Journal de Botanique, 2011, 53

Sommaire
:: A. BLANQUER
Contribution de John Stuart Mill à la Flore du Vaucluse
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 3-19. Français
Résumé

Cette note présente la relation de J. S. Mill avec la France, depuis son premier séjour en 1820 durant lequel il acheva son système éducatif particulier, et sa résidence finale en Avignon en 1859. Sa grande passion pour la botanique l’a encouragé, avec son ami Jean Henri Fabre, à écrire une flore du Vaucluse qu’il ne réussit pas à terminer à cause de sa mort subite. Mill récolta une grande quantité de plantes tout au long de sa vie, non seulement dans son pays natal, l’Angleterre, mais aussi dans d’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, la Grèce, la Turquie et, spécialement, la France. La liste de la collection des plantes récoltées par Mill dans le département du Vaucluse est donnée. Ces plantes sont conservées au Musée Requien d’Avignon.

Abstract

In this study it’s exposed the relation between John Stuart Mill and France since his first stay in 1820 that culminated its special educational system and its final residence in Avignon in 1859. His passion for botany encouraged him with his friend Jean Henri Fabre to write a Flora of Vaucluse that he never finished because of his sudden death. Mill collected a large number of plants throughout their life, not only of his native England, but also from other countries like Italy, Spain, Greece, Turkey and, specially, France. It is presented a list of his collection of plants which are related to the Vaucluse Department and preserved in the Museum Requien of Avignon, although in this Institution there are also plants of other French Departments.

 
:: S. BLAISE
Architecture inflorescentielle de quelques Myosotis d’Europe occidentale
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 21-30. Français
Résumé

Les difficultés de détermination de la plupart des Myosotis nous ont poussée à étudier leur architecture afin de compléter certains caractères de Flores portant généralement sur les fleurs et souvent délicats d’utilisation. Ces indications architecturales utilisent des moyennes de mesures faites sur une à plusieurs populations et permettent de comprendre les stratégies d'adaptations de ces espèces. L' analyse met en évidence un premier groupe d'annuelles à axe court et cymes feuillées, un second groupe d'annuelles plus grandes où les cymes dénudées permettent des soudures de pédicelles et d'axes et un groupe de pérennes où l'inflorescence composée peut s'enrichir de cymes nues supplémentaires. L'apparente orthogénie vers une inflorescence élaborée, par suppression de feuilles et soudures d'axes, est discutée. Enfin un quatrième groupe à fleurs jaunes et pollen en ballon mime l'architecture des deux groupes d'annuelles à fleurs bleues. Les trois premiers groupes appartiennent à la section Myosotis à petits pollens à étranglement médian, le quatrième à la section Exarrhena à gros pollens sphériques dont certains représentants ont colonisé le monde austral.

Abstract

Difficulties in identifying most of the Myosotis species have led us to add the various architectures of plants to the defining characters of flowers in Floras, often difficult in their use. These architectural indications use average measurements taken from one or several populations, and allow us to understand the adaptative strategies of the species. Analysis shows a first group of annual species with a short axis and leafy cymes, a second group of larger annuals, with ebracteate cymes, allowing some unions of pedicels and axis, a third group of perennial plants including supplementary bare cymes in the inflorescence. The apparent trend towards a complex inflorescence accompanied by suppression of leaves and unions of axes is discussed. Finally a fourth annual group with yellow flowers and spherical pollen mirrors the architecture of the two groups of blueflowered annuals. The first three groups belong to the section Myosotis with small pollens constricted at the equatorial region, and the fourth belongs to the section Exarrhena with large spherical pollen, of which some ones have colonised the Southern hemisphere.

 
:: M. LARIBI, M. ACHERAR, J. MATHEZ & A. DERRIDJ
Découverte de Rhynchocorys elephas (L.) Griseb. dans l’Akfadou (Grande Kabylie, Algérie) : première mention pour l'Afrique du Nord
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 31-36. Français
Résumé

Cet article fait état de la découverte dans le massif de l’Akfadou (Grande Kabylie, Algérie) de Rhynchocorys elephas (L.) Griseb. signalé pour la première fois en Afrique du Nord. Après une brève présentation du site et quelques éléments sur l’écologie de la station, l’article esquisse à l’aide d’un tableau synoptique sommaire les liens dynamiques entre la communauté qui héberge Rhynchocorys elephas et les groupements adjacents dont dépend le maintien de la population de cette espèce. Compte tenu de l’effectif très réduit de cette population relictuelle, cette espèce est proposée pour figurer parmi les espèces en danger critique d’extinction en Algérie.

Abstract

This is the first report from North Africa of Rhynchocorys elephas (L.) Griseb. discovered in the forested mountains of Akfadou (Great Kabylia, Algeria). The locality and ecological conditions are briefly described. The dynamic relations between the Rhynchocorys elephas phytocoenosis and neighboring plant communities sustaining its survival are displayed in a synoptic table. Considering the extremely reduced relictual population, the authors propose to assign in Algeria to this species the conservation status: "critically endangered".

 
:: B. DESCOINGS
Contribution à l’étude des Vitacées d’Amérique tropicale. IV – Cissus erosa, C. sicyoides et C. ulmifolia
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 37-54. Français
Résumé

Description et illustration de trois espèces de Vitaceae des Guyane (Cissus erosa, C. sicyoides, C. ulmifolia). Clé de détermination des Vitaceae des Guyane.

Abstract

Description and illustration of three Vitaceae species from Guiana (Cissus erosa, C. sicyoides, C. ulmifolia). Key for determination of the Vitaceae of Guiana.

 
:: G. PARADIS & C. PIAZZA
Compléments à la connaissance de la répartition en Corse de Vitex agnus-castus L.
Additions to the knowledge of the distribution of Vitex agnus-castus L. in Corsica
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 55-71. Français
Résumé

Cet article complète une étude précédente et décrit de nouvelles localisations de Vitex agnus-castus en Corse : (1) trois ensembles de stations dans trois vallées de la côte orientale du Cap Corse (ruisseaux de Meria, de Misinco et de Pietracorbara) (2) trois très petits peuplements (pointe du Cap Corse, Lavasina et sud de Bastia) et (3) douze stations minuscules, dispersées sur le reste du littoral (Tabl 1 ; Fig. 1 à 12). Des relevés phytosociologiques ont été effectués dans les peuplements les plus importants (Tabl. 2 à 5, 8 et 9). La répartition générale de Vitex agnus-castus en Corse est indiquée sur une carte en réseau à petite échelle (Fig. 13).

Abstract

This paper complements a previous study and described new locations of Vitex agnus-castus in Corsica:
(i) three sets of stations in three valleys of the eastern coast of Cap Corse (streams of Meria, of Misinco and of
Pietracorbara), (ii) three very small stands (tip of Cap Corse, Lavasina and south of Bastia) and (iii) twelve tiny
stations scattered over the rest of the corsican coastline. (Tabl. 1 ; Fig. 1 to 12). Phytosociological relevés were
carried out in the most important stands (Tabl. 2 to 5, 8 and 9). The complete distribution of Vitex agnus-castus
in Corsica is indicated on a small scale network map (Fig. 13).

 
:: B. DE FOUCAULT
Contribution au prodrome des végétations de France : les Filipendulo ulmariae – Convolvuletea sepium Géhu & Géhu-Franck 1987
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 73-137. Français
Résumé

Dans le cadre du prodrome des végétations de France, sous l’égide de la Société française de phytosociologie, l’auteur présente ici les Filipendulo ulmariae – Convolvuletea sepium : déclinaison au niveau européen, avec mise en évidence de trois alliances nouvelles (Cynancho acuti – Calystegion sepium, Filipendulo ulmariae – Chaerophyllion hirsuti et Calystegio sepium – Althaeion officinalis, plus l’Oenanthion divaricatae pour l’île de Madère), puis présentation de fiches par association connue au niveau français.

Abstract

Within the framework of the prodromous of French vegetations, under the care of French Society of plant sociology, the author presents the Filipendulo ulmariae – Convolvuletea sepium: declination at the European level (with four new alliances: Cynancho acuti – Calystegion sepium, Filipendulo ulmariae – Chaerophyllion hirsuti, Calystegio sepium – Althaeion officinalis and Oenanthion divaricatae), then presentation of cards by known association at the French level.

 
:: M. TORT
François Billy (1920-2010)
Paru dans Journal de Botanique, 2011, 53 (), pp. 139-141. Français
Résumé

Hommage à François Billy