Journal de Botanique, 2003, 24

Sommaire
:: ANONYME
Voyage d’étude dans l’archipel Juan Fernández, Chili (14 février au 1er mars 2002) : Introduction
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 3-3. Français
 
:: PH. DANTON, CH. PERRIER & M. BOUDRIE
Quelques généralités sur l’archipel Juan Fernández, Chili
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 5-15. Français
Résumé

En prémisses aux différentes contributions résultant du voyage de la Société Botanique de France dans l’île Robinson Crusoe (Archipel Juan Fernández, Chili), nous présentons un ensemble d’informations sur la géographie, l’histoire, le climat, la géologie, la faune, la flore ainsi que sur les problèmes posés par les inévitables introductions d’espèces exotiques (végétales et animales) dans l’archipel afin que le lecteur puisse se faire une idée plus précise de ce petit bout du bout du monde.

Abstract

As an introduction to the different contributions arising from the excursion to Robinson Crusoe Island (Juan Fernández Archipelago, Chile) by the Société Botanique de France, we give some informations about geography, history, climate, geology, fauna, flora and the issue raised by the inescapable introduced species (plants and animals) in the archipelago to provide the reader with a better idea about this little corner of the ends of the Earth.

 
:: PH. DANTON
Collectes d’hier et d’aujourd’hui dans l’archipel Juan Fernández
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 17-19. Français
Résumé

Petite histoire de la botanique dans l’archipel Juan Fernández avec indications des botanistes qui ont collecté du matériel en herbier et des institutions où sont conservées ces collections.

Abstract

Brief history of the botany in the Juan Fernández archipelago with data of the botanists who have collected herbarium material and institutions where these collections are deposited.

 
:: R. PIERREL
Les paysages de l’île Robinson Crusoe (archipel Juan Fernández, Chili)
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 21-31. Français
Résumé

L'observation et la description des paysages actuels de Robinson Crusoe permettent de retracer l'histoire de l'île, plus de 400 ans après sa découverte par le marin Juan Fernández en 1574. Les différentes unités paysagères qui sont proposées et identifiées démontrent qu'en ce début du XXIème siècle, l'île a perdu une bonne partie de son originalité. L'analyse réalisée est enfin l'occasion de décrire les principaux phénomènes qui permettent de comprendre pourquoi les paysages continuent inexorablement d'évoluer vers la banalisation, qu'il convient de contrer, pour ne pas faire perdre à l'île le fabuleux héritage biologique qui lui reste.

Abstract

The island’s history can be traced through observation and description of the current landscapes on Robinson Crusoe, over 400 years after its discovery by the seafarer Juan Fernandez in 1574. The various landscape features proposed and identified show that, at the start of the 21st Century, the island has lost much of what made it so special. The analysis that is carried out is, at last, an opportunity to describe the main phenomena that lead us to an understanding of why these landscapes continue to move inexorably towards a risk of becoming commonplace. We need to counter this process so that the island does not lose the fabulous biological heritage that remains to it.

 
:: M. BOUDRIE
M. Boudrie – Les ptéridophytes de l’île Robinson Crusoe (archipel Juan Fernández, Chili)
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 32-48. Français
Résumé

La ptéridoflore de l’archipel Juan Fernández, à l’ouest du Chili, compte 58 taxons, dont un genre endémique de l’archipel, et un taux d’endémisme de 45 %. L’île Robinson Crusoe a été visitée en février 2002, lors d’une session de la Société Botanique de France. Il existe 43 taxons de ptéridophytes, représentant 14 familles. Abondance et biodiversité de ces plantes sont liées au caractère insulaire, au climat océanique et au substratum volcanique basique, développant de riches mégaphorbaies sous la forêt hygrophile dense de moyenne altitude qui méritent d’être activement protégées car elles sont menacées par les plantes invasives introduites.

Abstract

The pteridoflora of the Juan Fernández Archipelago, west of Chile, comprises 58 taxa, including one genus endemic to the Archipelago, with an endemism rate of 45%. The Robinson Crusoe Island was visited in February 2002, during an excursion of the Société Botanique de France. A total of 43 taxa of pteridophytes occur on this island, representing 14 families. Abundance and biodiversity can be correlated with the oceanic climate and to the mafic volcanic substratum, giving rise to a rich megaphorbae, at medium altitudes of dense rainforests which are threatened by introduced invasive plants and therefore merit strong protection before it is too late.

 
:: B. DE FOUCAULT – APERÇU PHYTOSOCIOLOGIQUE SUR L’ÎLE ROBINSON CRUSOE
B. de Foucault – Aperçu phytosociologique sur l’île Robinson Crusoe (archipel de Juan Fernández, Chili)
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 49-54. Français
Résumé

Cet article dresse un bilan des communautés végétales observées lors de la session de la SBF à Juan Fernández (Chili) ; ces communautés sont décrites selon l’approche synusiale. Elles sont ainsi ordonnées : végétation littorale, végétation xérophile de basse altitude, végétation forestière inférieure, végétation anthropique, végétation hydrophile et hygrophile de basse altitude, végétation forestière supérieure, végétation des crêtes supérieures, végétation chasmophytique.

Abstract

We give a phytosociological survey of Juan Fernández island (Chili), with the synusial approach ; these plant communities consist in sea-shore vegetation, low altitude xerophilous and forest vegetation, anthropic vegetation, hydrophilous and hygrophilous vegetation, high altitude forest and ridge vegetation, chasmophytic vegetation.

 
:: L. ZELTNER & G. MANSION
Cytogéographie de la sous-tribu Chironiinae (Gentianaceae) au Chili
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 55-65. Français
Résumé

Quatre espèces (54 populations) de la sous-tribu des Chironiinae (Gentianaceae) ont été étudiées au Chili, en Australie et sur quelques îles de l’Océan Pacifique. Les résultats cytogéographiques sont consignés dans les tableaux I à IV et reportés sur 3 cartes de distribution. Les 14 populations de Centaurium cachanlahuen (Molina) Robinson observées révèlent n = 36, (2n = 72) chromosomes. Leurs caractéristiques caryologiques et morphologiques semblent devoir remettre en question la position systématique de ce taxon. Les Centaurium scilloides (L. f.) Druce, mentionné pour la première fois sur le continent américain, et Centaurium erythraea Rafn. correspondent, par leurs caractères tant morphologiques que caryologiques, aux taxons européens précédemment étudiés (Zeltner 1967, 1970, 1991). Ils ont été apportés d’Europe par des colons, sans doute déjà dès le XVIIème siècle. Schenkia australis (R. Br.) Mansion (≡ Centaurium australe (R. Br.) Druce = Centaurium spicatum (L.) Fritsch ap. Janchen, pro parte) est un taxon tétraploïde qui ne se rencontre au Chili que sur l’île de Pâques. Cette espèce se différencie bien de Schenkia spicata (L.) Mansion (= Centaurium spicatum (L.) Fritsch ap. Janchen) qui est diploïde avec n = 11.

Abstract

The authors have performed a karyological and cytogeographical study on four species (54 populations) belonging to the tribe Chironiinae (Gentianaceae). These populations have been collected in Chile, Australia, and on some Pacific Islands. Three maps illustrate the distributions of these populations. The results are recorded on 4 tables (I – IV). The study of 14 po-pulations of Centaurium cachanlahuen (Molina) Robinson reveals an hitherto inedited chromosome number n = 36, (2n = 72) for the genus. The authors then discuss the future taxonomic position to be adopted for this species. Centaurium erythraea Rafn. and Centaurium scilloides (L. f.) Druce correspond to the European taxa hitherto studied (Zeltner 1967, 1970 and 1991). They are morphologically similar and share the same chromosome number. The authors argue that these two species were imported from Europe by shippers since the XVIIth century. Schenkia australis (R. Br.) Mansion. (≡ Centaurium australe (R. Br.) Druce = Centaurium spicatum (L.) Fritsch ap. Janchen, pro parte) is a tetraploid taxon, whose only Chilean locality is Easter Island (Isla de Pascua). This species is well-differentiated from Schenkia spicata (L.) Mansion (= Centaurium spicatum (L.) Fritsch ap. Janchen) that is diploid, with n = 11.

 
:: PH. DANTON & CH. PERRIER
Liste de la flore vasculaire de l’île Robinson Crusoe, archipel de Juan Fernández, Chili
Paru dans Journal de Botanique, 2003, 24 (), pp. 67-78. Français