Ouvertures estivales des BU Santé

leyendo-un-libro-en-la-playaComme tous les ans à l’approche de l’été, la BIU Santé vous propose la liste des bibliothèques de santé d’Île-de-France ouvertes pendant les vacances.

Dans le fichier à télécharger à l’adresse habituelle, vous trouverez :

– la liste des bibliothèques de santé de Paris et d’Île-de-France, classées par université ;

– leurs dates éventuelles de fermeture entre juin et septembre ;

– les changements d’horaires pour cette période.

Merci de nous signaler toute erreur ou omission.

En ce qui concerne la BIU Santé :

– le pôle Médecine (12, rue de l’École-de-Médecine) demeurera ouvert tout l’été (sauf samedis en août, ainsi que les jours fériés du vendredi 14 juillet et du mardi 15 août, ainsi que le lundi précédent 14 août), avec des horaires réduits (10h-18h) du lundi 31 juillet au vendredi 11 août inclus ;

– le pôle Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire) sera fermé du 22 juillet au 27 août inclus. Il fonctionnera en horaires réduits (10h-18h) du 3 au 21 juillet et du 28 août au 1er septembre inclus. La salle Fialon demeure fermée tout l’été ;

– le pôle Histoire du 12, rue de l’École-de-Médecine sera fermé du 29 juillet au 15 août inclus (ainsi que les samedis de juillet et août).

En complément, nous vous rappelons que notre service de questions-réponses en ligne (gratuit !) Biuminfo restera lui aussi ouvert tout l’été.

La BIU Santé vous souhaite de bonnes vacances, en attendant de vous revoir en nombre à la rentrée.

Expo Zanzucchi au musée d’histoire de la médecine

Jusqu’au 24 août 2017, le musée d’Histoire de la médecine accueille une nouvelle exposition intitulée «Trace et lumière des simples».

Elle met en valeur le travail de l’artiste Pierre Zanzucchi, réalisé à partir d’un herbier du pôle Pharmacie de la BIU Santé.

Retrouvez l’histoire de cette œuvre sur notre blog (2014), et dans notre exposition virtuelle Vies d’herbier.

Les pages tirées de l’herbier sont présentées sans vitrine, directement offertes à l’œil du visiteur, qui pourra ainsi en apprécier tous les effets de matière et de couleurs.

«L’ESPRIT DE LA TRACE…

À la faculté de Pharmacie de l’Université Paris Descartes, j’ai entrouvert un herbier où s’était décomposée en silence, entre des feuilles de papier vieillies par le temps, la matière disparue de tiges, de fleurs, de pétales, d’étamines…

Prisonnière, leur lumière intérieure s’était inscrite dans le papier ne laissant plus qu’une trace imaginée.

Leurs vies mystérieuses se réveillaient sous mon regard.

Le papier – sa texture, son vieillissement, son bruissement, sa couleur, son incertitude, sa fragilité – devenait le support de mon travail. Il me fallait suivre la trace de l’âme laissée par ces herbes disparues.

J’ai choisi les feuilles où l’empreinte de l’herbe s’accordait à l’énergie de mon trait. Une vie végétale antérieure surgissait encore de la forme originelle.

Mon doigt, ma main, ont dessiné. Tout devenait peinture.

Et là, dans ce silence, naissait la nouvelle énergie des plantes, dépôt de l’âme… testament des herbes disparues.»

Pierre Zanzucchi

Le musée d’Histoire de la médecine (qui est climatisé !) est ouvert de 14h à 17h30 sauf jeudi, dimanche et jours fériés (du 15 juillet au 31 août, mêmes horaires, mais du lundi au vendredi, fermé le week-end).

L’exposition sera ensuite installée à l’hôtel de Ville du Mans, du 4 septembre au 30 octobre, dans le cadre de l’opération Entre cours et jardins.

En savoir plus

L’œuvre de Pierre Zanzucchi sur son site

Debut: 06/09/2017
Fin: 08/24/2017
Musée d'histoire de la médecine, 12, rue de l'Ecole-de-Médecine
Paris, Île-de-France
75006
FR

Accès modifiés au pôle Médecine (22-24/6)

Attention, l’accès au pôle Médecine de la BIU Santé sera modifié du jeudi 22 au samedi 24 juin 2017 inclus.

Laccès à l’université se fera par le 85, boulevard Saint-Germain.

Si la porte est fermée, SONNEZ pour qu’on vous ouvre !

85bsg

Les salles de lecture seront ouvertes comme à l’accoutumée, vous pourrez donc venir travailler au 12, rue de l’École-de-Médecine. La bibliothèque sera ouverte normalement de 9h à 20h.

D’autres perturbations sont également prévues le 3 juillet 2017.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

22e réunion de la Société internationale d’histoire des neurosciences

La 22e réunion de la Société internationale d’histoire des neurosciences aura lieu du 19 au 23 juin 2017 à Besançon.
Elle est co-organisée par la France (université de Franche-Comté notamment) et la Suisse (Swiss Medical Network). Une excursion culturelle en Suisse complètera d’ailleurs les sessions tenues à Besançon.

Retrouvez ici le programme détaillé

Cette réunion sera l’occasion d’évoquer Jules Déjerine, le célèbre neurologue, mort il y a 100 ans en 1917. Retrouvez les images liées à ce médecin dans notre banque de portraits (plus de 200.000 photos disponibles gratuitement en ligne).

En savoir plus

Le site de la Société internationale d’histoire des neurosciences (ISHN)

Le site de la réunion 2017 et son programme

Jules Déjerine dans notre base biographique

Maison de l'économie 46 Avenue Villarceau
Besançon, Bourgogne-Franche-Comté
25000
FR

Nouvelle numérisation à la BIU. Sentez !

Extrait de La parfumerie française et l’art dans la présentation, 1925

Née en Orient et aujourd’hui fleuron de la culture française, la parfumerieet la cosmétique en général – inscrit son histoire dans celle de l’hygiène et de la mode.

Le XIXe siècle et l’industrialisation marquent un véritable tournant avec l’avènement des procédés chimiques qui se substituent peu à peu aux produits naturels. À partir de 1860, les usines des parfumeurs quittent Paris pour la proche banlieue et Grasse est le second pôle de la parfumerie française[1]. Comme le soulignait fort justement Madame de Staël, «La parfumerie moderne, c’est la rencontre de la mode, de la chimie et du commerce».

La parfumerie française et l’art dans la présentation, 1925

 

Reflet du développement considérable qu’elle connaît depuis, La Parfumerie française et l’art dans la présentation est un volumineux ouvrage qui retrace l’histoire des différentes maisons de parfums, dont un grand nombre a disparu aujourd’hui, des pratiques commerciales et des procédés de fabrication. Véritable arrêt sur image en 1925, l’ouvrage fleure bon une époque révolue aux effluves de rose, de lavande et de violette.

La BIU Santé vous propose de découvrir cet ouvrage riche d’informations et de nombreuses illustrations sur le site de Medic@. Sa numérisation s’inscrit dans le cadre d’une collaboration avec un programme de l’ANR, Littépub, qui s’intéresse à l’histoire croisée de la littérature et de la publicité.

Pour aller plus loin

Retrouvez une sélection de ressources en histoire de la parfumerie dans un billet précédemment publié sur notre blog.

On consultera utilement notre exposition virtuelle «Secrets de beauté» dédiée à la cosmétologie et le dossier Medic@ qui lui est associé, avec une introduction du Dr Jacques Chevallier.

Nous signalons également l’exposition qui vient de s’ouvrir au Musée international de la parfumerie de Grasse : Christian Dior, Esprit de parfum (17 mai – 1er octobre 2017)

[1] Rosine Lheureux, Une histoire des parfumeurs : France 1850-1910, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2016.

Chloé Perrot, chargée de numérisation des collections

Les DIEVX de juin invitent Caroline Muller

Ce mois-ci les Dievx de la BIV reçoivent Caroline Muller, historienne et blogueuse. Agrégée d’histoire, elle est professeure agrégée à l’université de Reims Champagne-Ardenne et soutiendra prochainement une thèse sur la direction de conscience au XIXe siècle à l’université Lyon 2.
Ses recherches touchent, entre autres, à l’histoire du genre et à l’histoire du soin et de la thérapeutique. C’est donc tout naturellement que nous lui avons demandé d’analyser l’illustration de notre calendrier du mois de juin.

Télécharger le calendrier de juin 2017.

La gravure zoomable sur notre banque d’images.

Cette caricature de Draner est parue en 1883 dans l’Almanach du Charivari. Le caricaturiste révèle le climat qui entoure les revendications des femmes qui souhaitent avoir accès à la carrière de médecin dans le dernier tiers du XIXe siècle.

La caricature suit une rhétorique plutôt classique, celle de l’inversion des sexes. On y présente les femmes dans des rôles inhabituels dans le but de tourner en ridicule celles qui revendiquent de nouveaux droits. Cette « inversion des rôles » se retrouve dans de nombreuses caricatures, par exemple celles qui visent les suffragistes. Elle constitue une violente charge contre les femmes qui voudraient devenir médecins, mais est aussi un excellent révélateur des angoisses masculines au sujet des places et rôles de genre.

When Women vote, carte postale, coll. C. H. Palczewski

Draner souligne d’abord l’incapacité des femmes à devenir médecins : elles cherchent à « se mettre à la hauteur des Princes de la science » (vignette « En consultation ») mais leurs seules qualités professionnelles sont la séduction. C’est le sens de la vignette « Vous êtes paralytique, vous voudriez marcher ? Eh bien, venez m’embrasser ». Les femmes manquent non seulement d’intelligence, mais aussi de l’autorité qui permet d’incarner la fonction de médecin : la « chirurgienne major », juchée sur son cheval, est tournée en dérision. Le titre même de la caricature renvoie à cette imposture : là où le « médecin » est une identité professionnelle à part entière, c’est la féminité qui prime dans la dénomination de « femmes médecins ». Les vignettes ne cessent de renvoyer à cette « essence » féminine : le médecin est d’abord une femme qui accouche (« mon médecin qui est en mal d’enfant ») ou une séductrice profitant de la situation pour assouvir son désir sexuel (« est-il jeune et joli garçon ? »). Continuer la lecture de « Les DIEVX de juin invitent Caroline Muller »

Fermeture du lundi 5 juin 2017

La BIU Santé sera fermée le lundi 5 juin 2017, jour férié (lundi de Pentecôte).

Mais elle sera ouverte normalement le samedi 3 juin, de 9h à 20h (18h30 pour le pôle Pharmacie).

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits (dont est extraite l’illustration ci-dessus) et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues électroniques et les livres électroniques.

Prochaine séance de la SHP le 7/6

La prochaine séance de la Société d’histoire de la pharmacie (entrée libre) se tiendra le mercredi 7 juin 2017, à 16h30, sous la présidence du Professeur Olivier Lafont.

Elle aura lieu dans la salle des Actes de la Faculté de Pharmacie de Paris (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris).

Ordre du jour :
1) Accueil par le président.
2) Informations du secrétaire général.
3) Communications :

Source : Medic@, Banque d’images et de portraits
  • Le chocolat Pailhasson et les pastilles Malespine, deux confiseries fabriquées par des pharmaciens, par Cécile Raynal (20 min.).

 

  • Ali Bouhaged, pharmacien, ministre de la Santé de Tunisie sous le protectorat français, par Rached Besbes (20 min.).

 

  • Charles Tanret, pharmacien d’officine et chercheur scientifique, par Olivier Lafont (20 min.).

  • Information sur le diplôme d’université d’Histoire de  la pharmacie délivré par la faculté de pharmacie de Paris (Université Paris Descartes), par Bruno Bonnemain.

 

Date : Mercredi 7 juin 2017, à 16h30.

Lieu : salle des Actes de la Faculté de Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris).

Entrée libre.

Si vous souhaitez assister à cette séance, vous pouvez contacter la Société d’histoire de la pharmacie.

Séance de la Société d'Histoire de la Pharmacie
Debut: 06/07/2017 04:30 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris
75006
FR

Fermeture du 25/5 au 28/5

Attention, les locaux de l’université Paris Descartes seront fermés du mercredi 24 mai au soir au lundi 29 mai au matin.

En conséquence, la BIU Santé sera également fermée durant cette période.

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.

Les Très Riches Heures du duc de Berry, Folio 184r – L’Ascension – Musée Condé, Chantilly

L’occasion de (re)découvrir nos services en ligne, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 :

Pour les lecteurs de Paris Descartes, les bases de données, les revues en ligne et les livres électroniques.

Pour les historiens, en accès libre : la bibliothèque numérique Medic@, la Banque d’images et de portraits et pourquoi pas une petite visite du côté des expositions virtuelles.

Conférence le 31/5 : Lois cachées de l’évolution

Le mercredi 31 mai 2017, à 14h, l’Académie nationale de Pharmacie accueillera une conférence HYGIA, organisée avec le soutien de LVMH recherche.

 

Virginie COURTIER-ORGOGOZO, chercheur au CNRS (Institut Jacques Monod, Paris) intervient sur le thème : « À la recherche des lois cachées de l’évolution ». Responsable de l’équipe de recherche Évolution des drosophiles ou Drosophila Evolution, elle a reçu le prix Joliot-Curie de la « Jeune Femme scientifique » en 2014.

« Mes recherches visent à comprendre comment les espèces changent au cours du temps, afin de mieux connaître notre passé et de mieux imaginer notre futur. Les résultats de ces dernières années, obtenus par divers laboratoires, suggèrent que les chemins que peut prendre l’évolution ne sont pas aussi nombreux que ce que l’on aurait pu imaginer. Ainsi, l’adaptation à une nourriture riche en amidon s’est faite par modification des mêmes gènes à la fois chez l’homme et chez le chien. Si le processus évolutif était totalement aléatoire et extrêmement sensible aux conditions initiales, on ne devrait pas observer autant de répétitions. Alors comment expliquer que l’évolution se répète ? Avec mon équipe, j’essaie de décrypter les correspondances cachées entre gènes et caractéristiques visibles des êtres vivants. Nos connaissances actuelles sont si poussées que l’on peut souvent savoir quel gène doit être modifié pour obtenir tel ou tel changement visible. »

 

Cette conférence est ouverte au public et elle aura lieu dans la salle des Actes de la Faculté de Pharmacie (4, avenue de l’Observatoire 75006 Paris).

Pour aller plus loin

Site de l’équipe de recherche Drosophila Evolution du CNRS

Présentation de l’équipe de recherche sur le site de l’Institut Jacques Monod

COURTIER-ORGOGOZO, Virginie. « Biologie cellulaire. Dans la nature, des modes de reproduction bien plus effrayants que ceux d’Alien ». In : Science et Avenir [en ligne], consulté le 17/05/17.

 

Conférence HYGIA
Debut: 05/31/2017 02:00 pm
4, avenue de l'Observatoire
Paris
75006
FR