« La vie avec la sclérose en plaques » (31/5)

Journée mondiale 2017

Depuis 2009, la Fédération internationale de la Sclérose en plaques (MSIF) a lancé une journée mondiale qui réunit la communauté internationale de la SEP afin de partager des expériences, sensibiliser le public et mener une campagne pour et aux côtés des personnes atteintes de la sclérose en plaque.

Elle a lieu le dernier mercredi du mois de mai, et aura donc lieu cette année mercredi 31 mai 2017.

Les associations se mobilisent et appellent à la participation. À Paris, le programme est proposé par la Maison de la SEP.

«Vivre avec la SEP», le thème retenu pour cette journée mondiale, peut être illustré par un défi : huit personnes atteintes par la maladie  organisent un parcours de spéléologie avec nuit en bivouac, du 23 au 24 mai dans la grotte de Pierre-La-Treiche (Meurthe-et-Moselle), avec un slogan : «Vivre heureux avec la SEP !»

À cette occasion, nous vous proposons en bas de ce billet une bibliographie de documents récents, disponibles en ligne en accès libre, ou à la BIU Santé, pôles Médecine ou Pharmacie. Retrouvez également cette sélection de documents devant le bureau central, dans la salle de lecture du pôle Médecine.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune, qui affecte le système nerveux central. Le système de défense ne joue plus son rôle de protection, se retourne contre ses propres cellules et les attaque pour des raisons encore mal connues.
Ainsi, la myéline, membrane biologique qui gaine et protège les fibres nerveuses, est attaquée par les lymphocites T et se trouve donc altérée. Elle ne remplit plus sa fonction de protection de l’axone,  prolongement du neurone chargé de transporter l’information, et ne permet plus d’accélérer la transmission de l’influx nerveux.
Alors, des lésions – des plaques, apparaissent  dans le système nerveux central, traduisant une démyélinisation et souvent le début d’une dégénérescence axonale.

 

Épistémologie, étiologie, symptomatologie clinique

C’est une maladie du jeune adulte, qui représente la première cause de handicap sévère non traumatique chez les trentenaires.
La maladie touche davantage de femmes (1 homme pour 3 femmes environ). 80 000 à 100 000 personnes sont touchées en France (environ 1 sur 1.000), 400 000 en Europe et 2,3 millions dans le monde.

Il n’existe pas de test diagnostic spécifique. L’IRM détecte les lésions.

Continuer la lecture de « « La vie avec la sclérose en plaques » (31/5) »

Fermeture du 25/5 au 28/5

Attention, les locaux de l’université Paris Descartes seront fermés du mercredi 24 mai au soir au lundi 29 mai au matin.

En conséquence, la BIU Santé sera également fermée durant cette période.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Les Très Riches Heures du duc de Berry, Folio 184r – L’Ascension – Musée Condé, Chantilly

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues en ligne et les livres électroniques.

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

48 ebooks Wiley en génétique

Dans l’offre d’ebooks Wiley Collex négociée par la BIU Santé avec l’éditeur Wiley, 48 titres concernent la génétique.

Ebooks Wiley Genetique
A Statistical Approach to Genetic Epidemiology – Concepts and Applications with an e-learning platform
Ebooks Wiley Genetique
Genetic Disorders and the Fetus: Diagnosis, Prevention, and Treatment

Consulter et télécharger les 48 ebooks Wiley Collex 2016 en génétique

Ebooks Wiley Genetique
The Genetic Basis of Haematological Cancers

Ces titres sont disponibles au téléchargement jusqu’au 30 juin 2017 pour l’ensemble des membres des communautés universitaires médicales concernées par le Collex 2016.

Pour accéder à ces ressources depuis ce billet, il est nécessaire de disposer de codes ENT Paris Descartes. Chacune des 42 autres bibliothèques concernées propose son accès particulier à ces ressources en test.

Thomas Violet

RHippocrate le 18/5, La vulnérabilité et les cultures au Canada : la littératie

Les rencontres d’Hippocrate

Logo rencontres d'HippocrateLa prochaine « Rencontre d’Hippocrate » aura lieu le jeudi 18 mai 2017,

sur le thème «La vulnérabilité et les cultures au Canada : la littératie».

Conférence prononcée par Chantal BOUFFARD, anthropologue et généticienne, université Sherbrooke, Québec, Canada.

La conférence aura lieu dans l’amphithéâtre Frézal (15, rue de l’École-de-Médecine, site des Cordeliers, 2e étage) de 18h à 20h30. Elle sera filmée puis mise en ligne à l’adresse suivante.

L’accès à ces rencontres est libre et ne nécessite pas d’inscription.

Retrouvez le programme 2016-2017 et les vidéos des sessions précédentes en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez également consulter les bibliographies élaborées par les BU de Paris Descartes en cliquant ici.

Continuer la lecture de « RHippocrate le 18/5, La vulnérabilité et les cultures au Canada : la littératie »

Unpaywall et le libre accès à la BIU Santé

Avez-vous déjà entendu parler d’Unpaywall ? Cette extension pour navigateurs fait le buzz depuis début avril, date de son lancement officiel. Les revues scientifiques prestigieuses en parlent également, comme Nature, dans la rubrique Toolbox de son site.

Cette extension gratuite est à installer dans votre navigateur Chrome ou Firefox. Elle a d’ailleurs été téléchargée sur tous les postes publics de la BIU Santé, où vous pourrez bénéficier de ses services.

Comment ça marche ?

Unpaywall se révèle utile quand on se heurte à un… Paywall (d’où son nom). C’est-à-dire quand un éditeur vous demande de payer pour accéder à un article scientifique. Ce qui arrive aussi parfois à la BIU Santé malgré les milliers d’abonnements achetés à grands frais chaque année.

Sur la page d’un article payant, Unpaywall cherchera automatiquement une version gratuite du document. Si une telle version existe, un bouton vert apparaîtra à droite. Il suffira alors de cliquer dessus pour accéder à l’article gratuit – comme dans l’exemple ci-dessous :

Pour parvenir à cet exploit, Unpaywall se base sur le DOI des articles. Cet identifiant est alors cherché dans toute une liste de réservoirs légaux du type PubMed Central, DOAJ, Crossref 90 millions de documents seraient actuellement référencés par ce système. Rien à voir avec le piratage (et Sci-Hub, pour ne pas le nommer), il s’agit de versions libres d’articles parfois payants. Et aucune information personnelle ne vous sera demandée en échange.

Il est possible de personnaliser quelque peu l’extension : par exemple en lui demandant de distinguer les articles en Green Open Access (qu’elle affichera avec une icône… verte !) et les articles en Gold Open Access (icône jaune).

Unpaywall est développé par Impactstory. Un site Web financé par la National Science Foundation et la Alfred P. Sloan Foundation.

Il n’y a pas qu’Unpaywall dans la vie…

Cette extension rejoint d’autres projets du même type, dont la BIU Santé vous avait déjà parlé :

N’oubliez pas que la BIU Santé vous propose aussi une page spécifique sur la recherche d’articles en libre accès, ainsi que des informations sur l’Open Access.

Google Scholar propose également sa propre extension pour chercher des contenus académiques. Mais les résultats trouvés ne seront pas forcément légaux, puisque GS donne également des liens sur ResearchGate ou Academia. En effet certains chercheurs y téléchargent parfois des articles qu’ils n’ont pas encore le droit de déposer. Une option à cocher dans les préférences d’Unpaywall permet de désactiver la recherche sur ces sites. Les résultats sont alors moins nombreux, mais légaux, à vous de voir !

Open Access, réseaux sociaux et éditeurs

À noter que la plateforme Academia fait en ce moment l’objet d’une bien mauvaise presse. Elle commence en effet à faire payer ses utilisateurs pour accéder aux fonctions de recherche avancée – dans le texte intégral des articles. Articles qui ont été déposés gratuitement par leurs auteurs. Pas vraiment une surprise, mais qui confirme le regard critique à garder sur les réseaux sociaux académiques – outils commerciaux, qui peinent à trouver un modèle économique viable. Autant de soucis que vous n’aurez pas avec une archive ouverte institutionnelle du type HAL. Pour mémoire, revoir cet excellent comparatif entre les deux systèmes.

De leur côté, les éditeurs tentent de reprendre la main en contrôlant comme ils le peuvent le partage des articles publiés dans leurs revues (sujet également abordé sur le site Nature).

En savoir plus

Le site de l’extension Unpaywall et sa Foire Aux Questions (en anglais)

La page du site BIU Santé pour trouver des articles en libre accès

La page BIU Santé sur l’Open Access

How a Browser Extension Could Shake Up Academic Publishing (en anglais)

Fermeture du 8 mai 2017

La BIU Santé sera fermée le lundi 8 mai, jour férié.

Mais elle sera ouverte normalement le samedi 6 mai.

Drapeau tricolore de la libération, coll. ENVA, cote : 2006.0.00084

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits (dont est issue l’image ci-dessus) et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues en ligne et les livres électroniques.

Délégation CollEx-Persée pour les disciplines de santé

Fin 2016 a été lancé le nouveau dispositif «collections d’excellence pour la recherche», dit «CollEx-Persée». Le but étant d’«optimiser l’accès aux gisements documentaires par les chercheurs», avec constitution d’un groupement d’intérêt scientifique (GIS) pour une durée de cinq ans (2017-2021).

Jusqu’à présent, la BIU Santé était Cadist (centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique) en médecine, odontologie et cosmétologie. Elle recevait donc chaque année des crédits du ministère de l’Enseignement supérieur pour l’acquisition de documents de haut niveau scientifique dans ces trois disciplines, en langues étrangères ou en français. Le dispositif CollEx doit justement remplacer les Cadist.

Après un processus de candidature et de sélection, la BIU Santé, rejointe par la bibliothèque Henri-Piéron, a été retenue pour être «délégataire CollEx» dans les disciplines suivantes : médecine, odontologie, pharmacie-chimie, cosmétologie, psychologie, psychiatrie, sciences cognitives, neurosciences.

La BIU Santé et ses partenaires bénéficieront ainsi d’une dotation annuelle pour renforcer leurs collections dans les domaines cités plus haut.

Comme le rappelle le rapport du jury d’attribution, «Le projet est piloté par la BIU Santé, qui présente déjà en grande partie l’activité d’une bibliothèque CollEx, mais propose de franchir une nouvelle étape, en partenariat avec la Bibliothèque Henri Piéron qui est la bibliothèque de référence pour la psychologie (y compris la psychologie sociale).»

La Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg a été désignée comme établissement porteur du GIS.

En savoir plus

Le détail des 9 actions envisagées par la BIU Santé et la bibliothèque Piéron dans le cadre de la délégation CollEx-Persée.

Le site CollEx

Présentation de CollEx dans la revue Arabesques (pages 6 et 7).

 

Fermeture du 1er mai 2017

La BIU Santé sera fermée le lundi 1er mai 2017, jour férié.

Mais elle sera ouverte normalement le samedi 29 avril.

L’occasion de délaisser l’atmosphère studieuse de nos salles pour aller en forêt compléter vos herbiers (si le temps est clément).

Vous aurez peut-être la chance de ramasser quelques brins du fameux muguet – dans le cas contraire, vous pourrez toujours en trouver des spécimens dans notre banque d’images et portraits, accessible de partout, même par mauvais temps :

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits, et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues électroniques et les livres électroniques.

Horaires modifiés au pôle Médecine le 28/4

Attention, vendredi 28 avril 2017 le pôle Médecine de la BIU Santé n’ouvrira qu’à 11h (au lieu de 9h).

la salle Landouzy (au pôle médecine-odontologie) sera quant à elle fermée toute la journée.

Certaines ressources imprimées en odontologie seront donc inaccessibles.

La grande salle sera ouverte à partir de 11h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Salle Landouzy

Salle Landouzy fermée le 25/4 (9h-12h)

Attention, mardi 25 avril 2017 la salle Landouzy (au pôle médecine-odontologie) sera fermée de 9h à 12h.

Certaines ressources imprimées en odontologie seront donc inaccessibles pendant quelques heures.

La grande salle sera ouverte comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Salle Landouzy