ainsi qu’à une présentation des collections anciennes.

Catherine Blum, Alain Delaforge et Sidonie Vicet

Fermeture du 8 mai 2017

La BIU Santé sera fermée le lundi 8 mai, jour férié.

Mais elle sera ouverte normalement le samedi 6 mai.

Drapeau tricolore de la libération, coll. ENVA, cote : 2006.0.00084

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits (dont est issue l’image ci-dessus) et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues en ligne et les livres électroniques.

Délégation CollEx-Persée pour les disciplines de santé

Fin 2016 a été lancé le nouveau dispositif «collections d’excellence pour la recherche», dit «CollEx-Persée». Le but étant d’«optimiser l’accès aux gisements documentaires par les chercheurs», avec constitution d’un groupement d’intérêt scientifique (GIS) pour une durée de cinq ans (2017-2021).

Jusqu’à présent, la BIU Santé était Cadist (centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique) en médecine, odontologie et cosmétologie. Elle recevait donc chaque année des crédits du ministère de l’Enseignement supérieur pour l’acquisition de documents de haut niveau scientifique dans ces trois disciplines, en langues étrangères ou en français. Le dispositif CollEx doit justement remplacer les Cadist.

Après un processus de candidature et de sélection, la BIU Santé, rejointe par la bibliothèque Henri-Piéron, a été retenue pour être «délégataire CollEx» dans les disciplines suivantes : médecine, odontologie, pharmacie-chimie, cosmétologie, psychologie, psychiatrie, sciences cognitives, neurosciences.

La BIU Santé et ses partenaires bénéficieront ainsi d’une dotation annuelle pour renforcer leurs collections dans les domaines cités plus haut.

Comme le rappelle le rapport du jury d’attribution, «Le projet est piloté par la BIU Santé, qui présente déjà en grande partie l’activité d’une bibliothèque CollEx, mais propose de franchir une nouvelle étape, en partenariat avec la Bibliothèque Henri Piéron qui est la bibliothèque de référence pour la psychologie (y compris la psychologie sociale).»

La Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg a été désignée comme établissement porteur du GIS.

En savoir plus

Le détail des 9 actions envisagées par la BIU Santé et la bibliothèque Piéron dans le cadre de la délégation CollEx-Persée.

Le site CollEx

Présentation de CollEx dans la revue Arabesques (pages 6 et 7).

 

Fermeture du 1er mai 2017

La BIU Santé sera fermée le lundi 1er mai 2017, jour férié.

Mais elle sera ouverte normalement le samedi 29 avril.

L’occasion de délaisser l’atmosphère studieuse de nos salles pour aller en forêt compléter vos herbiers (si le temps est clément).

Vous aurez peut-être la chance de ramasser quelques brins du fameux muguet – dans le cas contraire, vous pourrez toujours en trouver des spécimens dans notre banque d’images et portraits, accessible de partout, même par mauvais temps :

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits, et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues électroniques et les livres électroniques.

Chocolat et santé : une exposition et un jeu concours

Exposition ChocolatÀ l’occasion de Pâques, vous avez peut-être reçu en cadeau quelques chocolats. Venez découvrir une sélection d’ouvrages et de thèses récents (empruntables) et de livres anciens sur le thème du chocolat et de la santé, à l’entrée de la salle Dorveaux (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris). Vous consommerez ainsi en gourmands avertis !

Si aucun chocolat ne vous a été offert (ou si vous avez déjà tout mangé !), la bibliothèque vous propose une deuxième chance : quatre lots vous attendent, si vous parvenez à remplir la grille de mots-croisés ci-dessous et à répondre à une question subsidiaire. Les livres exposés pourront vous aider à franchir ces deux obstacles !

GrilleVous pouvez imprimer la grille de mots-croisés avec les définitions en cliquant : ici.

Continuer la lecture de « Chocolat et santé : une exposition et un jeu concours »