Journée nationale des bibliothécaires et documentalistes en santé, édition 2018

On remet ça !

Bibliothécaires et documentalistes en santé, vous avez été nombreux à participer l’an passé à notre première journée professionnelle – dont vous retrouverez ici les « actes », enfin en ligne !

Nous vous proposons de nous retrouver à nouveau cette année, pour partager un moment de réflexion sur nos missions et nos publics, le mardi 12 juin 2018, à la Bibliothèque interuniversitaire de Santé de Paris. En partenariat avec le Réseau national des documentalistes hospitaliers.

Débattons ! Mettons nos idées en commun ! Avançons ensemble !

La forme : quelques présentations plénières en amphi + des ateliers avec restitution. Avec un temps pour déjeuner entre collègues de 12h30 à 14h.

D’ici quelques semaines, nous vous proposerons un pré-programme. Si vous avez déjà des idées ou des propositions d’interventions / intervenants, vous pouvez déjà nous écrire : blog@biusante.parisdescartes.fr

Le thème retenu cette année pour la session de posters sera «les services de questions-réponses». Mais les affiches sur d’autres thèmes sont les bienvenues.

Quant aux inscriptions, elle seront ouvertes à partir du 12 mars 2018 (quand tout le monde sera revenu de vacances ;-). Les personnes en liste d’attente l’an passé seront prioritaires.

Nous vous invitons à diffuser cette information à tous les collègues susceptibles d’être intéressés par cette rencontre (les professionnels de tous les pays sont les bienvenus) et sommes heureux de préparer dès maintenant cette journée avec vous.

Les bibliothécaires de la BIU Santé

En savoir plus

Journée nationale des bibliothécaires et documentalistes en santé (#JNBDS)

Les « actes » de la JNBDS 2017

Le lieu : pôle Médecine de la Bibliothèque interuniversitaire de Santé : 12, rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris (métro Odéon)

Date : le mardi 12 juin 2018 de 9h à 17h

Gratuit

Ce billet de blog sera régulièrement mis à jour d’ici juin pour vous tenir au courant de l’avancée du projet.

Journée nationale des bibliothécaires et documentalistes de santé
Debut: 06/12/2018 09:00 am
Duree: 8 heures:
12, rue de l'Ecole-de-Médecine
Paris, Île-de-France
75006
FR

La médecine judiciaire à la Cour de cassation

En mars 2017 la Cour de cassation organisait un colloque intitulé «La médecine judiciaire d’hier à aujourd’hui : Regards croisés».

Les actes de ce colloque (sous la direction scientifique de Sylvie Humbert, Philippe Galanopoulos et Alexandre Lunel) sont désormais disponibles aux Éditions LEH. Ils sont également consultables et empruntables au pôle Pharmacie de la BIU Santé (et sur place au pôle Médecine – merci à Philippe Galanopoulos, l’un des auteurs, pour ce don !).

Une exposition sur le même thème avait été organisée par la bibliothèque de la Cour de cassation, à partir de ses documents. Vous pouvez maintenant la retrouver en ligne à cette adresse.

[Culture] La médecine judiciaire dans les collections de la bibliothèque de la Cour de cassation from Cour de cassation on Vimeo.

En savoir plus

La BIU Santé vous propose elle aussi des ressources propres à la médecine légale.

Retrouvez sur notre site l’ebook gratuit rédigé sous la direction du professeur Ivan Ricordel, directeur honoraire du laboratoire de toxicologie de la Préfecture de Police de Paris : L’expertise en police scientifique.

Enfin, la BIU Santé a collaboré à certaines numérisations disponibles sur le blog Criminocorpus, sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles.

Retour sur le stage : Bibliothèque de santé, environnement et ressources documentaires (nov. 2017)

La sixième édition du stage « Bibliothèque de santé : environnement et ressources documentaires (initiation) », conjointement organisé par la BIU Santé et l’Urfist de Paris depuis 2012, s’est déroulée au siège de l’université Paris Descartes les 21, 22 et 23 novembre 2017.

Ce stage répond clairement à une attente et aux besoins des professionnels de la documentation nouvellement affectés en bibliothèque de santé. Il est programmé en novembre, afin que les collègues arrivés en juillet ou en septembre aient le temps suffisant pour effectuer leur prise de poste et appréhender le contexte de leur établissement. Cette formation est complétée depuis 2015 par un stage dédié spécifiquement à l’utilisation des bases de données intitulé « Recherche documentaire en médecine : outils et ressources », dont une nouvelle édition est d’ores et déjà prévue en mars 2018. Un troisième stage, consacré aux acquisitions en santé, a été proposé pour la première fois en janvier 2017 et sera probablement programmé de façon bisannuelle.

Le stage « Bibliothèque de santé : environnement et ressources documentaires (initiation) » a pour objectifs de faire connaître :

  • le contexte des bibliothèques de santé : institutions, concepts et outils
  • les publics, leurs cursus et leurs besoins en documentation
  • les collections et les services proposés

Il s’inscrit dans la mission nationale de la BIU Santé, membre du GIS CollEx-Persée et bibliothèque délégataire en sciences de la santé (dont la médecine, l’odontologie, la pharmacie-chimie et la cosmétologie). Il s’adresse à tous les professionnels de la documentation en santé qu’ils relèvent d’une structure universitaire ou d’un autre type d’organisme documentaire.

Nouveauté 2017

Les évaluations des sessions précédentes avaient souvent fait ressortir le manque de moments d’échanges entre stagiaires. Il a donc été proposé à tous les stagiaires, en amont de la formation, de se retrouver ensemble au restaurant pour le repas du premier midi. Cette proposition a été accueillie avec enthousiasme et les 20 participants ont plébiscité ce moment de partage.

Les stagiaires

Le groupe de stagiaires était composé de 9 personnels de catégorie A, 7 de catégorie B et 6 de catégorie C. Parmi ces stagiaires, 2 étaient ITRF et tous (à l’exception d’une) étaient des nouveaux arrivants en bibliothèques universitaires (ou assimilés) de Santé.

Ci-contre, le groupe en photo devant le pôle Médecine de la BIU Santé avec son directeur, Guy Cobolet.

Retours des stagiaires 

L’impression générale est très positive : les 22 stagiaires ont jugé la formation excellente ou bonne et tous la recommanderaient à leurs collègues. Les commentaires sont élogieux, l’expertise et la qualité des intervenants fait l’unanimité.

La grande majorité des stagiaires estime la durée de ce stage appropriée malgré le rythme soutenu et la densité des informations reçues.

Le contenu de la formation est plébiscité par la quasi-totalité des stagiaires, ils le jugent en adéquation avec leurs attentes. Tous les stagiaires ont jugé que les supports étaient bons ou excellents.

Il faut noter que les stagiaires ont été vivement intéressés par les interventions qui leur permettaient de se projeter directement dans leur poste

TOP 4 des interventions

  1. L’offre éditoriale et acquisitions en santé a été cette année la formation la plus appréciée
  2.  Le Guide de survie apparaît ensuite dans les interventions préférées
  3. Les présentations des Cursus en santé et l’immersion en Histoire de la Médecine sont les séquences qui sont ensuite les plus citées

Pour les prochaines éditions

Les stagiaires suggèrent de développer davantage les cursus et la documentation des formations paramédicales. Ce stage est ressenti comme très dense mais les participants ont conscience que les sujets abordés sont incontournables et impliquent une masse très importante d’informations. La visite de la BU Santé pôle Pharmacie est souhaitée.

Compte tenu du succès rencontré par cette sixième édition, nous renouvellerons ce stage, en collaboration avec l’Urfist de Paris, pour la septième année consécutive à l’automne 2018, puisqu’il répond manifestement à des besoins et à une attente de la profession, en cherchant à améliorer les séquences qui n’ont pas donné pleine satisfaction.

Nous remercions l’ensemble des intervenants qui ont prêté leur concours à cette manifestation ainsi que les collègues qui nous ont aidés à la mener à bien, en particulier Aline Bouchard qui est notre interlocutrice privilégiée à l’Urfist de Paris.

Catherine Tellaa

 

Nouveaux Ebooks Karger à la BIU Santé

La BIU Santé propose plus de 2000 ebooks de l’éditeur Karger en médecine et pharmacie, couvrant de nombreuses disciplines :

ebooksAnatomie, Biologie, Cardiologie, Chirurgie, Dentisterie, Dermatologie, Endocrinologie, Gastroentérologie, Génétique, Gériatrie, Hématologie,
Immunologie, Maladies infectieuses, Médecine du sport, Microbiologie,
Néphrologie, Neurochirurgie, Neurologie, Nutrition, Obstétrique,
Oncologie, Ophtalmologie, Otorhinolaryngologie, Pédiatrie, Pharmacie, Pneumologie, Psychiatrie/Psychologie, Radiologie.

Ces livres électroniques sont ouverts à la consultation jusqu’au 30/06/2018.

Les plus consultés seront acquis définitivement par la BIU Santé à l’issue de la période de test.

En 2017, le même dispositif a permis à la BIU Santé d’acheter définitivement 96 livres électroniques les plus consultés.

Consulter la liste des 96 ebooks acquis définitivement en 2017.

Top 5 des ebooks Karger les plus consultés par les lecteurs de la BIU Santé en 2017 :

Pour accéder à distance à ces ressources depuis ce billet, il est nécessaire de disposer de codes ENT Paris Descartes. Ces ebooks sont par ailleurs accessibles à tous depuis les postes publics de la BIU Santé.

Thomas Violet

Accès modifiés au pôle Médecine (5/2)

Attention, l’accès au pôle Médecine de la BIU Santé sera modifié le lundi 5 février 2018 :

Laccès à l’université se fera par le 85, boulevard Saint-Germain.

Si la porte est fermée, SONNEZ pour qu’on vous ouvre !

85bsg

Les salles de lecture seront ouvertes comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine. La bibliothèque sera ouverte normalement de 9h à 20h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Accueil des publics malvoyants à la BIU Santé

Le pôle Médecine de la BIU Santé compte parmi ses lecteurs des étudiants en kinésithérapie dont certains sont déficients visuels.

Les personnels sont très attachés au fait de pouvoir leur fournir nos ressources ainsi que nos services dans les meilleures conditions. Dans un premier temps nous avons organisé, d’une manière un peu artisanale, des rendez-vous individuels. Cela nous a permis de mieux identifier les besoins et les difficultés de ces publics spécifiques. Après avoir pris contact avec différentes écoles de kinésithérapie, la responsable du service public s’est rapprochée de l’une d’entre elles, l’Institut Paul-Guinot de Villejuif. Un contact s’est noué avec la documentaliste de ce centre qui forme des personnes handicapées visuelles en vue d’une intégration professionnelle en milieu ordinaire de travail, et ce, dans plusieurs disciplines dont la kinésithérapie. Petit à petit, une procédure a vu le jour, initiée par la collaboration entre la documentaliste et la bibliothécaire. Cette dernière a été invitée aux journées portes ouvertes de l’Institut et a pu ainsi rencontrer des professeurs et des élèves.

Les instituts d’aveugles : une leçon de géographie à l’école Braille. Cote Cote : CISC0137.

Depuis maintenant trois ans, les élèves kinésithérapeutes de l’Institut Guinot, dès la seconde année, se rendent dans nos locaux durant une demi-journée, généralement en avril-mai, en compagnie de leur documentaliste et parfois aussi d’un professeur. Ils sont reçus par la responsable du service public qui leur fait visiter la bibliothèque et leur en explique le fonctionnement général.

En amont, il leur a été préparé une carte de lecteur de six entrées ainsi qu’un compte Wifi. En effet, ces étudiants viennent souvent avec leur propre matériel, même si nous disposons dans notre salle de lecture d’un téléagrandisseur Vocatex et son écran 32 pouces ainsi que d’un ordinateur équipé de Windows 7 avec un écran 27 pouces et un clavier gros caractères, sur lequel sont installés les logiciels suivants : ZoomText (zoom sur l’écran), Jaws (synthèse vocale), Dragon Naturally Speaking (commande vocale).

Nous nous rendons ensuite dans notre salle de formation où les élèves peuvent se familiariser avec nos divers catalogues, nos revues électroniques, bases de données et livres électroniques. Ils s’exercent à la recherche et peuvent poser toutes les questions qu’ils désirent à la bibliothécaire qui les informe également de la procédure d’accueil qui leur est dédiée. Ils repartent généralement avec une belle moisson d’articles dans leurs clés USB et très motivés pour revenir à la bibliothèque.

La procédure d’accueil des publics déficients visuels est disponible sur notre site à la rubrique « Accès et conditions d’inscription ».

Il s’agit de faire gagner du temps aux lecteurs. Dans un premier temps ils peuvent poser des questions sur Biuminfo afin d’orienter leurs recherches. Le service répond sous 48h par une série de références présentes dans notre bibliothèque, parmi lesquelles l’usager opère sa sélection. Ce dernier prend ensuite contact par mail avec la responsable du service public. Un rendez-vous est fixé afin qu’elle accueille la personne en ayant préparé en amont les ressources concernées : documents imprimés à consulter avec le téléagrandisseur, photocopies (gratuites pour ce public) ou fichiers PDF. Le lecteur repartira avec ses reproductions et/ou sa clé USB bien remplie et parfois restera pour continuer à travailler sur place. Nous espérons que d’autres usagers concernés par cette procédure viendront également profiter de ce dispositif.

Carol Coutin

DocToBib à Caen, et la nouvelle bibliothèque Madeleine-Brès

En décembre 2017 se sont tenus à Caen les 4e États généraux de la formation et de la recherche médicales.

Cette manifestation a lieu tous les deux ans. Elle est organisée par les conférences des doyens de médecine, de pharmacie et d’odontologie, la coordination nationale des collèges d’enseignants en médecine (CNCEM), et cette fois-ci par  l’UFR Santé de l’université Caen Normandie.

Pendant deux jours, tous les acteurs de la formation et de la recherche en santé (professionnels de santé, enseignants, chercheurs, étudiants…) étaient réunis pour des conférences, ateliers et tables rondes.

Les équipes de la BIU Santé ont eu l’occasion d’y participer pour présenter sur un stand le projet DocToBib. Pour mémoire, il s’agit d’une chaîne gratuite sur YouTube où sont regroupés de courts tutoriels vidéos sur la recherche documentaire en santé. À destination des étudiants et des professionnels, ils permettent de s’autoformer aux grands outils classiques que sont PubMed, Zotero, LiSSa, BDSP, Kinédoc, SantéPsy, etc. Ces vidéos sont produites de manière collaborative par des bibliothèques universitaires et de centres de documentation répartis sur toute la France.

L’occasion également de découvrir la nouvelle bibliothèque de santé de l’université Caen Normandie. Ce superbe bâtiment a ouvert ses portes en 2014 au cœur du pôle de formation et de recherche en santé (PFRS). La BU Santé est également présente sur Twitter, avec un fil d’actualités très utile pour la veille en santé.

Elle a justement été baptisée le 12 décembre 2017 du nom de Madeleine Brès (1842-1921). Cette pionnière, bien connue à la BIU Santé, a été la première femme française à obtenir le diplôme de docteur en médecine (en 1875).

Merci à la BU Santé et à l’UFR de Santé de Caen pour leur accueil !

En savoir plus

La présentation du projet DocToBib

Madeleine Brès dans les collections de la BIU Santé

La page Wikipédia sur Madeline Brès

2 Rue des Rochambelles
Caen, Normandie
14000
FR

Accès modifiés au pôle Médecine (18-19 + 22/1)

Attention, l’accès au pôle Médecine de la BIU Santé sera modifié en janvier 2018 aux dates suivantes :

  • à partir du jeudi 18 janvier à 18h et le vendredi 19 janvier ;
  • le lundi 22 janvier.

Laccès à l’université se fera par le 85, boulevard Saint-Germain.

Si la porte est fermée, SONNEZ pour qu’on vous ouvre !

85bsg

Les salles de lecture seront ouvertes comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine. La bibliothèque sera ouverte normalement de 9h à 20h.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Nursing Reference Center Plus : une aide pour les soins infirmiers

La BIU Santé vient de s’abonner à Nursing Reference Center Plus.  Cet outil en ligne en anglais est destiné aux professionnels du secteur infirmier. Il offre des réponses précises à des questions d’ordre clinique.

Video NRC
Video – Procedure : Inserting a Small-Bore Feeding Tube

Directement lié aux compétences professionnelles mises en œuvre sur le terrain clinique, NRC+ propose des fiches récapitulatives, des programmes de soins, des schémas et même des vidéos de démonstration ainsi que des bibliographies.

Pour tout renseignement sur le fonctionnement de cet outil, vous pouvez vous adresser au bureau de renseignement ou poser une question en ligne à Biuminfo.

Pour accéder à distance à Nursing Reference Center Plus depuis ce billet, il est nécessaire de disposer de codes ENT Paris Descartes. NRC+ est par ailleurs accessible à tous depuis les postes publics de la BIU Santé.

Thomas Violet

 

Deschiens et de l’hémoglobine pour les Dievx de janvier

Les DIEVX de la BIV se joignent à Victor Pierre Edmond dit Edmond Deschiens pour vous présenter leurs bons vœux pour 2018.

Télécharger le calendrier de janvier 2018.

Tout au long de l’année à venir, nous vous ferons encore découvrir quelques pépites de la Banque d’Images de la BIU Santé (200.000 illustrations gratuites et libres de droits) et nous vous préparons un programme aux petits oignons. Mais pour l’heure c’est plutôt une pinte de bon sang qui nous attend.

Edmond Deschiens, pharmacien de son état, est le fondateur de la revue Nos Maîtres.  Celle-ci proposait notamment une galerie de portraits de praticiens célèbres.

Sa thèse, qui portait sur l’acide phosphorique et ses sels a été soutenue en 1906. Préparée dans le laboratoire du Pr Henri Gautier, elle a reçu la médaille d’argent. Il est également l’auteur de quelques autres publications parmi lesquelles un Atlas de parasitologie publié dans Nos Maîtres et disponible sur Medic@.

Mais c’est surtout l’usage de l’hémoglobine qui occupe le pharmacien. À l’heure où on s’intéresse au sang comme thérapeutique, il en fait même la spécialité de son laboratoire.

Source : ptolemaeus.canalblog.com

Et il la décline sous toutes ses formes : en vin, en élixir, en granules, en dragées et surtout en sirop[1], produit à grand succès dont la commercialisation ne prend fin que le 1er janvier 1992. La composition associe de la vitamine B12, de l’extrait de foie et de l’hémoglobine dont la production par l’entreprise se serait élevée à 30000 kg par an[2] !

… Le premier qui chante «Tiens, voilà du boudin» reçoit un gage ! Réclamez-le en commentaires. On aurait aussi pu parler gibolin ou vampires en bibliothèques, mais nous nous sommes refrénés…

Bonne année et surtout bonne santé à tous, avec ou sans sirop d’hémoglobine !

[1] Sur ce sujet voir : http://ptolemaeus.canalblog.com/archives/2009/10/14/15440827.html

[2] http://lamalleapapa.com/marque/deschiens-sirop

 

Chloé Perrot